Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

« Le garçon sera circoncis » ou du théâtre comme agora

Volkstheater_Der_Junge

L’affiche de la pièce

Une femme qui approche la quarantaine est sur scène avec neuf enfants ; ils prennent tour à tour la parole. « Pour moi, circoncire mon fils c’était honorer la mémoire de mon grand-père déporté », « On nous mettait des robes pour la cérémonie de circoncision alors certains couraient et allaient se cacher au village d’à côté pour espérer y échapper, mais on les trouvait toujours », « C’est l’alliance avec Dieu, ok, mais les filles en sont exclues ? », « Il y en qui disent que c’est à cause de leur circoncision que les jeunes musulmans, trahis par leur mère, ont un rapport si malsain avec les femmes… », « Dans le village voisin, en Turquie, il y a eu un mort suite à la circoncision, une infection », « Dans le discours des opposants à la circoncision on sent de l’antisémitisme et du racisme contre les musulmans », « Les adultes n’ont rien à faire sur les parties génitales des enfants ! »

Tels sont, de mémoire, quelques-uns des propos que l’on entend lors de la pièce de théâtre intitulée Le garçon sera circoncis (Der Junge wird beschnitten). Il s’agit de la première pièce mise en scène par Anja Salomonowitz, jusqu’ici connue en Autriche pour ses films documentaires. Elle a fait le choix audacieux de traiter, essentiellement avec des enfants, d’un sujet pour le moins délicat : la circoncision. Lire la suite

5 avril 2016 Posted by | Autriche, Judaïsme, Religion, Sexisme, signes religieux | , , | Un commentaire

Bilan de la campagne contre la circoncision forcée

Cologne, 7 mai 2014

Cologne, 7 mai 2014

Au bout de presque deux ans, le temps est venu de faire le point sur la campagne contre la circoncision forcée (Zwangsbeschneidung) à laquelle j’ai contribué. Cette campagne s’étant déroulée en France, en Allemagne et en Autriche, elle trouve naturellement sa place sur ce blog.

Le 7 mai 2012, pour la première fois, un tribunal allemand a condamné la circoncision d’un enfant de quatre ans, arrivé aux urgences suite à une hémorragie, une des complications les plus  fréquentes après une circoncision en milieu hospitalier (le taux de complications selon une récente étude longitudinale danoise est de 5,1% (1)). Après dix ans de réflexion sur le sujet, ce jugement et les réactions qu’il a suscitées, m’ont donné l’occasion de publier un premier texte sur rue 89 (18 475 vues, 315 commentaires) puis un second, en allemand, en page 3 du Wiener Zeitung. Dans les commentaires, une femme témoigne des problèmes qu’elle rencontre au bout d’une trentaine d’années avec son mari suite au phénomène de kératinisation du gland. Elle expose également les difficultés rencontrées à la naissance de leur fils, le père étant juif et souhaitant circoncire son fils. Ce commentaire était particulièrement émouvant car on comprend que de nombreuses personnes, peu habituées à témoigner en public, sont prêtes à faire état de graves complications, physiques ou psychiques, suite à la circoncision. Il est d’ailleurs particulièrement important que les femmes et les mères s’expriment sur le sujet… Le 13 octobre 2012 j’ai participé à une émission avec différents spécialistes du sujet, à la télévision autrichienne (cf. archive, l’émission est en ligne).

Lire la suite

24 mai 2014 Posted by | Uncategorized | , , , , | 9 commentaires

Tribune dans l’hebdomadaire « profil » au sujet de la circoncision – « Mais c’est dans la Thora ! »

juifs-contre-la-circoncision-ptLe dimanche 5 mai 2014 j’ai publié un article dans l’hebdomadaire profil au sujet de la circoncision. Le texte original est en ligne et je vous propose ici une traduction en français (PDF).

 

En guise de compléments, d’autres textes que j’ai écrits sur le sujet :

4 mai 2014 Posted by | Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

Une indécence sans nom caractérise le débat sur la circoncision en Autriche

Ariel Muzicant a démissionné en février dernier de son poste de président de la Communauté israélite de Vienne mais c’est encore lui qui fait la une des journaux, comme président d’honneur. Le 26 juillet dernier, au sujet du débat sur la circoncision, il déclarait au Kleine Zeitung qu’une interdiction de la circoncision « serait à comparer avec une nouvelle tentative de Shoah, une extermination du peuple juif,    mais cette fois-ci avec des moyens intellectuels ». Quelle honte ! Quel manque de respect vis-à-vis des victimes de l’extermination systématique des Juifs !

De quoi s’agit-il ? Fin juin, un tribunal de Cologne, en Allemagne, a décidé que la circoncision pour motifs religieux pouvait être assimilée à une blessure corporelle. De ce fait, de nombreux médecins ont cessé de pratiquer les circoncisions de convenance et fin juillet, c’est dans les hôpitaux publics du Land de Vorarlberg, Lire la suite

30 juillet 2012 Posted by | Autriche | , | 4 commentaires

Contre le monopole de la culture juive à Vienne

Fünf Seiten in der Gemeinde Nr. 683, Dez. 2010, S. 8-12 (S. 8-9, 10-11 u. 12)+ Stefan Grissemann, « Mehr als eine Religion« , profil, 10.1.2011

Le Festival du film juif de Vienne débute mercredi 24 novembre mais, comme souvent, il fait déjà parler de lui. L’hebdomadaire profil a sorti le 22 novembre un article intitulé « Mise sous tutelle de la part de la communauté » (ci-contre). En janvier 2009, j’avais consacré un billet aux relations difficiles entretenues par ce festival (que je soutiens activement) avec la représentation officielle de la communauté juive en Autriche (IKG). Dans une tribune publiée dans le mensuel de l’IKG, M. Fastenbauer, “secrétaire général aux affaires juives” (sic) de cette institution, s’en prenait en des termes d’une violence inouïe aux organisateurs du festival. Selon lui, ce festival devrait s’appeler « Festival du film palestinien », simplement parce que sur les 35 films présentés, trois étaient (co-)réalisés par des Palestiniens.

Lire la suite

22 novembre 2010 Posted by | Cinéma, Judaïsme, Laïcité, Uncategorized | , , , , , | 3 commentaires