Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

La solidarité au quotidien dans un quartier de Vienne

gatoMark est un Allemand qui vit à Vienne depuis une douzaine d’années et qui travaille dans la communication. Lorsqu’il a appris, début septembre, que des milliers de demandeurs d’asile arrivaient dans le plus grand dénuement à la frontière hongroise, il est parti avec sa femme et il est resté pendant 30h non-stop pour aider. De retour à Vienne, il a cherché à organiser une collecte de vêtements et son local a servi de dépôt. Tout naturellement, le 7 septembre, il a utilisé le réseau de voisinage « Fragnebenan » (qui avait fait l’objet d’un billet sur ce blog) puis, le 9 septembre, il a créé sous Facebook un groupe intitulé « Meidling – Refugees are Welcome », dont l’effectif ne cesse de croître (577 personnes à ce jour). Lire la suite

7 décembre 2015 Posted by | Autriche, Immigration, Vienne | , , | Laisser un commentaire

Vienne – grande manifestation de soutien aux demandeurs d’asile

solidaAprès la manifestation du lundi 31 août (évoquée précédemment), c’est sous un soleil radieux qu’entre 20 et 60 000 personnes se sont retrouvées, ce samedi 3 octobre, pour demander un traitement digne des demandeurs d’asile, qu’ils soient de passage en Autriche ou qu’il y déposent une demande. Les manifestants réclamaient l’abandon de la politique visant à faire de l’Europe une forteresse et, pour certains d’entre eux, la démission de la ministre de l’intérieur. Parmi les affiches on pouvait lire « Say it loud, say it clear, refugees are welcome here », « Flüchtlinge rein! FPÖ raus! » (Entrée des réfugiés, départ du parti d’extrême droite), ou encore « Kein Mensch ist illegal » (aucun Homme n’est illégal – cf. mes photos). Cette manifestation organisée à huit jours des élections régionales à Vienne et moins d’une semaine après les élections de Haute-Autriche qui ont vu l’extrême droite doubler son score (avec plus de 30%, cf .ce billet), risque de polariser encore davantage la population autrichienne. Même en comptant la foule du grand concert de la Heldenplatz (plus de 100 000 personnes), moins de 10% de la population viennoise était présente, et les réactions xénophobes sont légions sur les forums. Lire la suite

3 octobre 2015 Posted by | Autriche, Immigration | , | Laisser un commentaire

Mohammed, réfugié kurde de Kobané : un sourire, un espoir, « Paris »

Mohammed2-ptAccompagnant pendant trois jours une équipe du journal télévisé de TF1 sur la route des Balkans, de la frontière hongroise à la Bavière en passant par l’Autriche, j’ai pu faire un bref entretien à Munich, avec deux frères qui s’apprêtaient à partir pour la France.

Devant l’affluence des milliers d’exilés venant principalement de Syrie et d’Irak et désireux de trouver un refuge en Europe, les autorités françaises se sont décidées à ramener de Munich vers la France un petit millier de demandeurs d’asile, alors qu’environ 37 000 personnes dans ce cas sont arrivées en Allemagne pendant les seuls huit premiers jours de septembre ! C’est donc sur place, dans le camp de Messe-Stadt de la banlieue de Munich, un immense parc des expositions, que les entretiens préalables à l’attribution du statut de réfugié se déroulent pour une éventuelle entrée en France. A cet effet, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) avait installé un bureau pour sélectionner des personnes intéressées par la France. Mohammed et son frère remplissaient les conditions requises : Kurdes syriens de Kobane, ils ont tout perdu sur place et actuellement leur avenir ne peut être qu’en Europe.  Lire la suite

10 septembre 2015 Posted by | Autriche, France, Immigration | , | Laisser un commentaire

Ecrire après ‘Parndorf’

fleurs-pt

Le lieu où le camion a été découvert (photo JS du 29/8)

(autre version rue89)  Parndorf est connu des jeunes, à Vienne, car c’est le village situé à une trentaine de kilomètres de la capitale auquel s’est adossé un centre commercial regroupant des magasins de marques vendant à prix cassé. Parndorf c’est depuis le 27 août 2015 le lieu de la plus grande tragédie des réfugiés sur le sol autrichien. C’est là qu’une fosse commune roulante a été retrouvée en bordure d’autoroute : un camion rempli de 71 cadavres, dont ceux de huit femmes et quatre enfants âgés d’environ 18 mois à 8-10 ans. Ce camion en rappelle d’autres, 70 ans plus tôt… Qui sont cette fois-ci les coupables ? A quelques centaines de mètres, ce jeudi-là, le centre commercial a maintenu son « late night shopping » mais « l’autre Autriche » était présente aussi, à Vienne, devant le ministère de l’Intérieur : environ 500 personnes se sont rassemblées pour partager leur douleur et crier leur indignation. Les minutes de silence ne sont plus d’actualité : ces morts sont le résultat d’une politique migratoire décidée en haut lieu, en Autriche comme dans la plupart des autres pays européens. Erich Fenninger, directeur de l’ONG Volkshilfe a résumé la situation des réfugiés par une métaphore : les habitants de maisons en feu veulent sortir de chez eux, devant eux ils ne trouvent qu’une porte fermée, celle de la forteresse Europe. La première réaction de la ministre de l’intérieure, Mme Mikl-Leitner (hélas trop présente sur ce blog) fut de s’en prendre aux passeurs, sans faire le lien avec la politique européenne. Lire la suite

29 août 2015 Posted by | Autriche, Immigration, Journalisme | , , , , , | Un commentaire

La solidarité criminalisée

schlepperretten

Les « passeurs » sauvent des vies ((c) APA/Georg Hochmuth)

A l’automne 2012, des demandeurs d’asile avaient lancé un mouvement de protestation qui prit une certaine ampleur avec le slogan « nous exigeons notre dignité » (voir ces billets sur ce blog). Le mouvement avait été durement réprimé et les quelques manifestants poursuivant la lutte avaient trouvé refuge quelque temps dans une église du neuvième arrondissement de la capitale autrichienne. Ils avaient ensuite été arrêtés par la police des étrangers, la redoutable « Fremdenpolizei » (voir les articles de ce blog à ce sujet). Ils ont été mis en examen et placés en détention préventive pour avoir aidé d’autres réfugiés, souvent demandeurs d’asile, a trouver un logement à Vienne, touchant parfois quelques euros pour le partage d’une pièce. La loi de la police des étrangers (« Fremdenpolizeigesetz ») est très claire :  Lire la suite

16 décembre 2014 Posted by | Autriche, Immigration | , , | 3 commentaires

Impromptu multiculturel

zique_bulgDepuis une dizaine de jours, d’environ 16h à 19h, quatre musiciens jouent à la sortie du métro où je vis, à Meidling (12ème arrondissement de Vienne). Très prenantes, les mélodies évoquent à la fois les Balkans, la musique orientale et le klezmer. Cf. photos et surtout vidéos. Le public est au rendez-vous et bien qu’il s’agisse d’un quartier très populaire, le petit chapeau destiné à recevoir les dons se remplit régulièrement de petite monnaie. Me demandant de quelle(s) culture(s) cette musique venait, je me suis adressé à mes voisins. Turcs, ces-derniers m’ont dit qu’il y avait des mélodies qu’ils reconnaissaient, mais qu’il y avait des éléments exogènes, sans doute balkaniques, car chez eux on ne trouve pas d’accordéon. A la fin d’un set, je suis allé voir les musiciens, tentant de discuter avec eux. Ils ne parlaient pas allemand mais disaient « Bulgarien, Bulgarien ! ». Après moi, d’autres personnes sont venues les voir et ils ont parlé turc (aux dires de mes voisins). Ils s’agissait de membres de la minorité bulgare en Turquie. La musique s’entendant à plus de 100m à la ronde, il est assez sympathique de constater qu’au pays de Mozart, dans lequel la police et les citoyens veillent (« Ordnung muss sein! »), ceci puisse être toléré.

17 octobre 2014 Posted by | Autriche, Immigration | , | 2 commentaires

Population Boom! – Un film explosif à ne pas rater

boom-ptWerner Boote fait partie des réalisateurs autrichiens les plus en vue depuis que son film, Plastic Planet, sur les dangers liés au plastique, a fait le tour du monde. Réalisé en 2008, il est sorti en France en avril 2011 ainsi que dans une vingtaine d’autres pays, fait exceptionnel pour un documentaire. Le 17 septembre dernier, Boote présentait son nouveau film, Population Boom!, à Vienne, au Gartenbaukino, le plus grand cinéma d’Autriche avec son unique salle de 736 places. Une bonne partie du gratin du cinéma autrichien était présent à cette première pour découvrir ce nouvel opus traitant du thème de la surpopulation. Depuis Malthus, la thèse est récurrente, récemment remise au goût du jour lorsque la population mondiale a passé la barre des sept milliards d’individus. C’était officiellement  le 31 octobre 2011, jour d’Halloween, et le réalisateur en profite pour faire état des thèses les plus macabres. Nous serions trop sur terre, ce qui causerait l’épuisement des ressources, générerait la pollution et expliquerait la misère de nombreux pays en voie de développement. Se rendant dans une dizaine de grandes villes (New York, Mexico, Tokyo, Nairobi, Dhaka, Delhi…) mais aussi dans des villages et des étendues vides, Werner Boote mène l’enquête. D’où vient ce discours malthusianiste ? Pourquoi est-il tenu par les plus riches (que ce soit Ted Turner, fondateur de CNN, ou Mukesh Ambani, un millionnaire indien) ? De nombreux spécialistes de la question interviennent et rapidement, le spectateur comprend qu’il n’y a pas trop d’hommes sur Terre… mais trop de pauvres ! Ce n’est pas la surpopulation qui cause la misère mais la misère qui cause l’exode rural et qui empêche les plus pauvres de partir dans les espaces vides. Et si l’idée même de surpopulation était une invention des riches pour réduire les populations de pauvres ?  Lire la suite

18 septembre 2013 Posted by | Autriche, Immigration | , , , | 5 commentaires

Du vin pour le sang, mais pas celui des partenaires d’Africain-e-s !

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

En Autriche, quand on donne son sang, on reçoit ensuite des saucisses (ici des « Debreziner« ) et parmi les boissons proposées on trouve… du vin rouge ! Est-ce à cause de l’emprise de la culture catholique (« Buvez, ceci est mon sang ») ? Mieux encore, pour les comptes ronds, on reçoit une bouteille d’un litre à emporter (j’en ai eu une pour mon 40ème). Étonnant, non ?

En dehors de ces aspects socio-anthropologiques, une polémique existe sur l’exclusion des homosexuels en raison des risques liés au HIV. Comme le montre ce document, les prostitué-e-s sont exclus mais pas les client-e-s… et les partenaires de personnes nées en Afrique ou à Haïti et arrivées en Autriche après 1977 sont également exclues. N’est-ce pas une stigmatisation ?  Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Catholicisme, Immigration | , , , , | 5 commentaires

Ein Drachentor im Drachenjahr?

Tableau de Yusheng Zhao-Simperl installé au restaurant "Wok & Sushi" (Liechtensteinstrasse 23 1090 Wien)

 « Ein Drachentor im Drachenjahr?« , Wiener Zeitung, 25.1.2012, S. 18 (JPG)

 Résumé en français : On compte en Autriche environ 30 000 personnes se déclarant Chinoises, dont un tiers de ressortissants chinois inscrits au consulat de Chine. Ils travaillent souvent dans la restauration, avec des niveaux d’intégration différents. Dans le quartier où ces restaurants et épiceries sont regroupés on trouve aussi une librairie et quelques associations. Cependant, l’arrondissement concerné (5ème) a refusé qu’une porte du dragon soit installée pour délimiter un « Chinatown ». L’article dresse le portrait de quelques personnes rencontrées et signale les rares manifestations prévues pour lenouvel an chinois.

26 janvier 2012 Posted by | Autriche, Immigration | , , , | Laisser un commentaire

Pour tous les Soliman d’aujourd’hui !

Le but de l’histoire, son sens profond, n’est-ce pas, comme le rappelait Fernand Braudel, « l’explication de la contemporanéité » ? C’est dans cette optique presque militante 🙂 que l’historien et journaliste Philipp Blom a monté au Wien Musem, avec  Eva-Maria Orosz, une exposition sur Angelo Soliman (1721-1796). Il s’agit de cet Africain qui, à Vienne, au XVIIIème siècle, est devenu un personnage important de l’aristocratie… avant d’être, à sa mort, empaillé et « rangé » dans un musée à côté de bêtes sauvages. Lors de l’inauguration, le 28 septembre, Philippe Blom a insisté sur les paradoxes de la société européenne, à la fois ouverte et excluante, à l’époque des Lumières naissantes comme aujourd’hui. Soliman est né en Afrique occidentale, il a été amené comme esclave en Europe par la Libye actuelle et l’Italie… comme aujourd’hui les travailleurs victimes de l’esclavage moderne. La seule issue, pour Soliman, était l’assimilation totale, ce qui est aujourd’hui réclamé à de nombreux migrants dans le pays dit « d’accueil ».

Lire la suite

1 octobre 2011 Posted by | Autriche, Immigration, Uncategorized | , , , , | Un commentaire