Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Nouvelle progression de l’extrême droite

ZelteLa droite autrichienne reprend une partie du programme de l’extrême droite pendant que la gauche s’allie dans une région avec elle.

Aux élections régionales du 31 mai dernier, l’électorat autrichien a opéré un virage important à l’extrême droite (*). Dans le Burgenland, région limitrophe de la Hongrie, une coalition a vu le jour entre les sociaux-démocrates du SPÖ, et le principal parti d’extrême droite, le FPÖ, qui avait obtenu 15% des suffrages exprimés dans ce Land. Cet accord fut si rapidement scellé, par rapport à d’autres négociations, que d’aucuns ont pensé que les portefeuilles ministériels avaient déjà été distribués avant les élections entre ces deux partis, la « sécurité » revenant au FPÖ. En Styrie, le FPÖ avait atteint 27% et le gouverneur social-démocrate du Land a préféré laisser sa place à un chrétien-démocrate, ÖVP, plutôt que de s’allier au FPÖ ; une « grande coalition » ÖVP-SPÖ a ainsi été mise en place.

Près de deux semaines après ces élections, le vendredi 12 juin, la ministre de l’intérieur du parti chrétien-démocrate, Johanna Mikl-Leitner, a décidé de stopper le traitement de toutes les demandes d’asile en cours, ordonnant que seules les réponses négatives soient traitées par l’Agence fédérale pour les affaires étrangères et l’asile (‘Bundesamt für Fremdenwesen und Asyl’). Ces réponses négatives sont celles qui résultent du règlement Dublin II, renvoyant les demandeurs d’asile dans le premier pays européen où ils sont entrés. Toutes les procédures de regroupement familial sont également suspendues, le but déclaré est de rendre l’asile en Autriche « moins attractif ». Dans la même semaine, des militants du FPÖ se sont moqués de réfugiés qui s’inquiétaient de ne pas avoir de nouvelles de leur famille restée sous les bombes en Syrie, les traitants de « peureux » qui n’ont pas eu le courage de rester avec leur femme et enfants. Lire la suite

14 juin 2015 Posted by | Autriche, Extrême droite | , , , , | 2 commentaires

« En attendant, il est midi à Gramatneusiedl »

Gramatneusiedl_Marienthal_2010_03-pt

A nouveau un article signé Sébastien Mabille, le dévoué correspondant du Petit flambeau pour l’ensemble du territoire de Gramatneusiedl. Un grand merci à lui !

Fin janvier 2015, lors des dernières municipales de la commune où j’habite, j’ai eu la chance de voter et de partager cette expérience dans ces colonnes.

Gramatneusiedl… Ce nom ne dit vraisemblablement rien pour la plupart des francophones qui lisent ce blog, et en plus il est quasiment imprononçable. En Autriche, c’est un peu une représentation du « trou du cul du monde », et beaucoup d’Autrichiens ne savent même pas que cette commune existe réellement. Il y a quelques années, lors d’un jeu radiophonique, un séjour à Gramatneusiedl était offert… au perdant. Même mes collègues, à qui j’annonçais en 2008 que j’allais déménager à Gramatneusiedl, croyaient que je leur faisais une blague. Lire la suite

14 mars 2015 Posted by | Uncategorized | , , , | 3 commentaires

Le grand sommeil

Andrä Rupprechter, nouveau ministre de l'agriculture

Andrä Rupprechter, nouveau ministre de l’agriculture

Le bâillement est sans doute la réponse la plus adaptée à l’annonce de la constitution du nouveau gouvernement autrichien, dévoilée au grand public le 13 décembre dernier après plus de deux mois de négociations portant bien davantage sur les noms et les ascenseurs à faire remonter que sur les idées ou les politiques à mettre en œuvre. Suite à la fin des « années Haider », marquées par une coalition entre la droite et l’extrême droite de 2000 à 2006, l’Autriche vit à nouveau depuis 2007 sous le régime traditionnel de la grande coalition, traditionnel car c’était déjà le cas sur deux longues périodes, 1945-1966 et 1987-2000. Alors que les deux grands partis, les sociaux démocrates du SPÖ et les chrétiens-conservateurs de l’ÖVP, n’avaient obtenu à eux deux, aux élections législatives du 21 septembre, que 50,9% des voix, score historiquement bas (voir mon analyse), les chefs de partis ont décidé de poursuivre dans la même voie, pour le plus grand bonheur de l’extrême droite qui risque bien, à ce compte, d’accéder au pouvoir aux prochaines élections. Lire la suite

19 décembre 2013 Posted by | Autriche, Catholicisme, Laïcité | , , , , , , | 3 commentaires

Les femmes… vues aujourd’hui par le parti chrétien-démocrate autrichien

OeVP-pt

C’était dans les années 1970….

Les fidèles lectrices et lecteurs se souviendront peut-être d’un billet posté sur ce blog il y a trois ans, montrant à quel point, dans une vidéo de promotion censée attirer de nouvelles recrues, l’armée autrichienne véhiculait les clichés les plus éculés qui soient sur les rapports entre hommes et femmes. Un jeune abruti au crane rasé frimait sur le capot de sa grosse voiture avec quatre jeunettes autour de lui, dont deux dans ses bras (zoom obligé sur les décolletés). Arrivait alors un char de l’armée autrichienne, un militaire en sortait et les jeunes écervelées quittaient le gros macho pour courir derrière le char. Aujourd’hui, je vous propose le clip de promotion du parti chrétien-démocrate ÖVP, plus précisément, la section féminine de l’ÖVP du Tyrol. Attention, « c’est du lourd » ! Et.. suspens suspens… tout de suite après « celle qui lit des histoires / die Vorleserin », à 1’09 dans la vidéo, il y a « l’érotique » à 1’12 ! Ne pas manquer non plus la scène sur l’importance de la transmission des valeurs (et de l’aspirateur), à 1’50 Lire la suite

15 mars 2013 Posted by | Autriche, Féminisme | , , , , , | 4 commentaires

Action « Nuit et Brouillard » dans l’Autriche de 2010

Voir à la fin de ce billet , la réponse reçue du responsable des affaires politiques du cabinet de Mme Marek – Auch auf Deutsch.

Non, ce n’est pas en hommage à la célèbre chanson de Jean Ferrat (ni au film d’Alain Resnais) qu’une femme politique autrichienne parle en 2010 d’action « Nuit et Brouillard ». La vidéo ci-dessous, diffusée le 26 mars 2010, est brève : Christine Marek, Secrétaire d’Etat au ministère fédéral de l’économie et du travail, également responsable du parti conservateur ÖVP pour Vienne, nous explique pourquoi elle est opposée à la mesure des sociaux-démocrates (du SPÖ) consistant à instaurer une année de Kindergarten gratuite et obligatoire pour les enfants de 5-6 ans avant leur entrée à l’école (en Autriche comme dans la plupart des pays, il n’y a pas d’école maternelle).

Lire la suite

29 mars 2010 Posted by | Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , | 4 commentaires