Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Vienne : l’eau des Alpes au robinet

Réservoir de Rosenhügel

Réservoir de Rosenhügel

Depuis des années, Vienne est sacrée la ville la plus agréable au monde dans les classements prenant en compte l’environnement, la culture, la sécurité, les transports ainsi que l’accès aux soins, aux logements et à l’éducation. De nombreux articles de ce blog sont consacrés à la dolce vita viennoise ou encore à la capitale autrichienne vue comme paradis du logement social puisque plus d’un quart des Viennois.es vivent en logement social communal et que 60% des locataires payent des loyers plafonnés. Rappelons que le célèbre ensemble « Karl-Marx-Hof » reste emblématique de cette politique de Vienne la Rouge, dans l’entre-deux-guerres : avec son déploiement sur 1100 mètres, c’est l’immeuble communal le plus long au monde. Les transports en commun ont aussi été mentionnés : une politique sociale du compromis permettant de conserver les conquêtes sociales sans même faire grève (aucun jour de grève en 15 ans que je vis à Vienne, une carte annuelle pour les usagers à 365 EUR, contre 827 à Paris, des métros qui fonctionnent toute la nuit le week-end etc.)

Il restait à aborder le rôle de l’eau dans la qualité de vie à Vienne. Depuis 1873, du temps de l’impératrice Sissi et de l’empereur François-Joseph, Lire la suite

26 septembre 2019 Posted by | Uncategorized, Vienne | , , , | Laisser un commentaire

Deux classements qui en disent long…

schoenbrun-pt

Photo prise au parc de Schönbrunn le 11 décembre 2012

La semaine dernière, on apprenait que pour la quatrième année  consécutive Vienne était considérée dans le classement Mercer comme la ville ayant la meilleure qualité de vie au monde (cf. ce billet plus détaillé, en 2008). Au même moment, l’ONG Transparency International dévoilait le classement annuel des pays les moins corrompus… et là l’Autriche continue de dégringoler. Située à la 10ème place en 2005, elle n’était qu’à la 16ème en 2011 et vient de chuter cette année à la 25ème place avec 69 points sur 100. L’Allemagne est en 13ème place (79 points) et la France 22ème (71). Curieusement peu de commentateurs ont fait le lien avec le milliardaire Stronach qui venait de s’acheter un groupe parlementaire (cf. ce billet). Depuis quelques années, les affaires de corruptions n’en finissent pas d’occuper les gros titres, dans une indifférence quasi-générale dont risque bien de profiter les trois partis populistes au élections législatives en septembre 2013 (actuellement 31% selon les sondages). En Autriche, Buwog, Telekom ou Eurofighter sont associés automatiquement à des affaires de corruption en cours. Une chose est sûr, les lanceurs d’alerte (« whistleblower » en globish) n’ont pas bonne presse dans le pays. Quelqu’un qui dénonce un scandale se retrouve rapidement au chômage, accusé d’être un « salisseur de nid » – « Nestbeschmutzer« , qualificatif souvent attribué à Thomas Bernhard ou Elfriede Jelinek. J’ai donc été logiquement rassuré, lorsqu’un internaute m’a qualifié ainsi, suite à mon dernier billet

Complément : « Korruptionsranking: Österreich rutscht ab« , Der Standard, 5.12.12.

12 décembre 2012 Posted by | Autriche | , , | Laisser un commentaire