Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Au sujet des élections législatives autrichiennes

nationalratswahl-parlament-faymann-spindelegger-strache-ptUn premier commentaire sur le site du Nouvel Obs’ (entretien avec Céline Lussato).

Participation à un débat avec Danny Leder et Christian Fillitz, dans l’émission de RFI Carrefour de l’Europe, animée par Daniel Desesquelle, le dimanche 6 octobre à 18h35.

Quelques compléments :

  • La participation était de 65% le soir même mais le chiffre final est 74,4% avec les votes par correspondances.
  • Il y a au total 29,8% pour l’extrême droite et le parti issu de l’extrême droite : FPÖ (20,6) + BZÖ (3,5) +Stronach (5,7). La Team Stronach est née de l’association d’un député du SPÖ, deux anciens du BZÖ et trois encore encartés au BZÖ au moment de leur départ pour la « Team Stronach ». Le milliardaire austro-canadien a investi 25 millions dans la campagne. En 2008, l’extrême droite avait déjà 28,5% des voix (FPÖ+BZÖ=28,5%).
  • Résultats en sièges : 52 (SPÖ), 47 (ÖVP), 40 (FPÖ), 24 (Verts), 11 (Stronach) et 9 (Neos)
  • Les deux grands partis obtiennent à eux deux 50,9% (29,6% pour le SPÖ et 24,0% pour l’ÖVP), contre 93,3% en 1975. Jamais les deux grands partis n’ont atteint un score si bas. Il y a probablement là un vote sanction suite à la crise financière, même si l’Autriche a été plus épargnée que d’autres pays. Les sommes allouées à la Grèce ou aux autres pays en difficulté ont créé un fort sentiment anti-européen dont profite le FPÖ.
  • En Styrie, le FPÖ est le premier parti avec 24,1% des voix !
  • Les Verts ont atteint un record historique avec 12,3% (contre 10,4% en 2008). Ils espéraient mieux (comme la Team Stronach) mais le résultat est pour eux prometteur.
  • Vote des hommes : 29% FPÖ, 8% Stronach et 4% BZÖ, soit 41% (femmes : 29% SPÖ, 29% ÖVP, 13% Verts). 32% FPÖ chez les hommes de moins de 29 ans.

Et sur ce blog :

1 octobre 2013 - Posted by | Autriche, Extrême droite | ,

Un commentaire »

  1. Les élites de droite comme de gauche ont péché par optimisme niais. Il sont lâches et mous. Ils se sont couchés devant tout : mondialisation, OMC, europe, multiculturalisme, immigration, libéralisme sauvage…. en nous promettent des lendemains qui chantent.

    La lutte des classes est gagnée par la nouvelle classe mondialisée : les élites gagnent toujours plus et font jouer la concurrence fiscale entre pays avant de s’installer en Suisse. Pendant ce temps les ouvriers sont mis en concurrence avec les Chinois….

    Ils gouvernent à vue et ont une vison à 5 ans grand maximum.

    Le temps n’est plus aux idées molles. C’est ce que comprennent les électeurs du FPÖ.

    Excellente journée !

    Commentaire par Olivier Orsel | 26 février 2014 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :