Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Pourquoi si peu de vaccinations en Autriche ?

Le taux de vaccination en Autriche est « honteusement bas », c’est le nouveau chancelier Alexander Schallenberg lui-même qui l’a reconnu avant d’annoncer précipitamment, vendredi 19 novembre, un quatrième confinement pour une durée de 20 jours à compter du lundi 22 novembre. La communication du gouvernement a été pour le moins erratique. Le 25 juin dernier, le chancelier Sebastian Kurz (pas encore démissionnaire) lançait une nouvelle campagne d’affichage à la gloire de son action, annonçant « Nous avons maîtrisé la pandémie ». Pendant l’été, la campagne de vaccination n’a pas été très médiatisée et, fin octobre, A. Schallenberg promettait qu’il n’y aurait pas de confinement pour les vaccinés, espérant sans doute ainsi relancer le taux de vaccination. Effectivement, un mois plus tard, un confinement était décidé pour les non-vaccinés en Haute-Autriche et dans le Land de Salzbourg, mais au cinquième jour de ce confinement particulier, c’est tout le pays qui allait passer sous cloche.

Aujourd’hui si 23% des Français ne sont pas vaccinés, ce sont 31% des Autrichiens qui sont dans ce cas. Une infographie en date du 9 novembre concernant la population des plus de 12 ans, susceptible donc d’être vaccinée, était plus explicite encore :

Les trois pays germanophones présentent des similarités et le cas de l’Italie le confirme : c’est la région du Tyrol du Sud, en partie germanophone, qui est la moins vaccinée du pays. Comment expliquer cela ?

Lire la suite

24 novembre 2021 Posted by | Uncategorized | , | 2 commentaires

Leçons de l’exil de deux Viennois et une Pragoise

Trois destins extraordinaires sont au centre du livre d’Anne Saint Sauveur-Henn, Les forces de vie des exilés, témoignages historiques et thématiques intemporelles (Ed. Le Bord de l’eau, 2021). Un jeune Viennois, déporté à 13 ans, subit le pire que l’on puisse imaginer (à Auschwitz puis Dachau) et trouve la force de sauver une orpheline tout en lui cachant, pour la préserver, que ses parents sont morts en déportation et qu’il n’est pas le père biologique. A partir de 1949, il restera en Amérique du Sud. Autre Viennois, Fritz Kalmar, juriste de formation, prend conscience de sa judaïté à travers les persécutions et est contraint de quitter l’Autriche en 1938, s’installant en Bolivie où il fonda en 1941 la Fédération des Autrichiens libres. Lenka Reinerová, elle, est née à Prague mais dans une famille germanophone. Elle aussi se découvre juive en 1938 et échappe aux persécutions en s’exilant, d’abord à Paris. En septembre 1939, avec l’entrée en guerre de la France, elle est considérée comme suspecte, ressortissante d’une nation ennemie, et internée à la prison de la Roquette. Elle parvient à quitter l’Europe en 1941, en s’installant elle aussi aux Amériques, au Mexique où elle fait vivre la langue allemande et la culture tchèque (elle fonde Freies Deutschland, d’obédience communiste, avec Heinrich Mann, puis un journal tchèque en espagnol). Ces trois personnes vivent plus de 90 ans et surmontent les douleurs de l’exil, notamment par l’écriture et la transmission : Fritz Kalmar publie cinq livres entre 86 et 96 ans, Lenka Reinerová neuf livres entre 67 et 91 ans !

Anne Saint Sauveur-Henn propose un livre original en deux parties. Dans la première Lire la suite

2 juin 2021 Posted by | Uncategorized | , | Laisser un commentaire

Les végétariens et véganes en Autriche

Le véganisme en Autriche...

Article paru dans la revue Virage de la Société végétarienne de France, n°8, hiver 2021, pp. 10-11.

Lire la suite

9 février 2021 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

À Vienne, le temps de l’innocence est révolu

En PDF, « À Vienne, le temps de l’innocence est révolu », Le Journal du dimanche, 8 novembre 2020, p. 18

8 novembre 2020 Posted by | Uncategorized | , | Un commentaire

Homo Austriacus titulus (II)

post3Il y a près de 10 ans, en septembre 2011, je consacrais un billet de ce blog à la folie des titres qui fait encore rage en Autriche. Il s’agit essentiellement de titres universitaires, mais pas seulement, les fonctionnaires méritant peuvent aussi recevoir un titre. Ces jours-ci, cherchant à suivre un colis qui devait arriver par la poste autrichienne, j’ai dû m’enregistrer sur le site. Et là, rebelote, on me demande mon titre premier (« vorangesteller Titel ») et mon titre second (« nachgesteller Titel ») ! Avec pas moins de 33 possibilités pour le premier titre et dix pour le second, Lire la suite

12 juin 2020 Posted by | Uncategorized | Un commentaire

En Autriche, on épelle encore les mots comme les nazis l’ont décidé

NWBLorsqu’on épelle un mot au téléphone en France, on est souvent amenés à utiliser un alphabet radio de référence (1). En Autriche, il y a aussi un alphabet radio mais il conserve les modifications imposées par les nazis en 1933 ! Le 22 mars de cette année, un certain Herr Schliemann, de Rostock, écrit pour qu’on enlève les prénoms juifs de la liste. Au lieu de dire « David », « Jacob », « Nathan » et « Samuel », respectivement pour les lettres « D », « J », « N » et « S », on dira dès lors « Dora », « Jot », « Nordpol » et le prénom très wagnérien « Siegfried » ! En 1948 les Allemands ont au moins remis « Samuel » dans la liste (norme DIN 5009), mais pas les Autrichiens (dans leur norme A 1081). Lire la suite

13 mai 2020 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Uncategorized | | Un commentaire

Hallstatt : des effets du tourisme de masse sur un petit village autrichien

2020-02-04_TF1-aHallstatt est un des plus beaux villages d’Autriche, peuplé de 750 habitants. Seulement, depuis que ce village est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco (1997) et surtout depuis que, fin 2011, un milliardaire chinois a reproduit ce village dans la province de Guangdong, le flux de touristes est devenu trop important. Pire encore, une fièvre s’est répandue sur Instagram avec le hashtag « #hallstatt » et énormément d’Asiatiques veulent venir faire leur selfie sur place. Cet engouement s’explique par la ressemblance entre ce village et celui du dessin animé La Reine des neiges II. Lire la suite

5 février 2020 Posted by | Autriche, Uncategorized | | 2 commentaires

Nouveau gouvernement en Autriche : « Protéger les frontières et l’environnement »

kurz koglerDepuis le 7 janvier, et suite aux élections législatives du 29 septembre 2019, l’Autriche a un nouveau gouvernement marqué par une coalition entre les chrétiens démocrates et les Verts. Le jeune Sebastian Kurz redevient ainsi chancelier puisqu’il l’était déjà, allié avec l’extrême droite, du 18 décembre 2017 au 28 mai 2019, lorsque son gouvernement avait éclaté suite à l’Ibiza Gate.

Ce type de coalition n’est pas nouveau en Autriche. En 2003, la Haute-Autriche avait été la première région d’Europe à être gouvernée par une coalition entre la droite et les écologistes (jusqu’en 2015). Au Tyrol, un autre des neuf Länder autrichiens, une telle coalition est en place depuis 2013 (coalition tripartite avec également les libéraux de Neos depuis 2018). De 2013 à 2018 les Verts étaient aussi partenaires minoritaires d’une coalition entre les chrétiens conservateurs et les sociaux-démocrates. C’est toutefois en 2020 la première fois que les écologistes participent au gouvernement fédéral selon un programme de gouvernement décidé entre deux partis. Lire la suite

5 février 2020 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Des tomates bio et écolo, en plein hiver ? Oui, en Autriche !

Blumauertomaten

Surprise au supermarché du coin de la rue : de belles petites tomates bien rouges, « de Blumau », petite ville située à 150km au sud de Vienne. Or, Bad Blumau est connue pour ses thermes (décorés par Hundertwasser) et là, tout de suite, on comprend le côté génial de l’opération : l’eau chaude qui sort de terre à 124°C est utilisée pour faire pousser des tomates et des poivrons ! Actuellement l’entreprise frutura qui a développé ce système produit 1000 tonnes en bio et 8500 en agriculture dite conventionnelle. Comparé aux produits qui viennent d’Espagne (car sinon 70% des tomates et 60% des poivrons sont importés en Autriche), cela économise un million de kilomètres parcourus en camion et évite l’émission de 28 000 tonnes de CO2. Comme quoi on peut faire parfois du bio, local et saisonnier en tirant profit de la géothermie !

PS/ Avec des forages plus profonds encore, il y a de l’énergie géothermique d’une autre ampleur. Comme je le signalais déjà en 2012, l’Autriche est en pointe dans ce domaine.

20 décembre 2019 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

Homo Austriacus et Barbara

hlbelainzer2

“Sainte Barbara”

En Autriche, si les indigènes(*) ont construit des édifices imposants dans les moindres villages pour honorer leur dieu et les différents éléments de leur mythologie, il n’est pas rare de trouver dans des lieux très reculés des traces de dévotions aussi surnaturelles que pluriséculaires. Au cœur des forêts, on peut ainsi découvrir des constructions en bois de près de deux mètres de haut, souvent abritée des intempéries à l’aide d’un petit auvent, ornées d’une sculpture représentant un homme habituellement assez dévêtu, avec un pagne en guise de cache-sexe. Cet homme, principal personnage de la mythologie la plus partagée dans le pays est appelé « Jésus-Christ ». Il est représenté les bras écartés, cloués sur des planches, et le souci du réalisme de la scène amène souvent les artistes à peindre du sang sur les mains ou dans une plaie sur le flanc. Les indigènes ont aussi l’habitude de placer des croix aux sommets des montagnes, en général sans l’homme susmentionné.

Mais à Vienne, courant autour du Lainzer Tiergarten, le plus grand parc de la ville (**), j’ai découvert sur ce bloc de béton une trace de l’adoration plus discrète, portée par les indigènes à une fée ou déesse appelée « sainte Barbara ». Lire la suite

2 décembre 2019 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire