Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Marine le Pen à Vienne suite : victoire de SOS Racisme

Bal-Le-PenLa cour d’appel a rendu aujourd’hui (14 janvier 2016) son délibéré dans l’affaire opposant Dominique Sopo, président de SOS Racisme, à Marine Le Pen. Cette dernière avait attaqué  M. Sopo en diffamation après que celui-ci avait rédigé le 28 janvier 2102 un texte critiquant la présence de la présidente du Front National au Bal de la WKR, à Vienne (cf. mon compte-rendu d’audience). La Cour a infirmé le jugement et relaxé Dominique Sopo.

Voir aussi :

Publicités

14 janvier 2016 Posted by | Autriche, Expulsions | , | Laisser un commentaire

Quand la police autrichienne attaque encore, neuf ans plus tard, un Africain qu’elle a torturé

poli2Malgré l’actuelle dévotion nationale pour le concours de chansonnettes en playback, un observateur vraiment attentif des médias autrichiens aura pu découvrir un cas d’intimidation exercée par la « police des étrangers » (Fremdenpolizei) à l’encontre d’un Africain déjà torturé en avril 2006 par quatre fonctionnaires de ces services. Comme je l’avais relaté dans ce billet, Bakary J. s’était à l’époque rebellé pour éviter d’être reconduit dans son pays d’origine, criant son innocence dans une affaire où il était mis en cause pour trafic de stupéfiants (dans laquelle en fin de compte il n’a jamais été condamné). Au lieu d’être reconduit en cellule, il avait été littéralement  torturé dans un hangar désaffecté par les policiers chargés de son escorte expliquant « on déteste les Juifs et les noirs ». Fait extraordinaire dans l’histoire de la justice autrichienne, cette fois-ci les policiers avaient été reconnus coupables d’actes de torture, Bakary J. avait reçu 110 000 EUR de dédommagement… mais cela n’avait pas empêché l’Etat autrichien de poursuivre la procédure d’expulsion (cf. ce billet).

Le 21 avril dernier, vers 16 heures, quatre hommes en civil se sont présentés à son domicile comme policiers et ont mis son appartement à sac. Lire la suite

24 mai 2015 Posted by | Autriche, Expulsions | , , | Un commentaire

Carton rouge pour la carte « rouge-blanc-rouge »

(c) Mathias Cremer

En signe de protestation devant l'aggravation des droits des enfants, des organisations humanitaires ont déposé des peluches devant le ministère de l'intérieur (photo Mathias Cramer)

Les Autrichiens sont souvent enclins à reprendre chez eux ce qui se fait aux États-Unis. Ils sont déjà tellement fiers d’avoir eu jusqu’en janvier dernier un de leur ressortissants comme gouverneur de la Californie… qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Les États-Unis disposent d’une « green card » pour appliquer leur conception de l’immigration choisie ? Et bien qu’à cela ne tienne, l’Autriche s’équipera dès cette année d’une carte aux couleurs de son drapeau, la « rot-weiss-rot-card ».

Cette carte rouge-blanc-rouge va être introduite dans un nouveau dispositif législatif qui comporte d’autres articles méritant l’attention. Le paragraphe 79 stipule par exemple que la détention des enfants étrangers devient « proposée » aux parents… et qu’en cas de refus les parents sont privés de leurs enfants ! Les conditions de ressources sont aussi réévaluées de façon continue et de ce fait, un étrangers qui, suite par exemple à la naissance d’un enfant, tomberait sous le seuil de pauvreté, défini en fonction du revenu « par tête », devient immédiatement expulsable !

Lire la suite

11 février 2011 Posted by | Autriche, Expulsions, Uncategorized | , , , , | 3 commentaires

Bonjour détresse…

(c) Österreich

Alors que l’office du tourisme de Vienne a lancé une campagne intitulée « Hello Vienna« , jeudi 16 décembre c’était plutôt « Bonjour détresse ». Un Égyptien de 39 ans s’est assis avec deux couteaux sur la voie du métro, à la station Landstrasse, sur la ligne 4. Auparavant, il a distribué des tracts expliquant son désarroi : après avoir rompu avec sa femme autrichienne (après plus de cinq ans de mariage), et bien que vivant depuis plus de 10 ans en Autriche,  il se retrouve dans une impasse légale car la nationalité autrichienne lui est refusée depuis 6 ans. Sur son tract on pouvait lire : « le problème c’est cette loi merdique et injuste qu’on doit subir tous les jours, nous les étrangers » (Das Problem ist das Scheiße Ungerechtes Gesetz, des wir Ausländer jeden Tag schlucken« , sic.).

Avec les couteaux, il menaçait de se blesser. Le trafic a bien sûr été interrompu et des policiers sont intervenus. L’un d’entre eux lui a envoyé un coup de taser. 50 000 Volts. Il a été paralysé sur le coup et évacué… vers un hôpital psychiatrique. 😦 Là encore, les réactions des internautes sur krone.at ou oe24.at (le site du tabloïd Österreich), sont tout à fait abjectes, je n’ai pas le courage cette fois-ci de les traduire (cf. ce billet).

20 décembre 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Immigration, Uncategorized | , , , | Un commentaire

Un exemple de courage civique

La Cour européenne des droits de l’homme a accepté la requête de Georg Zanger, l’avocat d’Ousmane Camara, le 17/12. La mobilisation a été efficace ! 🙂

Ousmane Camara est un jeune Guinéen aujourd’hui âgé de 22 ans qui a été arrêté dans son pays à cause de son engagement politique. Pendant qu’il se faisait torturer, les militaires sont allés tuer ses parents. Il a demandé l’asile politique en Autriche, mais lundi 13 décembre, la ministre de l’intérieur a décidé de le renvoyer dans son pays, où la mort l’attend. Cette expulsion devait se faire en passant par la Belgique, pour bénéficier du réseaux FRONTEX visant à faire des économies d’échelle dans les expulsions. Une manifestation a été organisée le soir-même (grâce notamment au groupe No Border. No Nation. Stop Deportation. sur Facebook), devant le centre de rétention de la police (comme la dernière fois, lorsque des sans-papiers avaient été raflés au stade). Ousmane Camara a été l’objet de traitements dégradants de la part de la police (selon son avocat, il a été laissé nu, une journée entière, avec une caméra de surveillance dans la cellule). De nombreuses photos rendent compte de la manifestation de soutien (il y a aussi une vidéo).

Les policiers ont tout de même pu l’emmener à l’aéroport mais là – surprise – deux militants avaient réussi à acheter des billets sur le même vol et sont parvenus, en manifestant leur émotion, à empêcher le décollage !

Lire la suite

17 décembre 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Journalisme, Uncategorized | , , , , , , , , | 2 commentaires

Genug ist genug!

Cliquez sur cette photo pour voir toutes celles que j'ai prisesLe mot d’ordre de la manifestation du 1er juillet était « Genug ist genug », quelque chose comme « quand ça suffit, ça suffit ! ». Environ 10 000 personnes étaient rassemblées sur la Ballhaus Platz, devant la chancellerie. Fin avril, la rafle de sans-papiers sur un terrain de foot avait déjà provoqué quelques manifestations (évoquées sur ce blog). Des représentants de cette fameuse ‘autre Autriche’, celle qui ne lit pas le journal de Hans Dichand (cf. billet précédent), avaient su faire preuve de courage civil pour tenter d’empêcher l’expulsion de deux Nigérians. Depuis, l’un des avocats qui avait aidé un expulsé dans ses démarches, Tim Außerhuber, a fait l’objet d’un plainte pour ‘aide à étranger en situation irrégulière’ ! On dirait du Besson, pas les mauvais films de Luc mais les lois scélérates d’Eric (évoquées dans le très beau film Welcome de Philippe Lioret. Cf. cet article du Standard, au sujet de ce scandale).

Lire la suite

2 juillet 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Immigration | , , , , | 2 commentaires

Raflés au stade !

Ce billet risquerait de donner des idées en France, où depuis le passage de M. Hortefeux au ministère de l’immigration et de l’identité nationale, on rafle les sans-papiers à la sortie des écoles. Le 29 avril dernier, ce sont deux joueurs du club de foot « FC Sans Papier » qui ont été arrêtés pendant leur entraînement, sur le terrain de la Marswiese, par pas moins de 130 policiers. Environ 250 personnes se sont aussitôt rassemblées devant le centre de rétention où ils ont été amenés et des manifestants ont réussi à crever les pneus de la camionnette devant les amener dans un autre centre. Il y a eu 42 arrestations. Le président de ce club, Di Tutu Bokasa, déplore déjà l’arrestation de 9 joueurs depuis le début de l’année. Les compte-rendus filmés sont éloquents :

Lire la suite

8 mai 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Immigration | , , , , , , , | Laisser un commentaire