Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Derrière l’engouement autrichien pour le Dalaï Lama… un gradé de la SS !

Le « Dalaï Lama » avec le leader de l’extrême droite autrichienne, Jörg Haider

Tenzin Gyatso, communément appelé « le Dalaï Lama », vient de passer neuf jours en Autriche. C’est son plus long séjour depuis 1937, lorsque, âgé de deux ans, il a été reconnu comme réincarnation du 13ème Dalaï Lama, soit, dans un langage moins ésotérique, le gourou (*) de nombreux Tibétains et bouddhistes de cette obédience. Pendant ses trois jours à Vienne, les journaux n’ont eu cesse de chanter ses louanges – pas le moindre article critique. Près de 10 000 personnes se sont massées sur la Heldenplatz (la place la plus emblématique du pays) pour l’acclamer (depuis 1983 le bouddhisme est une religion reconnue en Autriche, on compte environ 70 temples dans le pays et une dizaine de milliers de fidèles). M. Gyatso a été reçu par le chancelier, par un secrétaire d’état et bien sûr par le primat des catholiques autrichiens, M. Schönborn. Lire la suite

Publicités

27 mai 2012 Posted by | Uncategorized | , , , , | 7 commentaires

Saint-Haider a déjà son pont !

(c) Karl Reigl - Cliquer pour agrandir

Bien sûr c’est en Carinthie, Land dont Jörg Haider était gouverneur de 1999 à sa mort en 2008, mais tout de même ! Le Lippitzbachbrücke qui avait été inauguré en décembre 2005 a été débaptisé en 2009 pour prendre le nom du saint homme (voir aussi dans les compléments). Une affaire de corruption (*) entoure le financement du pont, ce qui après tout cadre assez bien avec le personnage, tout comme la faute d’orthographe sur le nom du pont, puisqu’il manque un tiret (c’est le Jörg-Haider-Brücke). Sur la photo ci-dessous, on voit le gouverneur Gerhard Dörfler inaugurer fièrement les nouvelles pancartes mal orthographiées, Lire la suite

11 février 2012 Posted by | Uncategorized | , | 5 commentaires

L’aristophilie autrichienne, du refoulement au transfert

L’Autriche n’est qu’un petit pays d’un peu plus de 8 millions d’habitants, une « tête sans membres » (selon S. Zweig) qui n’en finit pas de porter les stigmates liés à la chute de l’empire austro-hongrois, à la fin de Première Guerre mondiale. Plus de François-Joseph ! Le port de la particule ‘von’ est interdit tout comme l’ensemble des titres de noblesse (selon la loi du 3 avril 1919, Adelsaufhebungsgesetz) ! Les descendants des Habsburg n’ont pas le droit de se présenter aux élections et – drame absolu – il n’y a plus de Sissi en Autriche !

Le processus de refoulement est important mais grâce à la Suède, un bon transfert a pu s’opérer. Le mariage de la princesse héritière de Suède, Victoria de son prénom, avec son prof de tennis, le dénommé Daniel Westling qui l’a sauvée de l’anorexie, a été retransmis le samedi 19 juin 2010 pendant NEUF HEURES sur une des deux chaînes de la télévision d’État. Selon les études médiamétriques, plus d’un MILLION d’Autrichiens ont regardé et sagement écouté, en direct, le consentement des époux (selon le tabloïd Österreich, ils n’étaient que 680 000 à « 14h02 » (sic), au début du très noble marathon).

Inquiétant non ? Même pour l’enterrement de Haider (ici mes articles à ce sujet), il n’y avait eu que deux heures de direct !

PS/ En Allemagne, les taux d’écoute étaient presque aussi inquiétants, avec cinq heures de direct (cf.  cet article). On peut penser à d’autres explications dans le cas de l’Allemagne…

21 juin 2010 Posted by | Autriche, Mémoire, Uncategorized | , , , , , | 6 commentaires

Jörg Haider, héros national ?!

Annonce de la parution du DVD « C’était Jörg Haider »

ci-dessous, après le dessinde Riss, quelques lignes sur le texte de Elfriede Jelinek du 22/10 .

Ici Un texte plus long que j’ai écrit sur les réactions des intellectuels autrichiens, pour nonfiction.fr]

ICI un article que j’ai publié dans Regards (publication du Centre communautaire laïc juif, en Belgique), n°675, 4 novembre 2008, pp. 18-19

Les réactions à la mort de Jörg Haider sont absolument stupéfiantes. Je m’interrogeais jusqu’alors sur les 28% de votes pour les deux partis d’extrême-droite aux élections législatives du 28 septembre (cf. ce billet). Certaines particularités sont en effet vraiment inquiétantes, comme le fait que chez les jeunes hommes de moins de 30 ans, le pourcentage d’électeurs enclins à voter pour des partis d’extrême-droite monte à 42% (p. 5 de  cette analyse socio-démographique). On pouvait parler de vote de protestation, d’un signe de ras-le-bol envers la grande coalition, on pouvait se dire « oui, ils votent FPÖ/BZÖ mais n’approuvent pas forcément les sympathies de ces partis pour les mouvements néonazis, antisémites et négationnistes… ».

Lire la suite

17 octobre 2008 Posted by | Autriche, Nazisme | , , , | 6 commentaires