Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Les effets délétères du concordat en Autriche, jusqu’au Lycée français de Vienne

Constitution de 1934 préparant le concordat, « au nom de dieu de le tout puissant dont est issu tout le droit »

Réunion de rentrée pour les parents d’élèves dans une des classes du Lycée français de Vienne. La professeur de religion catholique intervient, elle n’est pas contente que ses heures soient placées pendant la pause de midi, en première heure le matin ou en dernière heure le soir. La religion des enfants est marquée sur leur fiche(*). Les catholiques peuvent uniquement désinscrire leurs enfants du cours de religion pendant la première semaine, ensuite c’est obligatoire comme n’importe quelle matière. Cependant, comme de nombreux enfants (souvent français) ne suivent pas ce cours, il est normal que l’on ne crée pas de trous dans les emplois du temps des enfants athées (cf. ce billet sur la discrimination à l’école autrichienne). Le 3 octobre, la professeur de religion catholique a fait de la « retape » auprès des parents : elle a expliqué qu’il était très profitable de suivre ses cours car un mal sournois sévit dans cet établissement : « l’analphabétisme religieux » ! Elle a ensuite rappelé qu’il fallait respecter le Concordat, toujours actuel… même si celui-ci remonte pourtant à la période austro-fasciste (il fut signé le 5 juin 1933 entre Eugène Pacelli, futur Pie XII et le dictateur Dollfuß qui venait de dissoudre le parlement, pour entrer en vigueur au 1er mai 1934). Pour tenter de récupérer des ouailles, l’enseignante a promis des sorties culturelles, les élèves savent qu’elle met toujours 20/20 dans l’évaluation de sa « matière », mais l’argument le plus répugnant a été celui-ci : « avoir suivi des cours de religion catholique, cela vous servira. Pour trouver du travail, entre huit CV, c’est celui qui mentionne la religion catholique qui sera retenu. »

Lire la suite

Publicités

4 octobre 2011 Posted by | Autriche, Catholicisme, Enseignement, La France en Autriche, Laïcité | , , , | 5 commentaires

Mama lernt Deutsch

A l’occasion de l’hospitalisation d’un mes fils (plus de peur que de mal), j’ai vu de près un hôpital pour enfants dans un quartier populaire de Vienne, le 10ème arrondissement. Dans sa chambre, il y avait deux autres enfants, un Kurde de Turquie et un jeune Chinois. L’infirmière m’a expliqué qu’il y avait 80% d’enfants étrangers à l’hôpital, surtout des Turcs et des enfants de familles venues de l’ex-Yougoslavie. Souvent, ce sont les mères qui restent avec leur enfant pendant la nuit, et le problème est qu’elles ne parlent pas ou pas suffisamment l’allemand (alors que les pères, par leur travail, parlent mieux). La ville de Vienne tente de remédier à cette situation avec une initiative intéressante, « Maman apprend l’allemand ». A raison de deux séances de trois heures par semaine, DANS L’ÉCOLE de leur enfant (Kindergarten ou école primaire), des cours leur sont proposés sur une période de 25 semaines. Pendant ce temps, leur enfant est gardé gratuitement. En guise d’engagement, on leur demande de contribuer à la hauteur de 1 € par heure, ce qui fait tout de même 150 € au total, payable en deux fois. La gratuité ne serait-elle pas préférable ?

Lire la suite

21 décembre 2010 Posted by | Autriche, Enseignement, Immigration | , , , | Laisser un commentaire

Des cultures universitaires différentes (2)

Dans un récent billet, j’évoquais les cultures universitaires différentes entre la France et l’Autriche, à travers le témoignage d’une étudiante française et suite à mon expérience d’enseignement dans deux universités viennoises. Il y a un point que je n’avais pas abordé, c’est la très délicate question de l’évaluation.

Mes deux cours ont été évalués par les étudiants, de façon anonyme, et je pense que c’est une bonne chose ! En France, pendant mes quatre années de maître de conférences, je n’ai JAMAIS été évalué. JAMAIS personne de l’administration de l’université  ou du ministère ne s’est intéressé à ma production scientifique ou aux cours que j’ai donnés. Ce n’est pas normal.

Ici en Autriche, les enseignants sont évalués pour chaque cours, c’est fait sérieusement et les résultats aident les enseignants à améliorer encore leur cours…

Lire la suite

7 avril 2010 Posted by | Autriche, Enseignement, Uncategorized | , , , , | 7 commentaires