Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

La bête immonde exposée

Gude-StraCoup de tonnerre dans la vie politique autrichienne ! Dans une vidéo dévoilée le 17 mai au soir par le Spiegel et le Süddeutsche Zeitung, on voit le leader de l’extrême droite autrichienne, Heinz-Christian Strache, négocier à Ibiza en juillet 2017 avec une femme présentée comme la nièce d’un oligarque. En échange d’un financement de son parti par des associations fantoches, il promet de l’aider à acquérir le principal quotidien du pays pour que celui-ci serve ses intérêts, et une fois au pouvoir, il annonce qu’il accordera des chantiers publics à des entreprises sous contrôle russe (voir la dépêche AFP correspondante parue par exemple sur le site d’arte). Peu avant 13h le samedi 18 mai, le vice-chancelier a démissionné de tous ses mandats politiques (au gouvernement au sein du parti). Son protégé, Johann Gudenus, actuellement chef du groupe parlementaire FPÖ, en a fait de même.

En direct sur France-Info le samedi 18 mai à 14h10, j’ai proposé quelques éléments d’analyse (mp3).

18 mai 2019 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | , , | 5 commentaires

Kurz à Mauthausen – Résurgences du passé

Mathausen-SJOf

Cas isolé n°3, un conseiller municipal envoie ses voeux pour Noël avec de la propagande nazie

Pas facile pour le jeune chancelier Sebastian Kurz de participer aux cérémonies marquant la libération du camp de concentration de Mauthausen, lorsque les liens entre son partenaire de coalition et des mouvements négationnistes ou néonazis sont de plus en plus évidents. La défense officielle du FPÖ, le parti d’extrême droite qui tenait un grand meeting le 1er mai à Linz (cf. ce billet), lorsque ces connivences sont exposées, est de considérer qu’il s’agit de « cas isolés ». Parmi les derniers, citons le beau poème sur les rats, publié le 20 avril dernier par un maire-adjoint de Braunau  am Inn (ville où est né Hitler le 20 avril 1889). Dans ce texte tout en rimes, les rats autrichiens se défendent contre les rats d’origine étrangère. L’auteur n’évoque pas le terme habituel, « Migrationshintergrund » (contexte migratoire), mais un mot proche « Kanalisationshintergrund ». Tout le monde comprend la dimension raciste du poème. Lire la suite

11 mai 2019 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | 2 commentaires

FPÖ rally in Linz (1st of May 2019)

Harald Vilimsky, head of the list of the FPÖ for the European elections

Harald Vilimsky, head of the list of the FPÖ for the European elections

The Austrian far-right party, FPÖ, held as usual a rally in Linz for the Labor Day, in the middle of a funfair. Next to the roller coaster and behind the Ferris wheel  you could find the beer tent (Bierzelt) and from 9am to 1pm, more than thousands FPÖ activists and sympathisants. The leader, Heinz-Christian Strache, explained they were celebrating the Labor Day “as Austrian patriots, conscientiously in red-white-red because it the expression of [their] love to the fatherland” (see 1:19’30 in this video).

A few fotos and videos are sometimes better than words …

2 mai 2019 Posted by | Autriche, Europe, FPÖ, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Les sikhs en Autriche

sdrSamedi 13 avril, une cinquantaine de sikhs présentaient leur religion sur une place très fréquentée de Vienne, près de la gare de l’ouest. Le sikhisme ne fait pas partie des 14 religions reconnues en Autriche qui, de ce fait, bénéficient de nombreux privilèges, notamment fiscaux mais permettant aussi d’endoctriner les élèves aux frais de l’Etat ou même, pour deux d’entre elles, de pratiquer des mutilations sexuelles sur mineurs.

Monothéistes, les sikhs sont entre 25 et 27 millions dans le monde, près de 15 000 en Autriche où ils disposent de cinq temples, situés à Vienne (2), Klagenfurt, Linz et Salzbourg. A titre de comparaison, on compte environ 20 millions de Juifs dans le monde, dont également 15 000 en Autriche (8000 officiellement membres de la communauté juive). Lire la suite

14 avril 2019 Posted by | Autriche, Religion, Uncategorized | , | Laisser un commentaire

De Christchurch à l’Autriche, la même “bête immonde”

awakening-finnland-neonazikongress-lichtmesz-identitäreLe suprématiste blanc adepte des thèses de Renaud Camus sur le « grand remplacement » qui a assassiné en mars dernier 50 musulmans à Christchurch, a versé 1500 EUR aux identitaires autrichiens, tout en finançant également les identitaires français, pour ainsi dire la maison mère. Or, en Autriche, les liens entre les identitaires et le parti d’extrême droite actuellement au pouvoir avec les conservateurs, le FPÖ (parti libéral d’Autriche), sont clairement établis. Le vice-chancelier Heinz-Christian Strache tente désespérément depuis le début du mois d’avril de se désolidariser des identitaires, tout comme l’ensemble des cadres du parti, ce qui donne lieu à des entretiens assez cocasses, notamment dans l’émission politique ZIB2 du 2 avril dernier (tellement cocasses que sentant qu’ils avaient là une pièce d’anthologie, le site Stoppons l’extrême droite a décidé d’en publier la retranscription intégrale).

Le présentateur de l’émission, Armin Wolf, avait invité M. Strache mais ce dernier avait décliné, préférant envoyer au front Walter Rosenkranz, responsable du groupe parlementaire du FPÖ au parlement autrichien (ce dernier, membre de la corporation Moldavia, était déjà au centre du billet de ce blog consacré à une Plongée au sein d’une corporation étudiante autrichienne d’extrême droite). Lire la suite

5 avril 2019 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | | Laisser un commentaire

Quand le nationalisme issu de l’extrême droite devient majoritaire

nationaParu le 28 mars : « Autriche : Quand le nationalisme issu de l’extrême droite devient majoritaire », in Les Nationalistes à l’assaut de l’Europe, sous la dir. de Dominique Vidal, Demopolis, mars 2019, pp. 43-52 (PDF).

Recensions : L’Obs, NPA, Le Courrier des Balkans, IRIS

5 avril 2019 Posted by | Uncategorized | 2 commentaires

Un Guide bleu un peu brun

davHasard des brocantes, on m’a offert un guide touristique devenu historique : le volume datant de 1934 de la célèbre collection « Les Guides bleus », des éditions Hachette, consacré à la Bavière et à l’Autriche. Ce livre, censé être le premier d’une série « Europe centrale », est à la fois étonnant et révélateur. D’abord, placer la Bavière, région du sud de l’Allemagne, avec l’Autriche, n’est pas évident, à moins d’une grande intuition et d’anticiper l’Anschluss qui aura lieu quatre ans plus tard. La Bavière n’est d’ailleurs généralement pas placée en Europe centrale. Dans la préface, il est précisé que ce guide remplace celui qui était consacré à la Bavière et au Tyrol.

Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est, page 184, les propos tenus sur la population autrichienne. Après avoir noté que l’Autriche a peu d’étrangers (150 000 éléments « allogènes »), l’auteur, Johannès Dalbanne, ajoute ceci : « Même si on voulait y ajouter les Israélites qui, se servant de la langue allemande, n’entrent pas en compte au point de vue linguistique, on n’atteindrait que 350 000 personnes env., soit 5% de la population totale. »

Guidebleu

Le faible taux d’étrangers est présenté comme un atout de ce pays et les Juifs (« Israélites » dans le vocabulaire de l’époque), sont considérés comme à moitié étrangers, peut-être même des étrangers infiltrés dans la population et qu’on ne peut facilement identifier en raison de leur usage de l’allemand. Lire la suite

19 décembre 2018 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Critique(s) d'ouvrage, Uncategorized | , , | 5 commentaires

L’extrême droite au pouvoir, « on n’a rien vu venir »

rienvu

On n’a rien vu venir est le titre d’un livre destiné aux adolescents mais qui peut bien sûr être lu par tou.te.s. Il décrit une société imaginaire qui dérive vers le fascisme après la victoire, aux dernières élections, du « Parti de la liberté ». C’est justement le nom, en français, du parti d’extrême droite autrichien, le FPÖ…

Le livre a été publié en 2012 par Alice Éditions, et il vient d’être traduit, en raison de l’actualité politique en Autriche, par Margret Millischer aux Éditions Bernest (qui le proposent à 10 EUR en souscription, cf. ce PDF). La démarche rappelle celle de Franck Pavloff dans Matin brun de (Éd. Cheyenne, 1998) mais l’originalité est ici dans la narration : sept écrivaines ont décrit les conséquences de la mise en place du régime sur sept familles.

Il y a dans ce pays une tenue unique, un lever obligatoire tous les jours à 6h33 (sauf 7h le mardi !), un Ministère des origines nationales qui rappelle bien sûr celui que M. Sarkozy avait choisi (« Identité nationale »), un nuancier, véritable échelle de couleurs, de un à sept, pour classer les citoyens (à partir de 4 – « caramel » -, ça ne va pas du tout !), un Ministère de l’hygiène physique et mentale, un Ministère de la droiture qui délivre des « carnets du citoyen »… Bien sûr, les théâtres ont été fermés et des listes d’œuvres culturelles ont été dressées : tout ce qui n’y figure pas est interdit. La répression est implacable, il y a des « personnes inférieures » et un regroupement – euphémisme – des handicapés dans des centres spécialisés. Échapper aux « Vigilants » relève alors du parcours du combattant, ou plutôt du Résistant.

Bien que ces descriptions puissent inquiéter, l’écriture est enjouée, parfois même drôle, et les adolescents sont tout à fait susceptibles d’apprécier les histoires racontées. Les réactions des familles sont variées : fuir, résister, dénoncer, se résigner, collaborer…

Il s’agit en somme d’un livre qui, justement, « aide à voir venir » et dans lequel toute ressemblance avec des partis réels peut ne pas être fortuite.

17 décembre 2018 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Une conférence problématique sur l’antisémitisme

Kurz-JS

Sebastian Kurz, 21 novembre 2018

En Autriche comme en Israël, l’extrême droite est au pouvoir et occupe des ministères régaliens dans des gouvernements de coalition. Les traitements sont cependant bien différents et, à titre d’exemple, si, à gauche, l’indignation dominait – non sans raison – lorsque l’Autriche avait décidé de ne pas signer le pacte de l’ONU sur les migrations, personne n’a osé critiquer Israël lorsque, récemment, ce pays a pris la même décision. Si officiellement le gouvernement de Benjamin Netanyahu refuse tout contact avec l’extrême droite autrichienne du FPÖ, parti fondé, rappelons-le, par d’anciens nazis, il n’est pas question pour autant, pour ce gouvernement, de reprocher à Sebastian Kurz, le jeune chancelier autrichien de 32 ans, de gouverner avec ce parti. Bien au contraire, le chef du parti conservateur est qualifié par M. Netanyahu de « véritable ami d’Israël » et le 20 novembre dernier le Congrès juif européen a remis un prix à M. Kurz, reconnu à cette occasion comme « grand chef d’État ». Lire la suite

4 décembre 2018 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Extrême droite, Uncategorized | , | Laisser un commentaire

Extrême droite autrichienne : jusqu’où ira la haine envers les musulmans ?

L’Autriche est célèbre pour ses marchés de Noël. Des touristes du monde entier s’y pressent et la capitale autrichienne, pourtant gouvernée par les socialistes, se fait discrète lorsque, dans une démarche fort peu chrétienne, elle interdit la vente du principal journal des sans-abris sur lesdits marchés (cf. ce billet). Régulièrement, ces marchés sont instrumentalisés par l’extrême droite qui insiste pour que la dimension chrétienne soit mise en évidence, mais pas dans le sens du partage. Pas question en république alpine d’évoquer un « sapin de Noël » (les Allemands parlent couramment d’un « arbre de Noël », Weihnachtsbaum) : ici on ne trouve que des Christbaüme, des « arbres du Christ » (cf. ce billet). De même, le marché de Noël s’appelle Christkindlmarkt : « marché de l’enfant Christ ».

La dernière trouvaille du parti d’extrême droite, le FPÖ (parti libéral d’Autriche) a été de critiquer la forme des stands sur le marché de Noël d’un arrondissement très populaire de la capitale, Favoriten. Lire la suite

26 novembre 2018 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Racisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire