Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Homo Austriacus eroticus

pornatDes études statistiques concernant le trafic sur un des sites mondiaux de vidéos pornographiques apportent un nouvel éclairage sur l’Homo Austriacus, au-delà des quelques billets sur ce blog ayant pris la prostitution pour objet. D’abord, le premier terme recherché en Autriche est « german » et non « Austrian ». Dans le pays de Freud et Hitler, y aurait-il un tropisme pangermaniste inavoué subsistant ? En France, le terme le plus recherché est bien « French ». Ensuite, et là c’est plus inquiétant, le deuxième mot clef le plus utilisé par les internautes autrichiens est « teen », ce qui traduit une attirance certaine pour la pédo-pornographie au pays de l’affaire Fritzl. Pourtant, les hommes d’Eglise – dont cette attirance est attestée par de nombreuses affaires – ne sont pas si nombreux que ça pour biaiser les statistiques sur le pays. En France, il semblerait que ce soit le métissage et l’ouverture sur le monde qui soit à l’honneur car « teen » n’est qu’en 8ème position, loin derrière « beurette », « hentai » (mangas pornographiques) ou « lesbian ». D’ailleurs, « française »  et « maman française » sont sur le podium tricolore.

Des statistiques sont aussi faites, toujours à partir des adresses IP des utilisateurs, sur les régions. Lire la suite

21 mars 2017 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Une maison close s’ouvre sur la ville

Cliquer pour agrandir

Vienne, 29 août 2014 (photo JS)

Rien ne va plus dans la très distinguée capitale autrichienne avec ce qu’on appelle ici les « Bordelle ». La prostitution est autorisée dans le pays mais les prostituées sont contraintes d’exercer dans des zones bien délimitées ou dans des maisons closes qui se contentent en général de publicité dans les journaux populaires comme la Kronen Zeitung ou les gratuits du métro (Heute, Österreich, cf. cet exemple). Or, depuis le début du mois d’août, cinq camionnettes immatriculées en Hongrie font de la publicité, sur les quatre côtés de leur carrosserie, pour un établissement « only for gentlemen » (cf. photo). Pour toucher le public cible idéal, ces petits camions sont situés devant des lieux très passagers, ici devant l’Albertina, un des principaux musées de peinture de la ville. A la mairie comme au niveau fédéral, les services sont pris au dépourvu et dans un premier temps, seules des contraventions de 48 euros pour stationnement illégal ont été déposées (car le stationnement est limité à deux heures dans le centre et ces véhicules y stationnent pendant des jours). Lire la suite

31 août 2014 Posted by | Féminisme, Vienne | , , | 5 commentaires

« Nouvel arrivage »

« Nouvelles filles », Sechshauser Straße, 15ème arrdt de Vienne, juin 2012

A l’heure où en France le débat sur la légalisation de la prostitution reprend, il peut être opportun de s’intéresser à l’Autriche. Ici, le commerce du sexe est légalisé mais peu de prostituées (car il s’agit essentiellement de femmes) sont reconnues dans leur profession (avec sécurité sociale et retraite). Depuis l’ouverture du Rideau de fer, les prostituées sont de plus en plus aux mains de mafias et viennent presque toutes d’Europe de l’Est (en 2011, on comptait 29 % de Roumaines, 25% de Hongroises, 15 % de Bulgares, 8% de Slovaques, 7% de Nigérianes et 6% de Tchèques). Selon ces statistiques, seules 4 % des prostituées sont autrichiennes. Récemment, suite à des plaintes de riverains, la prostitution de rue (racolage) a été interdite en journée dans un quartier de Vienne (Leoplodstadt) et cinq zones de tolérance ont été créées. Lire la suite

4 juillet 2012 Posted by | Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire