Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Newroz, le printemps kurde à Vienne

Amuda5

A l’occasion du nouvel an kurde, voici un entretien avec un jeune professeur de français rencontré au départ sur un groupe Facebook (les Français(es) à Vienne). Mazlun, avec lequel je me suis promené (sans courir !) dans le parc du château de Schönbrunn, raconte ici son exil, ses espoirs, et ce que représente cette fête.

Mazlum, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Mazlum Qerno ,  je suis kurde, j’ai 27 ans et je viens d’Amouda, en Syrie, une petite ville toute proche de la frontière turque, comme Kobane mais 270 km à l’est. Je suis arrivé en décembre 2014 en Autriche. En Syrie, j’étais professeur de français à Amouda, après mes études de littérature française à Damas. J’ai cinq frères et trois sœurs, mais un de mes frères a été tué en Syrie, en 2013, à l’âge de 16 ans, pendant une manifestation contre les Chabiha (mercenaires) et militaires de Bashar Al Assad, chez nous à Amouda. Actuellement je vis seul à Vienne.

Ce week-end les Kurdes du monde entier fêtent Newroz, une fête du printemps qui correspond au Norouz des Persans. C’est très important pour toi ?

Bien sûr c’est très important pour moi, Newroz est un jour sacré et pour moi c’est très différent des autres jours. Chaque année, durant la nuit du 20 au 21 mars, les Kurdes allument des feux sur les sommets des montagnes pour honorer ce jour. C’est un nouveau jour, symbole de liberté. Newroz est le symbole de la révolte contre l’oppression et de la dignité. Les fleurs du printemps s’ouvrent et la Journée kurde  fleurit. Newroz c’est le plein d’espoir, pour nous les Kurdes Lire la suite

20 mars 2016 Posted by | Autriche, Uncategorized | , , , , | Un commentaire