Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Parlement autrichien : des réfugiés comparés à des Néandertaliens

LugarNe

Robert Lugar (photo reuters/ap, montage : Beigelbeck)

Décidément, ce n’est plus d’une droitisation qu’il est question, au sujet de la politique autrichienne, mais d’un franc virage vers l’extrême droite. Le président du groupe parlementaire de « l’équipe Stronach », Robert Lugar – celui-là même qui pour la journée international des droits des femmes appelait à ce qu’elles puissent être armées pour se protéger des réfugiés, et qui distribuait en personne des sprays de défense devant le Parlement (voir ce billet) -, a osé comparer à deux reprises les réfugiés à des Hommes de Neandertal. Accusant les Verts de laxisme, il a déclaré en séance plénière du parlement autrichien : « Car la plupart de ceux qui viennent (…) ont l’imaginaire mental d’un Néandertalien, où l’on foule aux pieds le droit des femmes (…) ; et maintenant vous [les Verts] faites entrer justement ces Néandertaliens (…) ». Auparavant il a estimé que ces réfugiés étaient pour l’essentiel sans formation, éblouis par leur religion, fanatiques et « inintégrables ». A la fin de son intervention, il a précisé au sujet des Néandertalien, « dieu merci chez nous on les a exterminés » (“die wir bei uns Gott sei dank ausgerottet haben”). Est-ce programmatique pour le traitement qu’il compte réserver aux réfugiés ?

A ce jour, seuls les Verts et les Neos (libéraux) ont appelé à la démission de M. Lugar. Ironie de l’histoire, M. Lugar a reçu un rappel à l’ordre du deuxième vice-président du Parlement, M. Hofer, du principal parti d’extrême droite, le FPÖ.

Sources et compléments

 

18 mars 2016 Posted by | Asile, Autriche, Racisme, Uncategorized | , | Un commentaire