Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Jörg Haider pour comprendre le populisme

Haider Dans son dernier film, Fang den Haider, dont la sortie est prévue en Autriche le 29 mai, la réalisatrice belge Nathalie Borgers s’attaque à un monument de la politique autrichienne, rien de moins que Jörg Haider, le gouverneur du Land de Carinthie dont le parti d’extrême droite fut au pouvoir de 2000 à 2006 en coalition avec les chrétiens-démocrates de l’ÖVP. Les questions que se pose la réalisatrice sont simples en apparence mais méritent le traitement délicat proposé. Comment Haider est-il devenu si populaire ? En quoi incarne-t-il le populisme ? Quels ont été ses soutiens ? Quel est aujourd’hui son héritage ? Quelles traces a-t-il laissées en Autriche après sa mort accidentelle à l’automne 2008, en état d’ébriété avancée ? La scène d’ouverture du film dévoile des Autrichiens qui, bravant la pluie battante, déposent par milliers (!) des bougies à l’endroit précis où, six ans plus tôt, sa voiture est sortie de la route, le tuant sur le coup.  Lire la suite

Publicités

26 mai 2015 Posted by | Uncategorized | , , , | 2 commentaires

Au sujet des élections législatives autrichiennes

nationalratswahl-parlament-faymann-spindelegger-strache-ptUn premier commentaire sur le site du Nouvel Obs’ (entretien avec Céline Lussato).

Participation à un débat avec Danny Leder et Christian Fillitz, dans l’émission de RFI Carrefour de l’Europe, animée par Daniel Desesquelle, le dimanche 6 octobre à 18h35.

Quelques compléments :

  • La participation était de 65% le soir même mais le chiffre final est 74,4% avec les votes par correspondances.
  • Il y a au total 29,8% pour l’extrême droite et le parti issu de l’extrême droite : FPÖ (20,6) + BZÖ (3,5) +Stronach (5,7). La Team Stronach est née de l’association d’un député du SPÖ, deux anciens du BZÖ et trois encore encartés au BZÖ au moment de leur départ pour la « Team Stronach ». Le milliardaire austro-canadien a investi 25 millions dans la campagne. En 2008, l’extrême droite avait déjà 28,5% des voix (FPÖ+BZÖ=28,5%).
  • Résultats en sièges : 52 (SPÖ), 47 (ÖVP), 40 (FPÖ), 24 (Verts), 11 (Stronach) et 9 (Neos)
  • Les deux grands partis obtiennent à eux deux 50,9% (29,6% pour le SPÖ et 24,0% pour l’ÖVP), contre 93,3% en 1975. Jamais les deux grands partis n’ont atteint un score si bas. Il y a probablement là un vote sanction suite à la crise financière, même si l’Autriche a été plus épargnée que d’autres pays. Les sommes allouées à la Grèce ou aux autres pays en difficulté ont créé un fort sentiment anti-européen dont profite le FPÖ.
  • En Styrie, le FPÖ est le premier parti avec 24,1% des voix !
  • Les Verts ont atteint un record historique avec 12,3% (contre 10,4% en 2008). Ils espéraient mieux (comme la Team Stronach) mais le résultat est pour eux prometteur.
  • Vote des hommes : 29% FPÖ, 8% Stronach et 4% BZÖ, soit 41% (femmes : 29% SPÖ, 29% ÖVP, 13% Verts). 32% FPÖ chez les hommes de moins de 29 ans.

Et sur ce blog :

1 octobre 2013 Posted by | Autriche, Extrême droite | , | Un commentaire

« Aime ton prochain »… s’il est autrichien !

strache-ptC’est souvent pendant le creux des mois d’été (qu’on nomme en allemand « Sommerloch », trou d’été) que les partis d’extrême droite font parler d’eux. Cette fois-ci, c’est à nouveau avec une nouvelle campagne d’affichage. En 2010, le leader du FPÖ, Heinz-Christian Strache, vantait les qualités du sang viennois et précisant que « trop d’étrangers, cela ne fait du bien à personne » (cf. ce billet et celui-ci, lorsqu’en mai de cette même année il appelait avec un policier à « plus de sécurité »). Plus récement,  au printemps 2012, ce même parti revendiquait à Innsbruck « L’amour de la patrie (/du terroir) plutôt que les voleurs marocains » (cf. ce billet). Pour cette fin d’été 2013, le parti a choisi une approche moins provocante, prônant l’amour du prochain mais précisant immédiatement « pour moi ce sont nos Autrichiens ». Réaction intéressante, l’église catholique s’est émue de cet emprunt biblique. Réponse de M. Strache : « aucune institution n’a un monopole sur ce concept [l’amour du prochain] ». Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le chef du FPÖ utilise des symboles chrétiens, on l’a déjà vu brandir une croix (cf. ce billet). Ainsi débute, dans une certaine léthargie, la campagne pour les élections législatives du 29 septembre… Lire la suite

22 août 2013 Posted by | Autriche, Catholicisme, Extrême droite | , , | Un commentaire

Des sympathisants néonazis dans la police autrichienne et au parlement !

Les vêtements de la marque Thor Steinar sont interdits en Allemagne à l’intérieur du Bundestag, au Parlement de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, à l’université de Greifswald et dans de nombreux stades. Pourquoi ? Tout simplement parce que les insignes de ces vêtements sont sciemment constitués de lettres de l’alphabet utilisé par les anciens peuples de langue germanique, lettres qui font explicitement référence à la période nazie (il s’agit de l’alphabet runique). C’est par exemple la rune « odal »  que Heinz-Christian Strache, le tribun du FPÖ, avait utilisé dans sa campagne électorale de 2010 (cf. ce billet).

Le site nazi-leaks.net a dévoilé au début de l’année 2012 le fichier client de l’entreprise Thor Steinar. Lire la suite

12 janvier 2012 Posted by | Autriche, Extrême droite, Uncategorized | , , , | Un commentaire

Ebensee : de la prison avec sursis

La photo de mai 2009, prise avec un téléphone, qui a fait le tour du Monde

[10.12.10, d’après cet article du Standard, seul l’acquittement a été confirmé, le parquet a fait appel pour les condamnations, des plaintes pour nullité ont été déposés par deux des condamnés.]

Fin septembre, je rendais compte de l’ouverture du procès d’Ebensee. Dix-huit mois (*) après les faits, le verdict a été rendu : trois des quatre prévenus ont été condamnés à des peines allant jusqu’à six mois de prison avec sursis. Circonstance atténuante : ils avaient 14 et 16 ans au moment des faits.

Rappel : avec des habits de paramilitaires, ils ont crié des « Sieg heil, ihr Schweine [bande de porcs] » ou encore « Heil Hitler » en tirant avec des softguns [fusils à air comprimé équipés de balles en plastique] sur les anciens déportés, leurs familles ou leurs compagnons. Lors de l’enquête, la police a trouvé chez eux de la propagande nazie. Ils ont déclaré vouloir adhérer au parti d’extrême droite, le FPÖ

(*) Parfois la justice autrichienne met immédiatement les prévenus en prison… s’ils critiquent l’ordre établi.

3 décembre 2010 Posted by | Autriche, Extrême droite, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire