Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Hybris sportive et parentale à Linz

Marathon-Linz

L’hybris est dans la Grèce antique l’expression de la démesure, par exemple lorsque l’orgueil dévore la passion. C’est un peu ce qui s’est passé à Linz, capitale de la Haute-Autriche, samedi 2 avril. L’image ci-contre est parlante : des adultes, a priori deux pères et une mère, traînent littéralement leur enfant sur une course. Il s’agit d’une des épreuves réservées aux enfants dans le cadre du marathon de Linz. Âgés de trois ou quatre ans, les enfants sont conviés à courir sur 42 m (oui, quarante-deux seulement). Pour que ces chères petites têtes blondes ne soient pas impressionnées dans le stade, les parents sont autorisés à prendre le départ avec eux et dans un pays où les parents n’ont souvent qu’un enfant unique (taux de fécondité 1,5 ; France 2,1), cela ne suffit pas d’emmener son petit trésor aux cours de bébé-nageurs à deux semaines, de lui faire apprendre la musique à-deux-ans-comme-Mozart et de le mettre aux cours de mandarin à six ans : il faut aussi remporter une course en stade à l’âge de trois ans.

Cette photo prise par le photographe Manfred Binder sur la ligne d’arrivée a énormément choqué et fait plusieurs fois le tour du monde, partagée 732 fois sur Facebook (ce qui assure une diffusion exponentielle). Lire la suite

8 avril 2016 Posted by | Sport | , , , , | 2 commentaires

Les « Jeux » de Sotchi vus d’Autriche : Geld über alles!

(c) Reuters/ Bader

Les 130 athlètes autrichiens avec le président Fischer, devant la statue de l’empereur François 1er d’Autriche, souvenir de la grande époque ! (c) Reuters/ Bader

L’argent n’a pas d’odeur, c’est bien connu, et dans un pays champion du secret bancaire, régulièrement considéré comme paradis fiscal (voir ici ou là sur ce blog), il serait dommage de ne pas se priver des JO de Sotchi pour gagner quelques centaines de millions d’euros. Alors que quelques chefs d’États ont décidé de ne pas venir à Sotchi (France, Allemagne, États-Unis…), l’Autriche envoie à la fois son président et son ministre des sports… qui est aussi le ministre de la défense, ce qui en dit long sur la conception du sport dans le pays (cf. ce billet). Pharaoniques, les Jeux de Poutine sont les plus chers de l’histoire (autour de 50 milliards de dollars contre 10 à Vancouver et 14 aux Jeux d’été de Londres). Ils servent le prestige du dictateur, témoignent de l’emprise géopolitique de la Russie sur le Caucase et surtout signalent au monde entier que malgré les atteintes criantes aux Droits de l’Homme – nouveaux goulags, opposants systématiquement envoyés en prison, loi contre la « promotion de l’homosexualité » etc. –, de nombreux pays occidentaux en sont à se plier devant le nouveau tsar. Et si l’Autriche est au premier rang des courbettes… c’est d’abord pour des raisons économiques. Lire la suite

8 février 2014 Posted by | Autriche, Sport | , , , , , , | 2 commentaires

Austria has its own « Lance Armstrong »

In March 2009, I wrote an entry on this blog trying to deal with the Austrian tradition of « Wegschauen » (look away). I focused on three stories at very different levels: the way the State wept of the Fritzl case avoiding any ground thoughts on how it could happen, the bank secrecy… and the way some Austrian officials dealt with doping. This last case calls today for an important update. Susanne Pumper (born 1970) was until 2008 one of the best long distance runners in the country. Lance Armstrong won seven times the Tour de France, Mrs Pumper’s best achievement was a second place at the 2005 European Indoor Championships (3000m). I ran with her in Vienna of the winter half marathons in March 2008 (organized by her track club, the LCC, probably the most well-known in Austria). At the arrival, she was submitted to a doping test. The test was positive and proved the presence of EPO in her blood. The reaction of her track club at this point was amazing enough to launch quite a few comments: Mrs Pumper got a promotion and was named in charge of the organization of the major LCC event, the Fall Marathon. At the same time, the trainer who ordered the doping test, Wilhelm Lilge, was fired, as well as his wife who also worked at the LCC. There were already many rumors in the case of Mrs Pumper and Lilge hoped to clean the image of his club by ordering a doping test, an idea which at the end did not bring the desired result. Six other female athletes from the LCC were to be convicted over doping, two Slovenians and four Austrians (Jolanda Ceplak , Helena Javornik, Lisa Hütthaler, Bettina Müller-Weissina, Stephanie Graf and more recently Eva Maria Gradwohl).  Lire la suite

25 août 2012 Posted by | Autriche, Sport | , , | Laisser un commentaire

Encore et toujours : ce passé qui est occulté…

Cliquez pour zoomer

A Vienne, les grands matchs de foot se jouent au Ernst-Happel-Stadion, du nom du joueur autrichien Ernst Happel (1925-1992) qui commença sa carrière en 1942 pour l’équipe du Rapide de Vienne. A côté, depuis juillet dernier, il y a une petite bicoque en bois vert de style préfabriqué, la Maison des échecs (« Schachhaus »), sur un espace baptisé Place Rudolf Spielmann. Une plaque commémorative retrace la vie de ce joueur d’échecs né à Vienne en 1883 et mort à Stockholm précisément en 1942, lorsqu’Ernst Happel commençait à tendre le bras droit dans les stades enthousiastes.

Cette plaque ne mentionne QUE les performances du joueur et ses qualités de jeu. PAS UN MOT sur les raisons de sa mort en 1942, ni sur le fait qu’il était juif. En mars 1938, Rudolf Spielmann était aux Pays-Bas, jouant un tournoi en simultanée. Ne pouvant pas rentrer en Autriche à cause de son passeport devenu obsolète, il s’est rendu à Prague pour y retrouver la famille de son frère. En décembre 1938,  il adresse une lettre désespérée au président de la fédération suédoise des échecs, l’implorant de lui trouver un moyen de l’accueillir dans ce pays.

Lire la suite

12 octobre 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme, Sport | , , , | 2 commentaires

Un sport… au service de l’armée ?

Surprise en passant devant la caserne de Rossau, une plaque indique qu’il s’agit du « ministère de la défense et des sports« . Pas étonnant que le dopage fasse tant de ravage dans le pays (cf. ce billet), les sportifs sont avec la grande muette ! D’ailleurs, de nombreux sportifs et entraîneurs sont des militaires (surtout dans le ski). En Allemagne, il y a un « ministère de l’intérieur, des sports et des infrastructures » (Ministerium des Innern,für Sport und Infrastruktur), en France un ministère des sports (parfois avec la jeunesse et/ou la santé)… mais en Autriche, on assiste à l’alliance du sabre et des tennis (ou des skis – le goupillon, quant à lui, est de toute façon partout dans le pays).

Lire la suite

27 juin 2011 Posted by | Autriche, Sport | , , , , , | 3 commentaires

L’homophobie déclarée d’un « Promi »

N. Lauda s’est officiellement excusé le 26/1 sur Facebook. Craignait-il les appels au boycott qui avaient été lancés ?

Les « Promis », en Autriche, ce sont les « celebs » anglo-saxonnes ou les « VIP » du global world. Ancien pollueur professionnel (champion de formule « vroum-vroum »), Niki Lauda en fait incontestablement partie, il a d’ailleurs déjà eu un timbre à son effigie (ci-contre) et vend son crâne comme espace publicitaire pour plus d’1,2 million d’euros par an (même en France, un article était consacré au changement de logo sur son éternelle casquette). C’est un homme qui est régulièrement consulté par les médias, dans tous les domaines, surtout ce qui concerne le sport ou l’aviation (depuis qu’il a créé sa compagnie aérienne). Il a d’ailleurs eu les honneurs de ce blog l’an dernier, lorsqu’il reprenait un vocabulaire nazi pour parler d’un pilote polonais. Aujourd’hui (24/1/11), il s’est permis de critiquer le fait que dans une émission de variété (« Dancing stars »), le modérateur prévoyait de danser avec un homme.

