Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un portrait de Staline à Vienne !

StalineA Vienne, en 1913, le Café Landtmann et le Café Central, toujours en activité et situés à 300m l’un de l’autre, rassemblaient des personnes qui allaient bouleverser le XXème siècle. Freud (57 ans), alors déjà bien connu et respecté, Leon Trotski (34 ans), intellectuel russe réfugié et Adolf Hitler (24 ans),  jeune paumé qui venait d’être refusé deux fois à l’université des Beaux-arts, fréquentaient le Café Landtmann alors que Josip Broz (futur maréchal Tito alors âgé de 21 ans), ouvrier de l’entreprise Daimler à Wiener Neustadt et Joseph Staline (35 ans, lui aussi réfugié russe) préféraient le Café Central.

En 1949, le jour où Staline a fêté ses 71 ans, la mairie sociale-démocrate de Vienne a fait apposer une plaque avec une sculpture de la tête de Staline à l’endroit où, de janvier à février 1913, cet homme a vécu. Il s’agissait à l’époque de l’appartement de deux émigrés russes, aujourd’hui c’est la « Pension Schönbrunn », Schönbrunner Schloßstraße 30. Lire la suite

Publicités

29 mai 2017 Posted by | Autriche | , , | 2 commentaires

Newroz, le printemps kurde à Vienne

Amuda5

A l’occasion du nouvel an kurde, voici un entretien avec un jeune professeur de français rencontré au départ sur un groupe Facebook (les Français(es) à Vienne). Mazlun, avec lequel je me suis promené (sans courir !) dans le parc du château de Schönbrunn, raconte ici son exil, ses espoirs, et ce que représente cette fête.

Mazlum, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Mazlum Qerno ,  je suis kurde, j’ai 27 ans et je viens d’Amouda, en Syrie, une petite ville toute proche de la frontière turque, comme Kobane mais 270 km à l’est. Je suis arrivé en décembre 2014 en Autriche. En Syrie, j’étais professeur de français à Amouda, après mes études de littérature française à Damas. J’ai cinq frères et trois sœurs, mais un de mes frères a été tué en Syrie, en 2013, à l’âge de 16 ans, pendant une manifestation contre les Chabiha (mercenaires) et militaires de Bashar Al Assad, chez nous à Amouda. Actuellement je vis seul à Vienne.

Ce week-end les Kurdes du monde entier fêtent Newroz, une fête du printemps qui correspond au Norouz des Persans. C’est très important pour toi ?

Bien sûr c’est très important pour moi, Newroz est un jour sacré et pour moi c’est très différent des autres jours. Chaque année, durant la nuit du 20 au 21 mars, les Kurdes allument des feux sur les sommets des montagnes pour honorer ce jour. C’est un nouveau jour, symbole de liberté. Newroz est le symbole de la révolte contre l’oppression et de la dignité. Les fleurs du printemps s’ouvrent et la Journée kurde  fleurit. Newroz c’est le plein d’espoir, pour nous les Kurdes Lire la suite

20 mars 2016 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , , , | Un commentaire

La solidarité au quotidien dans un quartier de Vienne

gatoMark est un Allemand qui vit à Vienne depuis une douzaine d’années et qui travaille dans la communication. Lorsqu’il a appris, début septembre, que des milliers de demandeurs d’asile arrivaient dans le plus grand dénuement à la frontière hongroise, il est parti avec sa femme et il est resté pendant 30h non-stop pour aider. De retour à Vienne, il a cherché à organiser une collecte de vêtements et son local a servi de dépôt. Tout naturellement, le 7 septembre, il a utilisé le réseau de voisinage « Fragnebenan » (qui avait fait l’objet d’un billet sur ce blog) puis, le 9 septembre, il a créé sous Facebook un groupe intitulé « Meidling – Refugees are Welcome », dont l’effectif ne cesse de croître (577 personnes à ce jour). Lire la suite

7 décembre 2015 Posted by | Autriche, Immigration, Vienne | , , | Laisser un commentaire

Vienne, moment de répit sur la route des Balkans

Centre de dépôt de dons Caritas

Tous les dessins sont de Pauline Binoux

Marquée par son passé, l’Autriche s’engage sans hésiter auprès des réfugiés. Dans la gare où les réfugiés affluent, à Westbahnhof, c’est une jeunesse colorée qui se mobilise auprès des associations et institutions.

Des employés des chemins de fer autrichiens (ÖBB) distribuent à la gare de l’ouest (Westbahnhof) des dépliants en trois langues, allemand, anglais et arabe, commençant par « si vous avez besoin de manger, de boire, d’un soutien médical, de toilettes ou d’hébergement, adressez-vous s’il vous plaît à nos agents ». Au dos, un plan explique comment se rendre à la distribution de nourriture organisée par la Caritas. Stephan, employé de cette organisation caritative catholique très bien implantée en Autriche, est responsable de l’accueil des migrants. Le lundi 31 août, pas moins de 3650 réfugiés sont arrivés à la Westbahnhof (gare de l’ouest), en provenance de Budapest. Lire la suite

12 septembre 2015 Posted by | Autriche, Vienne | , , | Laisser un commentaire

Une maison close s’ouvre sur la ville

Cliquer pour agrandir

Vienne, 29 août 2014 (photo JS)

Rien ne va plus dans la très distinguée capitale autrichienne avec ce qu’on appelle ici les « Bordelle ». La prostitution est autorisée dans le pays mais les prostituées sont contraintes d’exercer dans des zones bien délimitées ou dans des maisons closes qui se contentent en général de publicité dans les journaux populaires comme la Kronen Zeitung ou les gratuits du métro (Heute, Österreich, cf. cet exemple). Or, depuis le début du mois d’août, cinq camionnettes immatriculées en Hongrie font de la publicité, sur les quatre côtés de leur carrosserie, pour un établissement « only for gentlemen » (cf. photo). Pour toucher le public cible idéal, ces petits camions sont situés devant des lieux très passagers, ici devant l’Albertina, un des principaux musées de peinture de la ville. A la mairie comme au niveau fédéral, les services sont pris au dépourvu et dans un premier temps, seules des contraventions de 48 euros pour stationnement illégal ont été déposées (car le stationnement est limité à deux heures dans le centre et ces véhicules y stationnent pendant des jours). Lire la suite

31 août 2014 Posted by | Féminisme, Vienne | , , | 5 commentaires

1700 policiers pour démanteler une « pizzeria anarchiste »

pizza2Le 28 juillet dernier une scène étonnante s’est déroulée à Vienne, dans le deuxième arrondissement de la capitale autrichienne. Un hélicoptère, un véhicule blindé et 1700 policiers armés jusqu’aux dents… sont venus à bout d’une pizzeria « anarchiste » tenue par quelques punks répartis dans un immeuble. Aucune arme n’a été trouvée, pas même un chien qui aurait pu effrayer qui que ce soit, et 350 000 Euros ont été dépensés dans cette action qui ne visait en fait qu’à aider un spéculateur immobilier. Ce dernier, représenté par la société « Castella »(*), souhaitait rénover l’immeuble au numéro 12 de la Mühlfeldgasse. Pour cela, en 2011, afin d’effrayer les anciens locataires qui bénéficiaient de bas loyers, il a proposé à quelques jeunes désœuvrés de venir officiellement occuper un des appartements, espérant que ceux-ci engendreraient des nuisances qui, à terme, feraient fuir les locataires peu rentables. Manque de chance, les anciens locataires se sont plutôt bien entendus avec les nouveaux bailleurs, une « pizza populaire » hebdomadaire a été mise en place (pizza gratuite pour tous contre dons laissés à l’appréciation des participants), des projections de films, un magasin gratuit, une bibliothèque…pizza

Curieusement une canalisation a alors été sabotée, de l’acide a été déversé dans l’escalier, et d’aucuns pensent que le propriétaire avait embauché des hommes de main pour cela (cf. De battre mon cœur s’est arrêté , film de Jacques Audiard avec Romain Duris et Niels Arestrup). Lire la suite

21 août 2014 Posted by | Autriche | , , , , , , , | Un commentaire

Vienne, capitale d’Europe centrale

Cliquer pour zoomer

Cliquer sur la photo pour zoomer

C’est à la vue de tels panneaux, au cœur de Vienne (ici la Währinger Gürtel, à l’angle de Sechsschimmelgasse), que l’on se rend compte de la position géographique de la capitale autrichienne et des traces de l’Empire austro-hongrois. Budapest est à 240 km et Prague à 330 km. Partant de Vienne on est très rapidement en République tchèque (je recommande par exemple Znojmo, direct en 1h30 de train), à une heure de la Slovaquie (pour découvrir sa capitale, Bratislava), mais on peut aussi aisément se rendre en Hongrie ou en Slovénie.

Depuis la fin de l’Empire, en 1918, l’Autriche est tenue de respecter les dénomminations locales des anciennes villes de l’Empire. Ainsi, on ne lit pas « Prag » pour Prague mais le nom tchèque, « Praha ». De même, Brno s’est pendant longtemps appelée « Brünn » mais c’est le nom tchèque qui est utilisé et la ville n’est qu’à 125 km de Vienne.

La position géographique de Vienne est encore(*) une raison de venir y vivre 🙂

(*) cf. précédent billet.

