Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Même pas besoin de profaner le cimetière de Graz

Pour toutes les photos : (c) AP - Hans Punz

Pour toutes les photos : (c) AP – Hans Punz

Un peu partout en Europe, assez régulièrement, des cimetières sont profanés (voir les cas de Carcassonne, Carros, Oldenburg, ou même à 500m de chez moi, à Wien-Meidling). Des inconnus taguent des croix gammées. A Graz, deuxième ville d’Autriche et capitale de la Styrie, ce n’est pas nécessaire : les croix gammées sont déjà gravées sur les pierres tombales ! Le Dr. Tita Probst (cf. mon billet sur la folie des titres) est par exemple mort pour la « Grande Allemagne », tué en février 1934 en tentant de renverser le régime autrichien pour annexer le pays à l’Allemagne… et une belle croix gammée figure sur sa tombe. Interrogé par un journaliste, le porte-parole de la mairie de Graz, Thomas Rajakovics, a dit qu’il fallait y voir un ancien symbole représentant le soleil ! Mais de qui se moque-t-on ? Le prévôt Christian Leibnitz n’a pas été plus brillant, refusant même qu’une plaque explicative soit apposée car, selon lui, il y a d’autres symboles que celui-ci, « antireligieux » par exemple, qui peuvent déranger les visiteurs du cimetière. A Vienne par contre, le responsable des cimetières affirme qu’aucune des 500 000 tombes n’est ornée de croix gammée, et que si une telle pierre tombale était découverte, la croix serait effacée.

Lire la suite

Publicités

8 février 2014 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , | 9 commentaires

Alerte brune à Salzbourg !

Salzburg municipal cemetery 12-2013-ptLe 19 décembre dernier, un journaliste du Standard signalait que malgré de récentes arrestations dans le milieu néonazi, de nouveaux actes antisémites avaient été signalés à Salzbourg. Le monument à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale, pourtant peu explicite (« à la mémoire des victimes pour la liberté et la dignité humaine »), avait été recouvert d’une inscription avec les deux « S » de la SS, « Horst Wessel », du nom du soldat qui composa l’hymne du parti nazi, obligatoire avant tous les concerts de musique classique. A cette date, on signalait déjà que les « Stolpersteine », littéralement « pierre de trébuchement », ces pavés de métal signalant dans le sol, devant des habitations, l’ancienne présence de victimes de la guerre, avait été recouvertes de peinture. 

Lire la suite

1 février 2014 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , , | 5 commentaires

The Vienna Project

Cliquer pour zoomerLe 23 octobre dernier, à l’occasion des 75 ans des pogroms de novembre, un grand projet autour de lieux de mémoire liés à la Seconde Guerre mondiale a été lancé à Vienne en présence du président de la République autrichienne, The Vienna Project. Une artiste et chercheuse étasunienne, Karen Frostig, a su regrouper autour d’elle une équipe interdisciplinaire composée d’artistes, d’une spécialiste de projections sur bâtiments, d’une experte en médias sociaux, d’un informaticien, d’un historien spécialisé dans « l’intervention de l’histoire dans le présent »… et de votre modeste serviteur, en charge au départ de l’identification de 38 sites et de la conduite des recherches associées. L’un des intérêts de ce projet est qu’il ne se limite pas à la mention des victimes juives. Sept groupes ont été identifiés, dont les opposants politiques, les Roms, les homosexuel-le-s, les témoins de Jéhovah et les partisans slovènes. Si les Juifs ont été les plus nombreux parmi les victimes (65 000 sur une population initiale estimée à 200 000 personnes en 1938), peu de personnes savent qu’entre 80 et 90% des Roms autrichiens ont été exterminés. Lors de la soirée d’ouverture à l’Odeontheater, on pouvait ainsi écouter Robert Schindel lire un de ses poèmes, des morceaux joués par le Philharmonics (une formation du Philharmoniker de Vienne), mais aussi apprécier les performances de la rapeuse rom Sandra Selimovic. Lire la suite

23 janvier 2014 Posted by | Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

« Faudrait les pendre, ils sont comme les juifs » : propos d’un maire conservateur autrichien

Caricature antisémite sur une affiche électorale du parti chrétien-social à Vienne, 1920

Affiche électorale du parti chrétien-social à Vienne, 1920

Le 3 décembre dernier, le maire ÖVP de Gföhl (près de Krems, en Basse-Autriche), Karl Simlinger, a abordé au conseil municipal le dossier relatif à l’ouverture éventuelle d’un centre de demandeurs d’asile sur sa commune. Selon plusieurs témoins il se serait alors emporté en s’exclamant « Ces demandeurs d’asile à la con commencent à me faire chier, mais ceux qui sont coupables ce sont les journaleux, on devrait les pendre, ils sont comme les juifs. » (en VO dialectale „Mir gehen die Scheiß-Asylanten sowieso am Oasch, aber schuld sind die Pressefritzen, die gehören aufgehängt, de san wia de Juden!“ – merci Gerhardt Stenger pour avoir amélioré ma traduction).

Le Wiener Zeitung en a profité pour rappeler les propos antisémites les plus célèbres tenus par les élus de l’ÖVP, depuis le chancelier Figl en 1947 (« Les Juifs ne veulent que devenir riches rapidement ») jusqu’au maire d’Ohlsdorf (Haute-Autriche) qui déclarait en 2000 « les juifs poussent le bouchon bien loin, jusqu’à ce qu’ils prennent un coup sur la tête », en passant par la fine attaque du député Alois Scheibengraf, en 1966, contre le futur chancelier Bruno Kreisky : « gros porc de youpin » (en VO plus concise, « Saujud »). Dans ma recension du livre de Steven Beller, Historie de l’Autriche, je posais une question délicate, relative au rôle de l’antisémitisme dans l’identité autrichienne (voir la section « Un antisémitisme traditionnel ? »). Voilà sans doute de nouvelles pièces à verser au dossier.

Lire la suite

6 décembre 2013 Posted by | Uncategorized | , | 2 commentaires

Pas de place pour l’antisémitisme !

Sur une colonne, « Police Viennoise, les oeillères c’est fini ! »

Depuis une dizaine de jours, la plateforme « Jetzt Zeichen setzen! » (ce qu’on pourrait traduire par « marquer le coup, maintenant ! ») annonçait une Flash-Mob en réaction aux deux dernières affaires évoquées sur ce blog : l’agression antisémite, verbale dont fut victime un rabbin, devant des policiers refusant d’intervenir, et l’utilisation d’une caricature antisémite par le leader de l’extrême droite, Heinz-Christian Strache, sur sa page Facebook. Sous la pluie, on ne comptait qu’environ 300 personnes pour brandir des affiches avec « Pas de place pour l’antisémitisme » (certains Verts annoncent 500 personnes). La communauté juive était largement représentée (on compte 7000 membres officiels en Autriche, on estime à 10 ou 15 000 le nombre de personnes se déclarant juives). Le véritable scandale est qu‘un seul des partis politiques représentés au parlement appelait à cette manifestation : les Verts (le groupuscule marxistes de Linkswende était également représenté). Lire la suite

12 septembre 2012 Posted by | Uncategorized | | Laisser un commentaire

Un antisémitisme… toléré par la police autrichienne

J’aimerais tant ne pas avoir à écrire si souvent sur l’antisémitisme en Autriche ! Seulement, ce week-end, à peine deux semaines après l’affaire de la caricature, un témoignage important a été relayé par quelques journaux. Cela remonte au jeudi 30 août. Dans le centre de Vienne, non loin des bureaux de la Communauté juive – où se trouve la seule synagogue qui n’a pas brûlé pendant la guerre – le rabbin Shlomo Hofmeister a subi des insultes antisémites. C’était un jour de match et l’une des deux grandes équipes locales, le Rapid, affrontait une équipe grecque. Le rabbin se trouvait Schwedenplatz et l’un des fans du Rapid a tendu le bras en faisant le salut hitlérien, ajoutant en direction du rabbin qui était à trois mètres, « Dégage, sale Juif de merde, les Juifs dehors, Heil Hitler! » (« Hau ab, du Scheiß-Jude! Juden raus! Heil Hitler! »). Non loin de ce néo-nazi, deux policiers étaient postés pour encadrer les fans du rapid et s’assurer qu’ils ne risquaient pas de briser des vitrines ou entamer une bataille de rue. Ils ont souri lorsque le néo-nazi s’est exprimé et NE SONT PAS INTERVENUS ! Le rabbin leur a demandé de l’aide et s’est entendu dire, en guise d’unique réponse, « Enfin, écoutez, aujourd’hui c’est jour de match, ne vous énervez pas comme ça, allez, circulez, bonne journée ! » (en viennois « Na hörn’s, heut‘ is‘ Fußball » et « Regen Sie sich nicht so auf! Gehn’s weiter! Schönen Tag noch! ».). Il est alors allé voir les policiers en faction 24h/24 au centre communautaire et ces derniers ont expliqué que cela correspondait à une politique de « désescalation » pour éviter toute violence. Questionné par les journalistes, le porte-parole de la police viennoise a confirmé les faits, ajoutant qu’une enquête interne était en cours pour retrouver les policiers qui étaient présents au moment des insultes antisémites, afin de pouvoir analyser sereinement les faits. Lire la suite

2 septembre 2012 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , , , | 7 commentaires

Un antisémitisme digne de celui des années 30

« Les banques, le gouvernement, le peuple »

Très populaire auprès des jeunes, le chef de file de l’extrême droite autrichienne, Heinz-Christian Strache veille particulièrement à ce que son mur sous Facebook soit régulièrement actualisé. Il faut dire que Facebook reste très apprécié des ados et qu’en Autriche le droit de vote est à 16 ans. Ceci dit, certaines photos pourraient aussi plaire aux plus âgés, notamment ceux qui ont quelques souvenirs de la Seconde Guerre mondiale et de l’hebdomadaire nazi Der Stürmer. Après avoir posté quelques photos de vacances et avoir annoncé l’inauguration en grande pompe de la boutique de sa petite amie, M. Strache a jugé opportun d’illustrer son propos contre le Mécanisme européen de stabilité en publiant la caricature ci-contre. Le banquier est clairement dessiné comme la caricature nazie du juif et ses boutons de manchettes ne sont autres que des étoiles de David. Le secrétaire général du parti, Harald Vilimsky, a déclaré qu’il fallait vraiment souffrir « d’une sacrée imagination paranoïaque pour voir des étoiles de David dans ces boutons de manchettes brillants. Le parquet de Vienne a commencé à instruire l’affaire. Lire la suite

21 août 2012 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , , | Un commentaire

Quand la droite est « décomplexée », son antisémitisme aussi !

Ce blog a souvent recensé les actes ou les propos plus ou moins antisémites dont j’ai pu être témoin en Autriche (liste non-exhaustive ci-dessous) mais aujourd’hui, c’est peut-être une étape qui a été franchie. Ce n’est pas l’extrême droite qui « dérape » mais la droite classique, le parti conservateur au pouvoir ÖVP (membre de la Parti populaire européen, comme l’UMP). Aujourd’hui (17 septembre), en marge du conseil européen des ministres des finances, la ministre autrichienne Maria Fekter a osé comparer les critiques formulées contre les banquiers au sort réservé aux Juifs avant guerre. Elle parlait après Jacek Rostowski, actuel Ministre des Finances de Pologne qui dirigeait cette réunion et venait d’expliquer qu’il craignait une guerre si l’Europe restait dans la crise financière.

