Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Autriche : un système protecteur pour les droits des Roms

Roms-TF1En novembre 2013, j’ai organisé pour une équipe de TF1 un sujet sur la situation des Roms en Autriche. Il est passé au journal télévisé le 15 avril 2014. Clairement, ce n’était pas prioritaire pour la rédaction mais reconnaissons leur le mérite d’avoir accepté ce sujet.  Le journaliste de TF1 venait avant tout pour un sujet sur l’extrême droite (diffusé le 28 novembre dans le cadre d’une série sur quatre pays). Il devait faire un deuxième long sujet pour rentabiliser le voyage (outre celui sur les maisons en pain d’épices !). Il m’a demandé d’organiser un tournage sur la Wiener Wald, la forêt viennoise, qui devait passer entre Noël et le Jour de l’an. Quand je leur ai fait remarquer que la végétation ne serait pas la même, panique, ils ont appelé Paris. Réponse de la rédaction : « démerdez-vous, il faut trois sujets quand vous revenez ». C’est là que je suis intervenu, proposant trois quatre sujets et ajoutant, « à la Jérôme » (certains comprendront)
– « Mais bon, il y a un sujet vraiment intéressant, mais réservé à des journalistes chevronnés… »
– « Ah bon, quoi ? »
– « Bah les Roms en Autriche. Ici ils sont reconnus comme minorité ethnique depuis plus de 20 ans, ils ont des émissions de télé, de radio, on enseigne le romani dans certaines écoles… mais bon, politiquement, je ne sais pas si vous pouvez… »
– L’autre journaliste (ils étaient deux) a proposé : « on a qu’à appeler Paris… »
Deux minutes plus tard c’était bon, je commençais à passer quelques coups de fils, d’abord à Rudolf Sarközi, le représentant de la communauté rom en Autriche. « Aber klar Jérôme, wann willst du kommen? Heute noch? » (« Mais oui Jérôme, bien sûr, tu veux venir quand ? Dès aujourd’hui ? »). Le sujet était sur les rails. Voici le résultat : Lire la suite

Publicités

16 avril 2014 Posted by | Autriche, Roms | , , , , , | 2 commentaires

« Dessiner contre l’oubli » au Leopoldmuseum – impressions mitigées…

06-pt

Leo Schejner, dessiné de 2010 à 2103 (c) VBK, Wien/Vienna 2013

Depuis le 17 mai, une nouvelle exposition intitulée « Dessiner contre l’oubli » est proposée au Leopoldmuseum (jusqu’au 2 septembre). Il s’agit de dessins au fusain réalisés par Manfred Bockelmann sur de grandes toiles de jute (150 x 110 cm). A partir de photos anthropométriques faites par les nazis à l’arrivée dans le camp d’Auschwitz, le dessinateur entreprend de restituer la part d’humanité d’enfants qui – pour l’immense majorité d’entre eux – ont péri dans les camps. Sur la soixantaine de portraits dessinés, une bonne trentaine sont exposés.

La plupart ont déjà les cheveux rasés, ce qui était fait dès l’arrivée. D’autres, les enfants roms, ont encore leurs cheveux car leur photo devait servir les projets prétendument « scientifiques » des nazis. Les visages ne sont pas encore marqués par la faim et la douleur, l’artiste s’est appliqué à retranscrire le regard de la façon la plus humaine possible, tentant de leur restituer leur dignité. Pour cela, le détail des yeux est décisif et il explique qu’il cherche le moment où chaque portrait lui « parle ».