26 juin 2014 Posted by | Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Une alternative à la grève

En Autriche comme en Allemagne, le dialogue social est pris au sérieux. Alors qu’en France, il est d’usage de se mettre en grève avant toute négociation, dans les pays germaniques la grève est considérée comme le dernier recours. Récemment, des conducteurs de tram ont été agressés à Vienne. Bien que les chiffres restent très en-deçà de ce qu’on peut connaître à Paris, Lyon ou Marseille, des actions intéressantes on été mises en place (même si le réseau est plus réduit, on a compté officiellement à Vienne « que » 77 agressions de conducteurs en 2013, agressions qui vont de crachats ou insultes aux coups et blessures).

En avril 2014, une réunion interne avait été organisée, créant pour la première fois depuis 10 ans que je vis à Vienne un long (?) dysfonctionnement du service aux voyageurs : de 4h à 6h30 du matin, une grande partie des bus, trams et métros étaient restés aux dépôts pour permettre aux employés de se rendre à cette réunion (à 5h du matin la réunion !). La veille, un affichage exhaustif prévenait les voyageurs et un service minimal était organisé avec des compagnies de bus privées, assurant aux usagers des intervalles de 7,5 à 15 minutes. Tous les journaux avaient décrit en détail les alternatives proposées aux usagers et le mot ‘grève’ était absent des articles (voir par exemple dans le Standard).

Suite à cette réunion, deux millions ont été débloqués pour la sécurité dans les transports en commun mais les conducteurs de matériel roulant ont tout de même tenu à mettre en place une nouvelle action, soutenue d’ailleurs par la maire-adjointe aux transports. Le vendredi 13 juin à 11h, conformément à l’affichage présent depuis les trois jours précédents (cf. ci-dessous), tous les bus, trams et métros se sont figés pendant trois minutes (oui, 180 secondes !) aux arrêts les plus proches et cette annonce a été diffusée : Lire la suite

25 juin 2014 Posted by | Uncategorized | , , , , | 4 commentaires

Les prisons autrichiennes éloignées du paradis

Cliquez pour zoomer

Cliquez pour zoomer – (c) F. Klenk (pour toutes les photos)

« On ne doit pas comparer les prisons autrichiennes au paradis. » Cette très catholique comparaison n’est bien sûr pas de moi mais de l’actuelle ministre autrichienne de la justice, Mme Beatrix Karl. L’hebdomadaire Falter a révélé cette semaine, suite aux informations transmises par une juge pour mineurs qu’un grave cas de viol avec torture sur un jeune de 14 ans avait été signalé à la prison viennoise de Josefstadt. Interrogée au journal de midi du 26 juin, sur la radio nationale (Ö1), la ministre a déclaré que les conditions de détention des mineurs n’avaient jamais été aussi bonnes et – comme indiqué – qu’on ne devait pas « comparer les prisons autrichiennes au paradis » (ici mon enregistrement au format mp3). Comme si, après tout, c’était bien normal qu’il y ait quelques petits désagréments à être en prison et que les conditions de détention faisaient partie de la peine. L’indignation a été assez importante et, invitée le soir au journal télévisé, elle a tranquillement répété les mêmes propos, tentant de minimiser les faits (et confondant le centre de détention avec la maison d’arrêt : le jeune qui a été violé et torturé n’avait pas été condamné, il a d’ailleurs depuis été libéré). Le journaliste Armin Wolf avait beau lui signaler que, rien que pendant l’année 2012, 46 plaintes pour violence avaient été déposées dans les prisons autrichiennes… elle n’en démordait pas : il s’agit selon elle d’un incident isolé « regrettable » (‘bedauerlich’, cf. youtube).

Lire la suite

28 juin 2013 Posted by | Uncategorized | , , , , | 2 commentaires

La jeunesse autrichienne contemporaine…

chess-ptLes résultats du championnat d’échecs d’Autriche (poussins et petits poussins) ont de quoi faire pâlir l’extrême droite. Il y avait d’abord très peu d’enfants nés de parents autrichiens et les résultats sont amusants : chez les 8 ans et moins, les champions sont Marc Morgunov (Ukrainien de Vienne, ses deux parents sont ukrainiens) et Dorothea Enache (Roumaine de Vienne, idem, ses deux parents sont roumains). En ce qui concerne les 10 ans et moins, les champions sont Angelina Zhbanova (Russe de Styrie) et Khanh Do Quoc (Vietnamien de Styrie). Et encore, sur les 10 enfants qui représentaient Vienne, il y avait  – outre le jeune Ukrainien et la jeune Roumaine – deux autres Roumaines, un Serbe, une Turque, un Austro-croato-canadien… et un Français (mon fils Anton !), soit 80% d’enfants avec une nationalité étrangère.

4 juin 2013 Posted by | Uncategorized | , , , | Un commentaire