Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Du bleu au brun (*)

Alexander van der Bellen (Verts) montre le T-shirt

Alexander van der Bellen (Verts) montre le T-shirt

Des attachés parlementaires qui commandent à leur bureau des articles néo-nazis comme ce beau T-shirt noir, vous trouvez ça normal ? Le signe 88 qui figure sous l’aigle du Reich est un grand classique, il correspond à la huitième lettre de l’alphabet, répétée deux fois, et signifie « Heil Hitler ». Les ultras du club de foot Rapid, ceux qui partagent avec les Boulogne Boys du PSG la curieuse propension à lever le bras droit dans les stades, se nomment ainsi « Rapid88 ». Un de ces attachés parlementaires du FPÖ  – parti dit « libéral », en réalité le plus grand parti d’extrême-droite (dirigé par H.-C. Strache), 17,5% aux dernières législatives du 28.09.08 – a d’ailleurs indiqué « Ostmark » dans son adresse de livraison, dénomination de l’Autriche à l’époque nazie (Cf. Profil, 19.1.09).Avec le BZÖ de Jörg Haider, l’extrême droite avait obtenu plus de 28% des voix et les sondages estiment à 42% le pourcentage de voix brunes chez les hommes de 16 à 30 ans (cf. mon billet au sujet de ces élections – à ces élections le droit de vote était abaissé à 16 ans).

Lire la suite

Publicités

24 janvier 2009 Posted by | Autriche, Nazisme | , , , , , | Un commentaire

Un tramway pas vraiment nommé désir

Appel à rejoindre les jeunesses hitlériennes (Wien 1938, 1988, p.173)

Appel à rejoindre les jeunesses hitlériennes ("Wien 1938", 1988, p.173)

Wien 1938

Wien 1938, "Adolf Hitler donne du pain et du travail"

La veille de la fête nationale, le 25 octobre dernier, quelques lignes de tramways ont été modifiées, notamment les lignes 1 et 2 qui faisaient le tour du Ring. Lors du dernier tour, le chauffeur du tram commentait ce moment historique avec son tram « en orbite » autour du Steffl (nom viennois du Stephansdom)… et il a clos son intervention par un « SIEG HEIL » bien audible.

Lire la suite

28 octobre 2008 Posted by | Uncategorized | , , , | 4 commentaires

Une autre Europe est possible !

Timbre de 1995, lors de l'entrée de l'Autriche dans l'UE

Est-on anti-européen quand on refuse le Traité de Lisbonne ?

Lisant le papier du Monde « Autriche : des législatives anticipées devraient avoir lieu en septembre », qui débute par les propos du vice-chancelier conservateur « Ca suffit ! », j’ai pensé le même chose, « jetzt reicht’s aber ! », en V.O.

Depuis le « non » des Irlandais, et comme c’était déjà le cas avec le « non » français du 29 mai 2005, on est traité « d’eurosceptique » voire « d’anti-européen » quant on s’oppose au Traité de Lisbonne. Cela m’énerve ! Quel manque de recul, quel bel exemple de « pensée unique »…

Lire la suite

9 juillet 2008 Posted by | Autriche, Europe | , , , , | 4 commentaires

Le passé nazi de l’Autriche, hélas toujours d’actualité

Cliquer pour agrandirLe passé nazi de l’Autriche ne concerne-t-il que les Autrichiens ? Je ne le pense pas et trouve donc tout à fait naturel que d’autres Européens ou étrangers s’y intéressent. Pour certains de mes correspondants, il y aurait un paradoxe à vivre (heureux) en Autriche, depuis quatre ans déjà, tout en critiquant certains aspects de la vie politique et sociale de ce pays. Pas du tout, l’Autriche sera un pays encore plus agréable quand le travail de mémoire sera plus avancé (ou lorsque l’Etat et l’Eglise seront séparés) ! Et puis, dans l’histoire du pays, mon admiration va surtout à « l’autre Autriche », celle des exilés, des intellectuels critiques (certains écrits de Freud, Karl Kraus, Thomas Bernhard et aujourd’hui Elfriede Jelinek, je pense aussi au formidable Hundstage d’Ulrich Seidl…).

Lire la suite

30 juin 2008 Posted by | Nazisme | , , , , | Laisser un commentaire

Fascisme, Nazisme – histoire, interprétations, débats

C’est sous le titre général « Fascisme, Nazisme – histoire, interprétations, débats », du dossier de nonfiction.fr, que j’ai publié trois recensions d’ouvrages récents consacrés à ce thème, relevant de différentes approches : l’histoire sociale (avec le livre de G. Botz) , l’histoire culturelle (avec celui de M. Cullin et P. Driessen Gruber) et, enfin, l’histoire « totale » (avec celui de S. Friedländer).

Coïncidence agréable, dans l’édition datée du 6 juin du Monde des Livres, un article intitulé « Vive la concurrence » fait l’éloge de ce site.

Pour lire mes recensions et découvrir (pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore) nonfiction.fr (*), il suffit de cliquer sur les livres (présentés par ordre de parution).

Cliquez pour lire ma recension Cliquez pour lire ma recension Cliquez pour lire ma recension
Gerhard Botz, Nationalsozialismus in Wien. Machtübernahme, Herrschaftssicherung, Radikalisierung – 1938/39 (Mandelbaum), 2008 – LIVRE EN ALLEMAND Saul Friedländer, Les années d’extermination. L’Allemagne nazie et les Juifs (1939-1945) (Seuil), 2008 – LIVRE EN FRANCAIS (ed. originale en anglais) Michel Cullin et Primavera Driessen-Gruber, Douce France? Musik-Exil in Frankreich / Musiciens en Exil en France 1933-1945 (Böhlau), 2008 – LIVRE BILINGUE

(*) Je précise à toutes fins utiles que je ne touche pas un euro de ce site, pas même pour les recensions que j’ai écrites, bien que cela corresponde à des jours (et des nuits !) de travail.

5 juin 2008 Posted by | Autriche, Critique(s) d'ouvrage, Nazisme | , , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Les plaies toujours ouvertes de l’Autriche » et « Le poids du paternalisme en politique »

Un journaliste de la Voix du Nord, Olivier Berger, était venu à Vienne la semaine dernière prendre le pouls de la ville, à la veille de l’Euro2008. Ronald Pohoryles, directeur de l’insitut où je travaille (ICCR) avait eu la gentillesse d’organiser un déjeuner de travail, à trois, dont sont sortis les deux articles ci-dessous, parus le jeudi 5 juin. Comme Zuckerl pour les footeux, malgré mes positions et en signe de tolérance, je reproduis à la fin l’entretien accordé par Jocelyn Blanchard au journaliste 🙂 NEW, ici le PDF de l’ensemble.

Les plaies toujours ouvertes de l’Autriche

Derrière le décor de carte postale, l’Autriche n’a pas fini sa thérapie de « dénazification ». Le pays a repris sa place au centre de l’Europe avec l’ouverture à l’est de l’Union. À Vienne, par Olivier Berger

Lire la suite

5 juin 2008 Posted by | Autriche, Nazisme | , , , , , | Laisser un commentaire