Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Écrivains en liberté… à Vienne

V. von Wroblewsky, C. Djavann, R. Göllner, J. Naber et B. Sansal, à Vienne le 30.09.11.

Dans le cadre d’un colloque intitulé « Autonomie et engagement (d’) après Sartre et Adorno », organisé par la Sonntagsgesellschaft avec le soutien de l’Institut français de Vienne, trois figures majeures de la production littéraire ou philosophique en langue française étaient invitées : tout d’abord Chahdortt Djavann et Boualem Sansal , le 30 septembre au soir en ouverture du colloque, puis Robert Redeker, le dimanche 2 octobre, en clôture. Ces trois auteurs ont risqué leur vie (et la risquent encore) pour leurs idées, plus précisément pour leur combat contre l’intégrisme islamiste ou nationaliste. Chahdortt Djavann a quitté l’Iran au début des années 1990, dans ses pamphlets et entretiens, elle s’est clairement exprimée contre le port du voile pour les mineures. Boualem Sansal, de son côté, dénonce sans relâche les ravages du nationalisme en Algérie, ainsi que l’islamisation du pays. Robert Redeker, enfin, est un philosophe qui a osé critiquer l’islam dans une tribune parue en 2006. Une fatwa a été lancée contre lui, il vit encore aujourd’hui, en 2011, sous protection policière permanente.

Lire la suite

Publicités

10 octobre 2011 Posted by | Critique(s) d'ouvrage, La France en Autriche | , , , , | Laisser un commentaire

Les effets délétères du concordat en Autriche, jusqu’au Lycée français de Vienne

Constitution de 1934 préparant le concordat, « au nom de dieu de le tout puissant dont est issu tout le droit »

Réunion de rentrée pour les parents d’élèves dans une des classes du Lycée français de Vienne. La professeur de religion catholique intervient, elle n’est pas contente que ses heures soient placées pendant la pause de midi, en première heure le matin ou en dernière heure le soir. La religion des enfants est marquée sur leur fiche(*). Les catholiques peuvent uniquement désinscrire leurs enfants du cours de religion pendant la première semaine, ensuite c’est obligatoire comme n’importe quelle matière. Cependant, comme de nombreux enfants (souvent français) ne suivent pas ce cours, il est normal que l’on ne crée pas de trous dans les emplois du temps des enfants athées (cf. ce billet sur la discrimination à l’école autrichienne). Le 3 octobre, la professeur de religion catholique a fait de la « retape » auprès des parents : elle a expliqué qu’il était très profitable de suivre ses cours car un mal sournois sévit dans cet établissement : « l’analphabétisme religieux » ! Elle a ensuite rappelé qu’il fallait respecter le Concordat, toujours actuel… même si celui-ci remonte pourtant à la période austro-fasciste (il fut signé le 5 juin 1933 entre Eugène Pacelli, futur Pie XII et le dictateur Dollfuß qui venait de dissoudre le parlement, pour entrer en vigueur au 1er mai 1934). Pour tenter de récupérer des ouailles, l’enseignante a promis des sorties culturelles, les élèves savent qu’elle met toujours 20/20 dans l’évaluation de sa « matière », mais l’argument le plus répugnant a été celui-ci : « avoir suivi des cours de religion catholique, cela vous servira. Pour trouver du travail, entre huit CV, c’est celui qui mentionne la religion catholique qui sera retenu. »

Lire la suite

4 octobre 2011 Posted by | Autriche, Catholicisme, Enseignement, La France en Autriche, Laïcité | , , , | 5 commentaires

Un défi pour l’Europe… et les relations franco-autrichiennes !

 Clément Mutimbo est décédé en juin 2015 :-(, Siehe diesen Nachruf.

Dans un livre récent, le sociologue Clément Mutombo s’est intéressé au sort des enfants nés à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en Autriche, de mère autrichienne et de père appartenant à l’armée française.  Le Vorarlberg, province la plus occidentale de l’Autriche, est celle qui fut libérée et occupée par les Français… ainsi que par les sujets de ses colonies, ici des soldats Marocains qui étaient habituellement placés en première ligne, comme chair à canon (cf. le film Indigènes, dont on ne se lassera pas de regretter l’insuffisance du propos comme de la forme, au regard des enjeux encore actuels, cf. cette analyse).

Lire la suite

9 avril 2009 Posted by | Autriche, Catholicisme, Europe, La France en Autriche | , , , , | 2 commentaires

Petite leçon de népotisme appliqué… à l’ambassade de France en Autriche

Je suis en vacances en Normandie et un de mes fils me demande, entendant les discussions des adultes, « C’est quoi le népotisme ? ». Nous avons là un bel exemple qui a, au moins, des vertus pédagogiques : à Vienne, le poste d’attaché de presse de l’ambassade de France était vacant au 1er septembre. Parmi les nombreux candidats, il y avait un jeune diplômé (Bac+5 en journalisme, qui travaillait dans le service de presse et donnait entière satisfaction). Or, je lis aujourd’hui dans La Wiener Zeitung que c’est la « femme du chef de la mission économique de la France à Vienne » qui a été choisie (cf. cet article d’Alexandre Mathé). Après tout pourquoi pas… elle est peut-être très compétente.

Lire la suite

24 juillet 2008 Posted by | La France en Autriche | , , | 2 commentaires