Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Extrême droite autrichienne : jusqu’où ira la haine envers les musulmans ?

L’Autriche est célèbre pour ses marchés de Noël. Des touristes du monde entier s’y pressent et la capitale autrichienne, pourtant gouvernée par les socialistes, se fait discrète lorsque, dans une démarche fort peu chrétienne, elle interdit la vente du principal journal des sans-abris sur lesdits marchés (cf. ce billet). Régulièrement, ces marchés sont instrumentalisés par l’extrême droite qui insiste pour que la dimension chrétienne soit mise en évidence, mais pas dans le sens du partage. Pas question en république alpine d’évoquer un « sapin de Noël » (les Allemands parlent couramment d’un « arbre de Noël », Weihnachtsbaum) : ici on ne trouve que des Christbaüme, des « arbres du Christ » (cf. ce billet). De même, le marché de Noël s’appelle Christkindlmarkt : « marché de l’enfant Christ ».

La dernière trouvaille du parti d’extrême droite, le FPÖ (parti libéral d’Autriche) a été de critiquer la forme des stands sur le marché de Noël d’un arrondissement très populaire de la capitale, Favoriten. Lire la suite

26 novembre 2018 Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Racisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Une incitation à la haine contre les Turcs, adressée nominativement à 500 000 foyers autrichiens !

En Autriche, le droit de vote a été abaissé en 2008 à 16 ans par calcul politique, les sociaux-démocrates alors au pouvoir espérant être ainsi avantagés. Cela a surtout profité à l’extrême droite et son leader charismatique, Heinz-Christian Strache, n’a pas oublié que si les deux partis d’extrême droite avaient obtenu 29% des voix aux dernières élections législatives (cf. ce billet de septembre 2008), ce score était estimé à 37% chez les moins de 30 ans. Aussi, dans la campagne pour les élections régionales de Vienne du 10 octobre, Strache a multiplié les soirées en boîte de nuit, allant jusqu’à produire un morceau de rap (que vous pouvez entendre ici et voir ). « Wiener Blut », dans le titre (cf. illustration ci-jointe), se rapporte bien sûr à son affiche électorale qui fit scandale, à travers laquelle il entendait défendre le « sang viennois » (cf. ce billet).

Mais ce n’est pas tout. J’avais déjà eu l’occasion de m’étonner du fait, qu’en Autriche les partis politiques ont accès aux listes électorales aussi bien qu’aux listes de résidence. Avant la plupart des élections, nous recevons donc des tracts adressés à notre nom, comme n’importe quel courrier. Le 23 septembre, 500 000 foyers (dont le mien !) ont reçu du FPÖ, avec une lettre personnalisée, un album intitulé « Sagen aus Wien » (Contes viennois, disponible en ligne, ici). Cette fois-ci, pas de double ‘S’ en gothique comme dans la BD du FPÖ que j’avais signalée en 2009 (ici mon billet, des extraits). Par contre, il y a indubitablement des signes d’incitation à la haine raciale, et toute une série de signes renvoyant à la propagande (néo)nazie :

Lire la suite

29 septembre 2010 Posted by | Autriche, Extrême droite, Nazisme | , , , , , | 2 commentaires