Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Compromis(sion) du nouveau président autrichien

wkr12

“Des nazis dans la Hofburg ? Ca fait tellement 1938! Non au WKR-Ball” (manifestation de janvier 2012)

Le 27 janvier est la journée internationale de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité, en souvenir de la libération du camp d’Auschwitz par l’armée soviétique, il y a 72 ans. Or, chaque année depuis 1952, à cette période, le gratin de l’extrême droite autrichienne et européenne se réunit à Vienne pour « l’Akademikerball » (avant 2013 sous l’appellation « WKR-Ball »). Il s’agit d’un bal où l’on retrouve chaque année des négationnistes notoires ou des représentants de groupuscules néonazis. Jean-Marie Le Pen y fut invité, sa fille Marine aussi, le 27 janvier 2012, ce qui avait d’ailleurs eu des conséquences judiciaires en France, SOS Racisme gagnant le procès que le Front national lui avait intenté en diffamation. Depuis 2010, de nombreux manifestants exigent que ce bal de la honte ne se tienne pas dans la Hofburg, siège de la présidence autrichienne, équivalent de l’Elysée pour la France. En 2011, la manifestation contre le WKR-Ball avait été interdite précisément  le 27 janvier, lorsque les forces antifascistes souhaitaient s’opposer à la tenue de ce bal dans ce lieu (cf. ce billet). La date est lourde de symbole.

A Vienne, la veille du 27 janvier 2017, le président Alexander van der Bellen, proche des écologistes, a pris ses fonctions et a prêté serment, suite à son élection contre le candidat d’extrême droite au terme d’une campagne de près de dix mois le 4 décembre dernier. Interrogé par des lycéens sur la tenue de l’Akademikerball le 3 février prochain (les organisateurs ont sciemment évité cette année la date du 27 janvier), Lire la suite

Publicités

28 janvier 2017 Posted by | Autriche, FPÖ, Mémoire, Nazisme, Uncategorized | , , , | 5 commentaires

Le bal de la honte, cru 2014

(c) apa - herbert p. oczeret-pt

(c) apa – herbert p. oczeret-pt

( hier unten auf Deutsch )) A force, cela va devenir délicat de trouver des titres originaux pour rendre compte de ce bal, fondé en 1952 et devenu au fil des ans le lieu de rendez-vous de tout ce que l’Europe comporte de plus nauséabond : les divers partis d’extrême droite, les groupuscules néonazis et les négationnistes de tout poil. En 2010, surprise (?), c’était tout simplement la manifestation de protestation contre la tenue de ce bal qui avait été interdite (cf. mon compte-rendu). L’année suivante, ce bal tombait le 27 janvier, jour de commémoration de la libération d’Auschwitz, et, là encore, c’est sont les manifestants qui furent la cible du ministère de l’intérieur (cf. mon billet). En 2012, Marine Le Pen faisait partie des invités d’honneur – à cette occasion le site rue89 m’avait ouvert ses colonnes – et l’an dernier, c’est le principal parti d’extrême droite, le FPÖ, qui a pris les commandes de ce bal pour réserver la Hofburg, le palais impérial (voir le billet correspondant et mon texte sur les dégâts du néolibéralisme).

Alors, quoi de neuf cette année ? Lire la suite

26 janvier 2014 Posted by | Autriche, Extrême droite | , , , , , | 4 commentaires

Le nouveau bal des fachos

BurschisCette année, il n’y avait pas de « WKR Ball », ce bal des corporations étudiantes d’extrême droite où Marine Le Pen était invitée l’an dernier (cf. ma tribune à ce sujet sur rue89). Depuis 2008 d’importantes manifestations étaient organisées contre ce bal – « importantes » au regard de la culture protestataire autrichienne (cf. mes comptes-rendus en 2012, 2011 et 2010). Devant l’ampleur des protestations internationales, et surtout car l’image de l’Autriche était écornée, la société privée qui loue la Hofburg, équivalent de l’Elysée à Paris, avait décidé que le ramassis de (néo)nazis qui se pressaient chaque année à ce bal n’occuperait plus ce lieu prestigieux et ô combien emblématique. En réaction, c’est le principal parti d’extrême droite, FPÖ de Heinz-Christian Strache, qui avait décidé de prendre officiellement en charge l’organisation du bal, renommé « Akademikerball » (la page web du WKR Ball renvoie d’ailleurs simplement vers celle de l’Akademikerball). Prétextant que le FPÖ était un des six partis représentés au Parlement, la Hofburg-Betriebsgesellschaft n’a plus eu aucune hésitation pour louer la Hofburg à l’internationale des néonazis et autres négationnistes. La date du 1er février, d’abord, avait fait l’objet de manœuvres peu avouables de la part de cette société de location : à la fédération des cafetiers qui organisent depuis 1956 le « Kaffeesiederball », l’un des plus prestigieux du pays, la représentante du service de location de la Hofburg , Renate Danler, a déclaré que la date si convoitée du 1er février (début des vacances pour les écoliers viennois et les étudiants) était déjà attribuée à l’université de sciences agronomiques qui – comme toutes les universités ou lycées – organise aussi son bal. Quelques jours plus tard, Mme Danler a fait savoir aux responsables de cette université qu’en fin de compte la date était attribuée au FPÖ ! En même temps, elle déclarait au quotidien Der Standard qu’un bal n’avait « rien de politique ». Lire la suite