La vidéo:

Lire la suite

17 septembre 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche | , | Laisser un commentaire

Götz Aly : « Un antisémitisme avant tout motivé par la jalousie »

Götz Aly & Renata Schmidtkunz

Le 2 février 2011, à Vienne, l’historien allemand Götz Aly a développé dans sa conférence intitulée « Ascension sociale, jalousie et haine contre les Juifs, 1880-1933 » une thèse selon laquelle ce serait avant tout par jalousie que de nombreux Allemands seraient devenus antisémites. Bien entendu, lorsqu’on s’intéresse à l’histoire de l’Autriche, le propos peut sembler lacunaire. Aly a cru bon de préciser que c’était l’Allemagne qui était le pays à l’origine de la dictature nazie, le pays qui avait construit les camps de la mort, mais il oubliait alors le rôle prépondérant des Autrichiens (avec 8% de la population du Reich, ils constituaient cependant 14% des SS, 40% du personnel des camps d’extermination… et 70% des services responsables de la logistique de la solution finale sous la direction d’Eichmann, cf. David Art, The Politics of the Nazi Past in Germany and Austria, 2005, Cambridge University Press, p. 43).

Dans une salle des fêtes du Rathaus tellement remplie que des employés de la mairie ne cessaient d’ajouter des chaises, Aly a commencé par expliquer que les Juifs allemands avaient su mieux que les autres, après la révolution de 1848, entrer dans la « modernité ». Une différence toujours croissante entre les biens s’est alors développée, corrélée par des différences encore plus fortes au niveau de l’éducation : les Juifs envoyaient bien plus souvent leurs enfants à l’école pendant que les protestants (majoritaires en Prusse d’où sont issues les statistiques présentées) ou les catholiques (dans le sud de l’Allemagne) considéraient souvent que la lecture abîmait les yeux. De plus, le contraste était plus saisissant encore au niveau des jeunes filles. Un peu à la manière de Yuri Slezkine dans Le Siècle juif (présenté ici), Aly a donné tout un ensemble de statistiques sur la surreprésentation des Juifs dans le système scolaire, dans le paiement de l’impôt ou encore dans les professions relevant de la médecine (les postes de fonctionnaires leurs étaient interdits). Lire la suite

6 février 2011 Posted by | Antisémitisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Un antisémitisme ‘décomplexé’

Sur le site krone.at de la Kronen Zeitung

La Kronen Zeitung, d’accord, on sait à quoi s’en tenir, j’avais d’ailleurs exprimé ce que j’en pensais à la mort de son rédacteur en chef, Hans Dichand (cf. ce billet). Ce matin, alerté par un de mes ‘FB friends’ [merci Marco], j’ai découvert les réactions des lecteurs du site krone.at à l’annonce de l’incendie qui frappe Israël (déjà une quarantaine de morts). J’ai été abasourdi devant l’antisémitisme le plus vil qui s’y étale à longueur de commentaires.

Je traduis quelques uns de ces commentaires et vous laisse juger.

Sur la photo ci-contre : « svp en quoi ça nous concerne, toujours ces sales étrangers, ils ont leur problèmes, on a les nôtres. Quand il y a des avalanches en Autriche, les Juifs ne viennent pas gratos avec leurs pelles, si ??? »

Et ci-dessous :

  • De ‘cc10’ : « nous sommes sûrement responsables, on paye pour ça, cela ne dépend plus de rien ». QUARANTE-SIX internautes ont approuvé ce commentaire.
  • De ‘ahhhjo’ : « et le Seigneur se courrouça contre le peuple d’Israël »
  • De ‘rt-1990’ : « bah bien sûr, là les Ricains aident, mais ce qui se passe à Gaza ils s’en foutent »
  • De ‘antimedia’ : « ils vont encore avoir besoin de terres, ces sacs à frics, et le pauvre peuple crève de faim et brûle pour ça »
  • De ‘wewa’ : « On se sent concernés ?????? qui extorque depuis des décennies le peuple autrichien ? (…) »

encore, un seul mot, BEURK !

 

 

Lire la suite

3 décembre 2010 Posted by | Uncategorized | , , , , , , | 3 commentaires