Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Les vieux démons du nationalisme

Immernocht

Kurier, 5 mars 2017, “Autrichiens mais toujours turcs”

En Autriche comme en France, ailleurs en Europe ou aux États-Unis, le principal danger ne vient pas tant des partis d’extrême droite que des partis de gouvernement qui appliquent – souvent sans l’assumer ouvertement – le programme des partis nationalistes xénophobes. On le voit régulièrement en Hongrie avec la politique menée par Viktor Orbán qui concurrence ainsi le Jobbik sur sa droite (cf. le livre de Joëlle Stolz, Hongrie. L’apprentie sorcière du nationalisme, ici ma recension). La dernière mesure en date consiste d’ailleurs, en Hongrie, à interner les demandeurs d’asile qui refusent de retourner immédiatement en Serbie (cf. cet article du Standard).

En même temps, c’est paradoxalement M. Orbán qui a critiqué le dernier projet du gouvernement autrichien consistant à réduire les allocations familiales pour les étrangers communautaires qui travaillent en Autriche mais dont les enfants sont restés dans le pays d’origine. Lire la suite

Publicités

8 mars 2017 Posted by | Asile, Autriche, Extrême droite, FPÖ, Immigration, Uncategorized | Un commentaire

Parlement autrichien : des réfugiés comparés à des Néandertaliens

LugarNe

Robert Lugar (photo reuters/ap, montage : Beigelbeck)

Décidément, ce n’est plus d’une droitisation qu’il est question, au sujet de la politique autrichienne, mais d’un franc virage vers l’extrême droite. Le président du groupe parlementaire de « l’équipe Stronach », Robert Lugar – celui-là même qui pour la journée international des droits des femmes appelait à ce qu’elles puissent être armées pour se protéger des réfugiés, et qui distribuait en personne des sprays de défense devant le Parlement (voir ce billet) -, a osé comparer à deux reprises les réfugiés à des Hommes de Neandertal. Accusant les Verts de laxisme, il a déclaré en séance plénière du parlement autrichien : « Car la plupart de ceux qui viennent (…) ont l’imaginaire mental d’un Néandertalien, où l’on foule aux pieds le droit des femmes (…) ; et maintenant vous [les Verts] faites entrer justement ces Néandertaliens (…) ». Auparavant il a estimé que ces réfugiés étaient pour l’essentiel sans formation, éblouis par leur religion, fanatiques et « inintégrables ». A la fin de son intervention, il a précisé au sujet des Néandertalien, « dieu merci chez nous on les a exterminés » (“die wir bei uns Gott sei dank ausgerottet haben”). Est-ce programmatique pour le traitement qu’il compte réserver aux réfugiés ?

A ce jour, seuls les Verts et les Neos (libéraux) ont appelé à la démission de M. Lugar. Ironie de l’histoire, M. Lugar a reçu un rappel à l’ordre du deuxième vice-président du Parlement, M. Hofer, du principal parti d’extrême droite, le FPÖ.

Sources et compléments

 

18 mars 2016 Posted by | Asile, Autriche, Racisme, Uncategorized | , | Un commentaire

Manif et contre-manif à Liesing

Demo_Liesing

Délégation du quartier de Meidling à la contre-manifestation

Liesing est un quartier populaire de Vienne excentré, au sud-ouest de la ville (le 23ème sur 23 arrondissements). L’actuel chancelier, M. Faymann, y a occupé les fonctions de secrétaire d’arrondissement du parti social-démocrate. Aux dernières élections régionales, en octobre dernier, cet arrondissement a failli basculer à l’extrême droite (avec plus de 34% des voix), comme ce fut le cas de Simmering ou Floridsdorf, deux autres arrondissements populaires passés du parti social-démocrate au Parti de la liberté (le FPÖ, d’extrême droite). Depuis quelques mois, il est prévu qu’un centre de demandeurs d’asile qui n’héberge actuellement, depuis début mars, que 56 personnes (dont une vingtaine d’enfants) fonctionne comme initialement prévu avec jusqu’à 750 réfugiés. Lire la suite

15 mars 2016 Posted by | Asile, Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Climat délétère en Autriche

Schlepper

Pas d’asile en Autriche

Le climat devient délétère sur la question des demandeurs d’asile maintenant stoppés sur la Route des Balkans. La campagne d’affichage du ministère de l’Intérieur autrichien, dévoilée ce mardi 1er mars, reprend pour l’essentiel la charte graphique du parti d’extrême droite, le FPÖ.

FPÖ

La fraude sur l’asile n’est pas légale (campagne du FPÖ)

C’est dans le tabloïd populiste Kronen Zeitung que ces encarts ont été publiés. Censés s’adresser aux demandeurs d’asile, ils sont d’abord lus par la population autrichienne encline à voter pour le FPÖ. En gris et en petits caractères, on lit « pour des raisons économiques » et au-dessus « les passeurs mentent ! Informez-vous ! ». Plus tard, une campagne est prévue en Afghanistan, en dari, officiellement pour lutter contre la désinformation contenue dans les offres des passeurs qui promettraient un asile en Autriche. Les affiches rappellent les restrictions récemment votées : l’asile à durée limitée seulement, le regroupement familial interdit avant trois ans etc. Lire la suite

1 mars 2016 Posted by | Asile, Autriche, Extrême droite, Uncategorized | 2 commentaires

Le virage de l’Autriche sur la question de l’asile

Ben-Jennings-pt

(c) Ben Jennings / The Guardian

L’Autriche a changé du tout au tout sa politique vis-à-vis des demandeurs d’asile. Quelle que soit la situation en Syrie ou ailleurs dans le monde, la décision est prise et en 2016 le 37501ème demandeur d’asile sera refoulé, tout comme les suivants. Au rythme actuel, cette situation devrait survenir au printemps. Il n’est plus non plus question d’autoriser le transit vers l’Allemagne et « durchwinken », signifiant « laisser passer avec un petit signe de la main », est le terme très idiomatique le plus utilisé par les responsables politiques. Le « durchwinken » c’est fini et l’Autriche refuse de laisser passer librement les demandeurs d’asile à ses frontières, même si ces derniers n’aspirent qu’à traverser le pays pour se rendre en Allemagne. Avec cette politique très restrictive, l’Autriche s’est rapprochée des quatre pays du groupe de Visegrád (Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Pologne), hostile aux Syriens, Irakiens ou Afghans fuyant les zones de guerre. Lire la suite

26 février 2016 Posted by | Asile, Autriche, Europe, Uncategorized | , , , | 4 commentaires

Des piscines interdites aux réfugiés en Autriche

Mödling

Pour les personnes avec un contexte migratoire, seules celles qui sont accompagnées peuvent entrer à la piscine municipale de Mödling

La crise européenne liée à l’arrivée de nombreux demandeurs d’asile depuis l’été 2015 a fortement clivé la société autrichienne (voir « L’Autriche face à la tentation hongroise »,  Le Droit de Vivre, n° 659, déc. 2015, p. 26). L’extrême droite qui a obtenu en octobre 31% des suffrages exprimés aux élections régionales dans la capitale autrichienne et 30% en Haute-Autriche deux semaines plus tôt, est de loin le premier parti du pays. La ministre de l’intérieur, Mme Mikl-Leitner, du parti chrétien-conservateur, s’est montrée partisane d’une ligne dure, appelant à une « culture de la raison » plus qu’à une « culture de l’accueil » (lors d’une réunion à Sofia des ministres de l’intérieur, le 18 novembre dernier, elle avait opposé la « Willkommenskultur » à la « Kultur der Vernunft »).

 

Au sein de la « Große Koalition » – c’est ainsi qu’on nomme le gouvernement regroupant les sociaux-démocrates du SPÖ et les chrétiens-conservateurs de l’ÖVP –, un consensus a été trouvé le 20 janvier dernier pour limiter le nombre de demandeurs d’asile en 2016 à 37 500 personnes, contre 90 000 en 2015 (et 28 000 en 2014). Sur ces 90 000 demandes (*), on en compte 25 000 émanant d’Afghans, presque autant de Syriens et 13 000 d’Irakiens (moins de 10 000 demandeurs pour les autres pays). Lire la suite

30 janvier 2016 Posted by | Asile, Autriche, Uncategorized | , , | 10 commentaires

Agressions sexuelles en série et malaise à gauche

Oesterrecih_8_1_2016-pt

Österreich, 8 janvier (en fluo orange, les mentions sur l’origine des agresseurs)

Plus de 500 femmes ont finalement porté plainte à Cologne dans les premiers jours de l’année après avoir été agressées sexuellement pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. Des agressions similaires ont été signalées à Hambourg, Berlin, Stuttgart, Düsseldorf ou Nuremberg, mais aussi à Salzburg en Autriche, et dans une moindre mesure à Innsbruck et à Vienne. Presque toutes les victimes ont dressé le même signalement des hommes qui les ont attaquées : entre 15 et 35 ans, originaires du Maghreb ou du Moyen-Orient. Presque jusqu’à  la mi-janvier, la plupart des intellectuels de gauche refusaient d’accepter ce dernier point. Lire la suite

11 janvier 2016 Posted by | Asile, Autriche | , , , , , | 5 commentaires

Crispations autour de l’islam en Autriche

niqab_naschmarktDepuis quelques mois, la présence de l’islam dans la société autrichienne fait débat et ce débat a malheureusement parfois des relents de racisme. Une véritable tension se fait jour entre d’une part ce qui relève de critiques justifiées et étayées de certaines évolution de l’islam, comme d’autres religions, et, de l’autre, ce qui est motivé par une xénophobie à l’encontre des musulmans, xénophobie attisée à la fois par l’arrivée en nombre de réfugiés surtout syriens, afghans et irakiens, mais aussi par les récents meurtres de masse à Paris. L’utilisation du concept pernicieux d’islamophobie rajoute à la confusion puisque l’introduction de ce néologisme vise à assimiler toute critique de l’islam ou tout rejet de l’une des pratiques qui y sont associées à du racisme. Pour mémoire, car ceci est trop peu connu, le terme a été introduit en 1979 par les Mollahs iraniens pour discréditer les femmes qui refusaient de porter le hijab (Allen 2010 p. 5 – lire aussi mon article dans le Standard traduit en français, Hypocrisie avec « l’islamophobie », 17.10.215). Lire la suite

12 décembre 2015 Posted by | Asile, Autriche, Catholicisme, Extrême droite, Laïcité, Uncategorized | | 4 commentaires

65 550 euros par mois grâce aux réfugiés

logement-pt

A gauche, la « pension » d’une famille de six Syriens

Article rédigé le 10 novembre 2015 – publié le 15 janvier après parution de l’article (que je recommande) de la correspondante du Monde en Grèce, Adéa Guillot, que j’ai accompagnée en qualité de fixeur du 6 au 8 novembre 2015. Hane et Baraah dont il est question ici sont venus le 8 novembre à la fête des nouveaux voisins évoquée sur ce blog. Ils ont obtenu l’asile le 27 novembre dernier.

Le calcul est simple : l’État autrichien donne 19 euros par jour et par réfugié pour subvenir à tous les besoins (essentiellement nourriture, logement et articles d’hygiène) ; dans un petit village de Basse-Autriche, à Unterwalterdsdorf, Gerhard Hintermayer prend en charge pas moins de 115 réfugiés. Il touche donc, chaque mois, 19x30x115, soit 65 550 euros. Samedi 8 novembre, je me suis rendu dans ce village pour m’entretenir avec une famille de réfugiés syriens qu’il héberge mais aussi, séparément bien sûr et sans qu’il sache que je connaissais une famille, avec lui.

M. Hintermayer est le gérant de l’unique auberge de ce village de 2500 habitants, il possède l’hôtel attenant et la petite boîte de nuit qui est installée à la cave, véritable rendez-vous des connaisseurs car la discothèque qui n’ouvre que les vendredis et samedis soirs existe depuis plus de quarante ans sans interruption. Seulement, pas de demandeurs d’asile dans cette discothèque, « c’est trop cher pour eux, les boissons », explique M. Hintermayer. Lire la suite

10 novembre 2015 Posted by | Asile, Autriche, Réfugiés | Un commentaire