Ses motivations demeurent cependant peu claires. Dans l’entretien au quotidien Der Standard, il explique ainsi qu’il avait toujours eu des réticiences à travailler sur l’extermination des Juifs car il n’en avait pas été le témoin. « il y a trois ans je me suis dit ‘En 2013 tu auras 70 ans, il ne manquait plus que ça que tu sois invité à une grande exposition !’ » (source). Lire la suite

21 mai 2013 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme, Roms | , , , | Laisser un commentaire

L’Autriche a vingt ans d’avance dans la reconnaissance de la communauté rom

20 Jahre Annerkennung der Roma als sechste österreichische VolksgruppeLe 8 avril est depuis 1990 la journée internationale des Roms. Alors qu’en France, ce jour-là, un blog du Nouvel Observateur titrait « Journée internationale des Roms : les expulsions perdurent, honte à la France », l’Autriche célébrait au Parlement les vingt ans de la reconnaissance des Roms comme minorité ethnique. Au programme en ce 8 avril, ouverture par la présidente du parlement, accueil par la ministre de la culture et de l’éducation et le président du Landtag du Burgenland (l’un des neuf Länder où la présence des Roms a toujours été importante), discours du chancelier et discussion entre six représentants d’associations roms et le chancelier Vranitzky qui était en fonction au moment de la reconnaissance de cette communauté. Depuis, les Roms ont leur radio au sein de l’ORF (équivalent de Radio France, cf. cette émission lors de la venue du groupe Kesaj Tchave), un fonds spécial de financement associatif, un programme officiel d’enseignement du romani etc.

La loi qui accorde des droits aux minorités ethniques date de 1967 ; c’est une survivance de l’esprit cosmopolite qui a marqué l’Autriche au temps de l’empire austro-hongrois (on lit d’ailleurs sur le site du Parlement cette justification : « Die ehemalige Habsburgermonarchie war ein Vielvölkerstaat »). Suite à une pétition initiée en partie par des Roms du Burgenland (de la région d’Oberwart), les Roms ont été reconnus comme sixième minorité ethnique en 1993, après les Croates, les Slovènes, les Hongrois, les Tchèques et les Slovaques. Lire la suite

11 avril 2013 Posted by | Roms | , | Laisser un commentaire

Une autre forme d’esclavage moderne

Vienne, juillet 2012, sur la Gürtel (boulevard circulaire)En allemand, le terme usuel pour la prostitution dans la rue est « Strassenstrich ». Cependant, depuis quelques jours on reparle à Vienne « d’Arbeiterstrich », ce sont tous ces Européens de l’Est, surtout des Roumains et des Bulgares (souvent des Roms), qui viennent vendre leur force de travail au noir pour un salaire horaire variant entre 3 et 8 euros de l’heure. L’été dernier j’avais consacré un billet à une jeune slovaque qui vendait des fraises dans une rue piétonne de mon quartier et qui dormait dans un préfabriqué avec d’autres vendeuses, payées toutes les deux 3 euros de l’heure. Jusqu’en 2014, l’accès au marché du travail autrichien est extrêmement limité pour ces ressortissants européens qu’on a du mal en 2012 à appeler « nouveaux ressortissants »  (c’était en 2007 que la Roumanie et la Bulgarie ont rejoint l’Union européenne). Comme c’est commode pour les particuliers Lire la suite

12 juillet 2012 Posted by | Uncategorized | , , , , , , | Un commentaire

Concert des Kesaj Tchave à Vienne le 30 mars / Konzert am 30.03.2012!

 Hier unten auf Deutsch + Artikel in der Wiener Zeitung am 23.3.2012 (JPEG).

 Le 30 mars 2012 de 19h à 21h – Theatersaal, Längenfeldgasse 13-15, 1120 Wien (U4+U6 Längenfeldgasse) – Kesaj Tchave – Concert de soutien

Le 30 mars  le groupe Kesaj Tchave donnera une représentation exceptionnelle à Vienne. Ils chantent en partie en français, avec des décors parisiens, dans la grande salle de théâtre de la Längenfeldgasse. Leur spectacle débordant d’énergie est le résultat d’un projet né près de Kezmarok, au pied des Tatras, lorsque, en l’an 2000, le musicien Ivan Akimov et l’assistante sociale Helena Akimova ont eu l’idée de monter un groupe avec des enfants roms vivant dans les bidonvilles avoisinants. Aidés d’un musicien professionnel, les enfants et les jeunes trouvent par la scène une reconnaissance qui souvent leur manque dans leur quotidien. Le public découvre à la fois une image authentique de la culture rom et surtout de sa musique, influencée ici par la musique slovaque contemporaine. Depuis 2004 le groupe est invité dans de très nombreux festivals, surtout en France mais aussi en Suisse, en Pologne ou en Hongrie. Réfugié à Paris après le Printemps de Prague, Ivan Akimov y a vécu jusqu’à la fin des années 1980 ; c’est ce qui explique le lien privilégié que ce groupe entretient avec la France.

Le nom « Kesaj Tchave » vient Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Roms | , , , | Un commentaire

Pour la liberté de la presse en Hongrie

Photo JSEnviron trois cents personnes se sont retrouvées devant l’ambassade de Hongrie en ce 14 janvier pour protester contre la loi qui muselle la presse dans le pays, entrée en vigueur au 1er janvier, lorsque la Hongrie a pris la présidence de l’Union européenne (cf. cet article de rue89). Au même moment, environ 15 000 personnes manifestaient à Budapest. A Vienne, il y avait une contre-manifestation de six personnes (vignette ci-contre). On lisait « Les Hongrois d’Autriche affirment: la loi sur les médias n’est qu’un prétexte, les banques et les suppôts de la mondialisation doivent laisser la Hongrie tranquille » (les lettres formaient les mot ‘bugs’).

Photo JS

Cliquez pour agrandir

Certains d’entre eux étaient des réfugiés de 1956, venus en Autriche pour échapper au communisme. La femme au chapeau de fourrure  avait un chien qui aboyait en ma direction « c’est parce que vous avez un vélo, chez moi il a été embêté par un Rom à vélo ! » Ce fut l’occasion pour moi d’aborder le sujet même si c’est délicat avec quelqu’un qui considère que les « citoyens du monde » sont des gauchistes irrécupérables (elle me reprochait de me mêler à ce qui ne me regarde pas, car je ne suis pas hongrois, je lui ai dit que j’étais citoyen du monde et européen). Elle était d’un racisme effarant : « ce sont [les Roms] des assistés qui vivent largement avec de grosses voitures car aux aides de l’Etat. » La veille, j’avais publié sur mon profil Facebook le texte suivant… qui fait écho à ces propos :

Lire la suite

14 janvier 2011 Posted by | Roms, Uncategorized | , , , , | Un commentaire

Les Roms en Autriche : un exemple à suivre !

Update avril 2014 :  voir sur le sujet J. Segal, « Roms d’Europe : le cas autrichien », Les Temps Modernes, n°677, 69ème année, janvier-mars 2014, pp. 116-125 (PDF)

Bon, bien sûr, s’il est question d’exemple à suivre, c’est en référence à l’Autriche contemporaine de ces vingt dernières années, et pas à l’Autriche nazie. Aujourd’hui, ce que l’Autriche a accompli pour défendre les droits des Roms est exemplaire. Aucun bidonville dans le pays, il existe des émissions de radio et de télévision régulières, en romani, des enseignements dans cette langue… et des programmes assez efficaces de lutte contre la discrimination.

C’est d’abord une question de reconnaissance : depuis 1993, les Roms sont reconnus comme minorité, au même titre que les Slovènes de Carinthie et de Styrie, les Croates du Burgenland, les Hongrois du Burgenland et de Vienne, ainsi que les Tchèques et les Slovaques de Vienne. Ils disposent de ce fait d’une représentation au niveau gouvernemental et c’est M. Rudolf Sarközi qui dirige le groupe assurant cette fonction (cette homonymie m’avait amené en 2004 à publier un petit billet humoristique, « Longue vie au président Sarko !», Le Poivron, N° 66, décembre 2004, p. 5, reprise dans cet article du Monde). L’Autriche a ratifié en 2001 la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires reconnaissant le romani comme langue vivante du pays (avec cinq autres langues minoritaires). Comme l’Islande et l’Italie, la France a bien signé la Charte mais ne l’a pas ratifiée (cet article permet de faire le point, pays par pays).

Lire la suite

30 septembre 2010 Posted by | Roms | , , , , | 3 commentaires

Solidarité avec les Roms – Solidaritätskundgebung für die Roma

Wien 4. Sept. 2010

(Hier unten auf Deutsch) Environ 200 personnes étaient réunies samedi 4 septembre 2010 devant la représentation de l’Union européenne à Vienne, Wipplingerstr. 35. Le slogan était « Stop rassismus » et différents acteurs de la société civile ont pris la parole. Parmi celles-ci, Ceija Stojka, née en 1933, déportée dans trois camps de concentration… une figure marquante de la communauté rom en Autriche. La manifestation, autorisée uniquement sur le trottoir, était organisé par le groupe en charge des Roms au diocèse d’Eisenstadt. Mes photos sont ici.

Ca. 200 Leute waren am 4. Sept. vor dem Europahaus in Wien. Unter dem Motto « Stop Rassismus » sind viele VertreterInnen der Zivilgesellschaft zur Wort gekommen. Unter anderen Ceija Stojka, geb. 1933, in drei KZ deportiert. Meine Fotos sind hier.

Offizieller Aufruf: Eine Initiative engagierter Roma und Romnia in Wien ruft zur Solidaritätskundgebung gegen die Abschiebung von Roma aus Frankreich auf.
Die Abschiebungen von Roma in Frankreich durch Präsident Nicolas Sarkozy

Lire la suite

4 septembre 2010 Posted by | Roms | , , , , | Laisser un commentaire

« Longue vie au Président Sarko ! »

Ce billet concerne bien en premier lieu l’Autriche. Découvrant l’article paru dans Le Monde (édition du 19 août 2010), « A Vienne, le porte-parole de la communauté rom s’appelle Rudolf Sarközi« , j’ai pensé à ce texte que j’avais publié en décembre 2004, lorsqu’un certain Nicolas S. avait pris la tête de l’UMP : « Longue vie au président Sarko !« , Le Poivron, N° 66, décembre 2004, p. 5. Le titre se référait bien sûr au Sarközi autrichien, qui m’inspire bien plus de respect !

Sur les Roms en Europe, voir ce billet, publié sur ce blog en mai 2009, et ces deux articles rédigés avec Claire Lévy-Vroelant :

  • « Des pelleteuses et des Roms » Revue Urbanisme, N°331, juillet / août, 2003, p. 7  (ici)
  • « Les Roms de Montreuil et d’ailleurs – des immigrés européens particuliers », Les Temps Modernes, n°624, 58ème année, mai-juillet 2003, pp. 223-230 (en cinq photos, 1, 2, 3, 4 et 5)

18 août 2010 Posted by | Roms, Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

« De nous tous, ils sont les plus européens »

 

La situation des Roms en Europe – conférence du 4 mai 2009 à l’Institut français de Vienne (ici des photos de l’ensemble)

At the end of this post, a report in English (thanks Joe),dann auf Deutsch, ici des photos avec un petit film (merci Louis, ici que le film) et là un film de Michel Mougey.

Prenant pour point de départ cette citation de d’écrivain allemand Günter Grass, « de nous tous, ils sont les plus européens », l’ADFE Autriche a organisé le 4 mai dernier une soirée débat sur la situation des Roms (ou Rroms) dans quelques parties de l’Europe : la France, l’Autriche, mais aussi la Slovaquie, la Serbie et le Kosovo. Au cours des trois mois de préparation de cet événement, les journaux se sont hélas fait l’écho de l’actualité du sujet puisque des assassinats racistes, touchant spécifiquement des Roms, ont eu lieu en République tchèque et en Hongrie. Des maisons ont été incendiées, une véritable flambée de violence anti-rom s’est fait jour. Lire la suite

7 mai 2009 Posted by | Autriche | , , , , , | Laisser un commentaire