Voyons un peu ce qu’a déclaré Lauda, repris dans tous les journaux :

Lire la suite

24 janvier 2011 Posted by | Autriche, Sexisme, Sport, Uncategorized | , , | 3 commentaires

Une société pervertie

Le slogan : « La vie est un jeu » (Das Leben ist ein Spiel).

12 juin 2010 Posted by | Anti "foot professionnel", Anti-foot, Sport | , , , | 9 commentaires

Mondial 2010 : les albums Panini et leurs sombres précédents

(ICI, un PDF plus ‘soft’ de ce billet)

Le 26 avril 2010, ce ne sont pas moins de treize (!) millions de vignettes autocollantes à l’effigie de footballeurs qui étaient livrées en Autriche. Qui a compris que ce jour-là un nuage de criquets venimeux venait de s’abattre sur le pays ? La veille, la Kronen Zeitung, tabloïd populiste le plus diffusé au monde (3 millions de lecteurs pour 8 millions d’habitants) venait de clore sa campagne en faveur de la candidate d’extrême-droite à l’élection présidentielle et offrait à présent l’album conçu pour la collection de ces vignettes. Depuis cette date, ce sont tous les jours un million de vignettes qui sont vendues.

L’entreprise Panini qui diffuse les autocollants depuis 1961 dans une centaine de pays, essentiellement sur le thème du foot, prévoit pour 2010, grâce à la Coupe Immonde, un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros, dont 90 millions dans le petit pays qu’est l’Autriche, où la ‘Stickermania’ – telle qu’on la nomme ici – ­ bat son plein. Chaque année, Panini produit environ 6 milliards de vignettes.

Or qu’est-ce que cette grand-messe qui réunira des millionnaires en short, dopés jusqu’à la moelle, avec leur hordes de supporters avinés ou nazillons, meuglant leur haine de l’équipe adverse ? Trois ouvrages au moins permettent de répondre à cette question.

Lire la suite

29 mai 2010 Posted by | Anti-foot, Sport | , , , , , , , , | 2 commentaires

Un vocabulaire nazi bien assumé

Niki Lauda est l’un des Autrichiens les plus adulés dans son pays. Après sa carrière de formule 1, il est devenu un homme d’affaires, à la tête aujourd’hui d’une compagnie à bas prix. Il occupe régulièrement la une des  journaux, lorsqu’il se remarie, lorsqu’il reçoit un rein de son frère ou son amie, à la naissance de ses enfants ou simplement pour donner son avis sur le nuage du volcan islandais, bref, c’est une star locale qui bénéficie d’une très large audience.

Samedi 15 mai, commentant le Grand-Prix de Monaco pour une chaîne privée allemande, il a parlé d’un pilote polonais en utilisant la dénomination très péjorative, « Polacke », qui avait cours à l’époque nazie (permettant la rime entre « polonais » et « cafard (Kakerlake) »).

Lire la suite

19 mai 2010 Posted by | Sport, Uncategorized | , , | 2 commentaires

Foot : ces crimes dont on ne parle pas…

Bien sûr, la fusillade d’un bus de footballeurs professionnels s’est remarquée, il y a quand même eu deux à trois morts. Il faut être honnête, ce n’est pas vraiment la compétition de foot, la Coupe d’Afrique des nations, qui en est responsable. Les “Forces de libération de l’État du Cabinda” cherchaient avant tout à occuper l’attention des média en attaquant début janvier l’équipe nationale du Togo.

Le foot tue par contre sur les terrains et autour : des joueurs sont victimes de “morts subites” et les charmantes localités de Heysel, Furiani ou Sheffield ont acquis une renommée qu’il n’est pas besoin de commenter. Juste pour mémoire, tout de même : au Heysel, le 29 mai 1985, après avoir retiré les cadavres des tribunes (39 morts !)… le match a repris, Platini a marqué son pénalty, tout allait pour le mieux sur la planète foot.

Lire la suite

14 janvier 2010 Posted by | Anti "foot professionnel", Anti-foot, Autriche, Nazisme, Sport | 5 commentaires