Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Concert des Kesaj Tchave à Vienne le 30 mars / Konzert am 30.03.2012!

 Hier unten auf Deutsch + Artikel in der Wiener Zeitung am 23.3.2012 (JPEG).

 Le 30 mars 2012 de 19h à 21h – Theatersaal, Längenfeldgasse 13-15, 1120 Wien (U4+U6 Längenfeldgasse) – Kesaj Tchave – Concert de soutien

Le 30 mars  le groupe Kesaj Tchave donnera une représentation exceptionnelle à Vienne. Ils chantent en partie en français, avec des décors parisiens, dans la grande salle de théâtre de la Längenfeldgasse. Leur spectacle débordant d’énergie est le résultat d’un projet né près de Kezmarok, au pied des Tatras, lorsque, en l’an 2000, le musicien Ivan Akimov et l’assistante sociale Helena Akimova ont eu l’idée de monter un groupe avec des enfants roms vivant dans les bidonvilles avoisinants. Aidés d’un musicien professionnel, les enfants et les jeunes trouvent par la scène une reconnaissance qui souvent leur manque dans leur quotidien. Le public découvre à la fois une image authentique de la culture rom et surtout de sa musique, influencée ici par la musique slovaque contemporaine. Depuis 2004 le groupe est invité dans de très nombreux festivals, surtout en France mais aussi en Suisse, en Pologne ou en Hongrie. Réfugié à Paris après le Printemps de Prague, Ivan Akimov y a vécu jusqu’à la fin des années 1980 ; c’est ce qui explique le lien privilégié que ce groupe entretient avec la France.

Le nom « Kesaj Tchave » vient Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Roms | , , , | Un commentaire

Du vin pour le sang, mais pas celui des partenaires d’Africain-e-s !

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer

En Autriche, quand on donne son sang, on reçoit ensuite des saucisses (ici des « Debreziner« ) et parmi les boissons proposées on trouve… du vin rouge ! Est-ce à cause de l’emprise de la culture catholique (« Buvez, ceci est mon sang ») ? Mieux encore, pour les comptes ronds, on reçoit une bouteille d’un litre à emporter (j’en ai eu une pour mon 40ème). Étonnant, non ?

En dehors de ces aspects socio-anthropologiques, une polémique existe sur l’exclusion des homosexuels en raison des risques liés au HIV. Comme le montre ce document, les prostitué-e-s sont exclus mais pas les client-e-s… et les partenaires de personnes nées en Afrique ou à Haïti et arrivées en Autriche après 1977 sont également exclues. N’est-ce pas une stigmatisation ?  Lire la suite

20 mars 2012 Posted by | Autriche, Catholicisme, Immigration | , , , , | 5 commentaires