3 février 2013 Posted by | Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Les dégâts du néolibéralisme et du relativisme

« Des nazis dans la Hofburg ? Ca rappelle tellement 1938 ! Non au WKR-Ball »

Grâce (!?) à la présence de Marine Le Pen à Vienne, le 27 janvier dernier, les Français ont pu découvrir que la location de la Hofburg, où réside le président autrichien, était confiée à une société privée et que celle-ci n’était pas gênée pour que ces lieux si emblématiques et chargés d’histoire (cela donne sur la Heldenpaltz – place des héros – où Hitler avait été accueilli avec un enthousiasme débordant le 15 mars 1938)… soient occupés par des néonazis venant de toute l’Europe (voir mon article paru sur rue89). Craignant des retombées économiques négatives, la « Hofburg-Betriebsgesellschaft » (*) avait annoncé le 1er décembre 2011 que ce serait la dernière année. Seulement, le FPÖ, principal parti d’extrême droite, n’allait pas se départir d’une telle vitrine et début mars c’est le parti qui a réservé la Hofburg en son nom pour le 1er février 2013, renommant l’événement « Amademikerball ». Ce parti organisera d’ailleurs aussi ses assises annuelles dans ces mêmes lieux, le 10 juin prochain. N’est-ce pas Lire la suite

13 mars 2012 Posted by | Uncategorized | , , , | 2 commentaires

Shame on Austria, on the Holocaust Remembrance Day!

Click to zoom

On 27 January 2011, 66 years after the liberation of Auschwitz, most countries organize public debates, conferences or special screenings, in the framework of the Holocaust Remembrance Day introduced by the UN in 2005. In Berlin for example, the socialist party invites citizens in the Willy-Brandt-Haus to the screening of Remembering the children (La Mémoire des enfants, by Hannes Gellner and Thomas Draschan).

And what happens in Austria on that day? They decide to ban the largest antifascist demonstration of the country and allow an antisemitic movie to be shown! The demonstration, planed for weeks, was/is supposed to start tomorrow at 5pm to protest against the WKR Ball to be hold on the same day, in the evening. As it is explained here, the elite of Europe’s Extreme Right will meet and celebrate themselves by arranging the infamous prom of the  ‘Wiener Korporations-Ring’ (Viennese Corporation Circle), which takes place in the Viennese Hofburg, the most representative buildings of the Austrian Republic (like the White House in the US or L’Elysée in France). The same scandal took place last year, the police made sure the neonazis would not be disturbed by stopping the demonstration. At least 14 people were arrested, some were injured, I reported and took photos.

Lire la suite

27 janvier 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Cinéma, Extrême droite, Mémoire, Nazisme, Police | , , , | Un commentaire

Compte-rendu d’une manifestation antifasciste… interdite en Autriche !

(c)JSEncore une maladresse ‘made in Austria’ qui méritait d’être soulignée : c’est très précisément 65 ans après la libération d’Auschwitz, le 27 janvier dernier, que la police viennoise a décidé d’interdire la manifestation qui visait à protester contre le ‘Bal viennois de la corporation’ (WKR-Ball). Mais derrière cette maladresse, c’est bien plus grave ! Ce bal, fondé en 1952, est devenu au fil des ans le lieu de rendez-vous de tout ce que l’Autriche comporte de plus nauséabond… avec des invités aux noms qui se passent de commentaire, comme Jean-Marie Le Pen, présent en 2008 aux côtés des fascistes de l’Ataka de Bulgarie, du Vlaams Belang etc. Parmi les hôtes réguliers, une majorité de représentants des corporations étudiantes (ici un excellent article à ce sujet). Ces corporations autrichiennes (‘Burschenschaften’) défendent une grande Allemagne et se montrent facilement nostalgiques du Troisième Reich. Leurs membres se reconnaissent avec des cicatrices au visage, obligatoirement à l’épée, selon des rites d’une autre époque. La Burschenschaft Olympia, qui perdure depuis 1859, est devenue un groupement ouvertement néo-nazi. Ils se sont notamment illustrés en invitant en 2005 un négationniste notoire, David Irving, pour une « conférence ». Sur leur site, on lit aujourd’hui, en 2010 (!), “En tant qu’Allemand, on peut être fier de bien des choses. C’est là que que l’expression ‘n’oublions jamais’ prend tout son sens.”

Lire la suite

30 janvier 2010 Posted by | Autriche, Europe, Nazisme, Uncategorized | , , , , | 4 commentaires