Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Parlement autrichien : des réfugiés comparés à des Néandertaliens

LugarNe

Robert Lugar (photo reuters/ap, montage : Beigelbeck)

Décidément, ce n’est plus d’une droitisation qu’il est question, au sujet de la politique autrichienne, mais d’un franc virage vers l’extrême droite. Le président du groupe parlementaire de « l’équipe Stronach », Robert Lugar – celui-là même qui pour la journée international des droits des femmes appelait à ce qu’elles puissent être armées pour se protéger des réfugiés, et qui distribuait en personne des sprays de défense devant le Parlement (voir ce billet) -, a osé comparer à deux reprises les réfugiés à des Hommes de Neandertal. Accusant les Verts de laxisme, il a déclaré en séance plénière du parlement autrichien : « Car la plupart de ceux qui viennent (…) ont l’imaginaire mental d’un Néandertalien, où l’on foule aux pieds le droit des femmes (…) ; et maintenant vous [les Verts] faites entrer justement ces Néandertaliens (…) ». Auparavant il a estimé que ces réfugiés étaient pour l’essentiel sans formation, éblouis par leur religion, fanatiques et « inintégrables ». A la fin de son intervention, il a précisé au sujet des Néandertalien, « dieu merci chez nous on les a exterminés » (“die wir bei uns Gott sei dank ausgerottet haben”). Est-ce programmatique pour le traitement qu’il compte réserver aux réfugiés ?

A ce jour, seuls les Verts et les Neos (libéraux) ont appelé à la démission de M. Lugar. Ironie de l’histoire, M. Lugar a reçu un rappel à l’ordre du deuxième vice-président du Parlement, M. Hofer, du principal parti d’extrême droite, le FPÖ.

Sources et compléments

 

18 mars 2016 - Posted by | Asile, Autriche, Racisme, Uncategorized | ,

Un commentaire »

  1. On peut difficilement tomber plus bas, malgré les efforts méritoires du vieux Le Pen.
    Quant aux Néandertaliens, c’étaient des hommes comme nous, les sapiens, du moins selon Wikipedia où on lit que « l’homme de Néandertal ou Néandertalien est un représentant fossile du genre Homo. […] L’homme de Néandertal est à l’origine d’une riche culture matérielle appelée Moustérien, ainsi que des premières préoccupations esthétiques et spirituelles en Europe (sépultures). Après une difficile reconnaissance, l’homme de Néandertal a longtemps pâti d’un jugement négatif par rapport à l’Homo sapiens. Il est encore considéré dans l’imagerie populaire comme un être simiesque, fruste, laid et attardé. En fait, les progrès de l’archéologie préhistorique et de la paléoanthropologie depuis les années 1960 ont révélé un être d’une grande richesse culturelle, plus robuste que l’Homo sapiens, avec un cerveau légèrement plus volumineux en moyenne. »
    Dans le photomontage figurant à côté de l’article, on peut se demander qui est le plus néandertalien des deux…

    Commentaire par Gerhardt Stenger | 18 mars 2016 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :