Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Mama lernt Deutsch

A l’occasion de l’hospitalisation d’un mes fils (plus de peur que de mal), j’ai vu de près un hôpital pour enfants dans un quartier populaire de Vienne, le 10ème arrondissement. Dans sa chambre, il y avait deux autres enfants, un Kurde de Turquie et un jeune Chinois. L’infirmière m’a expliqué qu’il y avait 80% d’enfants étrangers à l’hôpital, surtout des Turcs et des enfants de familles venues de l’ex-Yougoslavie. Souvent, ce sont les mères qui restent avec leur enfant pendant la nuit, et le problème est qu’elles ne parlent pas ou pas suffisamment l’allemand (alors que les pères, par leur travail, parlent mieux). La ville de Vienne tente de remédier à cette situation avec une initiative intéressante, « Maman apprend l’allemand ». A raison de deux séances de trois heures par semaine, DANS L’ÉCOLE de leur enfant (Kindergarten ou école primaire), des cours leur sont proposés sur une période de 25 semaines. Pendant ce temps, leur enfant est gardé gratuitement. En guise d’engagement, on leur demande de contribuer à la hauteur de 1 € par heure, ce qui fait tout de même 150 € au total, payable en deux fois. La gratuité ne serait-elle pas préférable ?

Lire la suite

21 décembre 2010 Posted by | Autriche, Enseignement, Immigration | , , , | Laisser un commentaire

Le poids du catholicisme en Autriche

lisez le commentaire déposé en fin de billet, il en dit long sur ce thème !

Il y a deux ans, je consacrais un billet aux fêtes de Noël en Autriche, souvent organisées par les employeurs. Noël, c’est aussi le sapin, comme dans de nombreux pays de l’hémisphère nord, mais alors qu’en Allemagne, c’est le « Weihnachtsbaum » qui est acheté, littéralement « l’arbre de Noël », ici c’est le « Christbaum », « l’arbre du Christ » (!). Il y a du Christ et du catholicisme partout : le marché de Noël se nomme « Christkindlesmarkt » et, à la radio nationale, l’ORF, le 22 décembre c’est la météo pour la « Christnacht » qui était annoncée, pour parler de la nuit du24 au25 décembre !Vivement qu’on en revienne à la simple fête du solstice d’hiver.

La pancarte ci-contre, à 400m de chez moi, précise qu’il s’agit d’une vente « d’arbres du Christ », frais et « locaux », venant du Land de Basse-Autriche… J’avais déjà eu l’occasion de mentionner la façon dont, en Autriche,  l’Église catholique occupait l’espace public. On se rend compte ici, qu’insidieusement, ce sont les mots de la langue qui sont modifiés (cf. ce billet sur la pilule, appelée ici pilule « anti-bébé ») . S’agit-il d’un phénomène comparable à ce que Victor Klemperer a si bien analysé dans LTI – Lingua Tertii Imperii: Notizbuch eines Philologen (1947) ?

Langue du Troisième Reich : Carnets d’un philologue.

21 décembre 2010 Posted by | Catholicisme | , , , | Un commentaire