Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Impromptu multiculturel

zique_bulgDepuis une dizaine de jours, d’environ 16h à 19h, quatre musiciens jouent à la sortie du métro où je vis, à Meidling (12ème arrondissement de Vienne). Très prenantes, les mélodies évoquent à la fois les Balkans, la musique orientale et le klezmer. Cf. photos et surtout vidéos. Le public est au rendez-vous et bien qu’il s’agisse d’un quartier très populaire, le petit chapeau destiné à recevoir les dons se remplit régulièrement de petite monnaie. Me demandant de quelle(s) culture(s) cette musique venait, je me suis adressé à mes voisins. Turcs, ces-derniers m’ont dit qu’il y avait des mélodies qu’ils reconnaissaient, mais qu’il y avait des éléments exogènes, sans doute balkaniques, car chez eux on ne trouve pas d’accordéon. A la fin d’un set, je suis allé voir les musiciens, tentant de discuter avec eux. Ils ne parlaient pas allemand mais disaient « Bulgarien, Bulgarien ! ». Après moi, d’autres personnes sont venues les voir et ils ont parlé turc (aux dires de mes voisins). Ils s’agissait de membres de la minorité bulgare en Turquie. La musique s’entendant à plus de 100m à la ronde, il est assez sympathique de constater qu’au pays de Mozart, dans lequel la police et les citoyens veillent (« Ordnung muss sein! »), ceci puisse être toléré.

Publicités

17 octobre 2014 Posted by | Autriche, Immigration | , | 2 commentaires

Tensions communautaires à Vienne, la police relève les religions !

 Wien-Meidling, samedi 21 avril vers 15h. Dans la rue piétonne du quartier où j’habite, des Turcs ont organisé une petite fête. Sous une bâche, des femmes, pour la plupart voilées, dégustent avec des enfants des kebabs, des poulets grillés et des pâtisseries. Un vieux monsieur vend du thé. Attiré par ce petit événement dans une rue habituellement dédiée au dieu du commerce, je sors mon appareil photo et prends quelques clichés. Un homme arrive et me demande si j’ai une autorisation. Je lui réponds que je suis dans l’espace public, libre de prendre quelques photos pour mon usage personnel. Il insiste pour que je demande le droit de photographier à un homme plus âgé, qui vend les bons pour la nourriture. Ce dernier me donne son accord, je fais alors un ou deux clichés supplémentaires (quatre en tout). Un homme surgit alors sur le côté, habillé d’une veste de secours orange réfléchissante. Il est assez agressif et, se présentant comme l’organisateur de la fête, il insiste pour que j’efface mes photos. Je refuse et il se montre alors menaçant, voulant casser mon appareil photo. Il me menace ensuite d’appeler la police… et je le prends au mot, appelant moi-même au 133. Je résume la situation et pendant 15 minutes, j’attends avec ma femme l’arrivée des forces de l’ordre, pendant que devant nous un groupe d’une quinzaine de Turcs peu sympathiques se forme. J’ai beau leur dire que je n’ai rien contre leur fête, qu’au contraire, j’apprécie l’animation, ils ne pensent qu’aux photos.

La police arrive et l’un des deux policiers recopie nos cartes d’identité sur son carnet. Lorsque j’explique Lire la suite

23 avril 2012 Posted by | Uncategorized | , , , | 7 commentaires

From the Kerala to Vienna, a multicultural success story

Vienna’s 12th district, Meidling, tends to be a very interesting place to live in. It is of course very convenient, with the enlarged railway station in the vicinity of the Schönbrunn Palace, and it is also really getting more and more cosmopolite. The Matha Supermarket, for instance, opened twelve years ago: they’re selling now about 12,000 products coming from Asia, India, Africa or South America and they are currently expanding. Last Summer they also opened a travel agency and in November they took over a beauty shop close to the subway station.

This is where I met Yu Yun Chang, the only employee of the Matha company who works at the beauty shop. Since most of the people from the supermarket are from Kerala, the South West State of India, I was astonished to see a Chinese woman. Yu Yun is born in Kolkata, like her two parents. It is only one of her grandfathers who came from China to India and today the chinese community in India is estimated at 200,000 people. She belongs more precisely to the Hakka people (80 million people worldwide) who are known to be endogamous. At the age of 23, in 1992, Yu Yun came to Vienna to join her husband who was already living in the Austrian capital. They both became Austrian citizens even their German is not perfect and they today they speak a mix of Mandarin, Hakka and German with their 13 year old daughter. Yu Yun worked as a hair dresser, took classes to learn German but still encounters difficulties to find a job in an Austrian hair salon. This is why she started to work for the Keralan owner of the Matha company, speaking a mix of English and German with them. Lire la suite

6 décembre 2011 Posted by | Autriche | , , , | Laisser un commentaire

Evolution inquiétante de l’islam à Vienne

Vienne, quartier de Meidling, Philadelphia Brücke, le 5.10.2010 (cliquez pour agrandir)

Vienne, quartier de Meidling, Längenfeldgasse, le 15.9.2010 (cliquez pour agrandir)

C’est une photo que j’ai prise discrètement avec mon téléphone, ce matin, à 20 mètres de chez moi. Il y a un développement inquiétant de ce type de pratique de  l’islam. Lorsque j’ai emménagé dans ce quartier populaire, en 2008, les femmes en prison ambulante n’étaient que les épouses de riches touristes de la péninsule arabique, surtout au Parc de Schönbrunn. Maintenant ce sont de simples Viennoises qui se baladent en niqab. J’en vois toutes les semaines, chez moi à Meidling…
Derrière cette femme, on reconnaît Heinz-Christian Strache, le leader du FPÖ, le parti d’extrême droite… il faut savoir qu’en Autriche, les partis politiques peuvent se payer des encarts publicitaires partout, comme n’importe quelle entreprise.

5 octobre 2010 Posted by | Autriche, Laïcité | , , , , , , | 11 commentaires