Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

1700 policiers pour démanteler une « pizzeria anarchiste »

pizza2Le 28 juillet dernier une scène étonnante s’est déroulée à Vienne, dans le deuxième arrondissement de la capitale autrichienne. Un hélicoptère, un véhicule blindé et 1700 policiers armés jusqu’aux dents… sont venus à bout d’une pizzeria « anarchiste » tenue par quelques punks répartis dans un immeuble. Aucune arme n’a été trouvée, pas même un chien qui aurait pu effrayer qui que ce soit, et 350 000 Euros ont été dépensés dans cette action qui ne visait en fait qu’à aider un spéculateur immobilier. Ce dernier, représenté par la société « Castella »(*), souhaitait rénover l’immeuble au numéro 12 de la Mühlfeldgasse. Pour cela, en 2011, afin d’effrayer les anciens locataires qui bénéficiaient de bas loyers, il a proposé à quelques jeunes désœuvrés de venir officiellement occuper un des appartements, espérant que ceux-ci engendreraient des nuisances qui, à terme, feraient fuir les locataires peu rentables. Manque de chance, les anciens locataires se sont plutôt bien entendus avec les nouveaux bailleurs, une « pizza populaire » hebdomadaire a été mise en place (pizza gratuite pour tous contre dons laissés à l’appréciation des participants), des projections de films, un magasin gratuit, une bibliothèque…pizza

Curieusement une canalisation a alors été sabotée, de l’acide a été déversé dans l’escalier, et d’aucuns pensent que le propriétaire avait embauché des hommes de main pour cela (cf. De battre mon cœur s’est arrêté , film de Jacques Audiard avec Romain Duris et Niels Arestrup). Lire la suite

21 août 2014 Posted by | Autriche | , , , , , , , | Un commentaire