Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

« L’Autriche est un paradis pour les nazis »

« L’Autriche est un paradis pour les nazis » : c’est Efraim Zuroff qui le dit, le directeur du Centre Simon Wiesenthal de Jérusalem spécialisé dans la traque des anciens nazis, à l’annonce de la mort de Milivoj Asner. Il y a presque trois ans, dans un billet de ce blog intitulé « Le passé nazi de l’Autriche, hélas toujours d’actualité« , je dressais rapidement le portrait de Milivoj Asner, chef de la police oustachie pendant la guerre (les oustachis étaient les fascistes croates au service des nazis pendant la guerre). J’écrivais en juin 2008 :

[Asner est] classé 4ème des nazis non jugés les plus dangereux, encore en vie. C’est un journaliste britannique du Sun qui l’a identifié pendant la coupe d’Europe de foot, à Klagenfurt. Agé de 95 ans mais apparemment en pleine forme, Asner a été vu le 12 juin au bras de sa compagne, dans la zone réservée aux fans de Klagenfurt. Ce M. Asner est officiellement protégé par l’Autriche qui refuse de le livrer à la Croatie. C’est fort, non ? Un rapport de soi-disant experts l’estime incapable de subir un procès ! Efraim Zurof, le directeur du Centre Simon Wiesenthal, demande l’extradition immédiate, mais Maria Berger, ministre de la justice (SPÖ) ne prend aucune mesure, expliquant que la Carinthie est libre de prendre sa décision. Son gouverneur, Haider, a simplement déclaré que la famille Asner est une « famille charmante, on les estime beaucoup ». No comment.

Lire la suite

23 juin 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme | , , , , | Laisser un commentaire

Pas de cordon sanitaire en Autriche !

Un cordon sanitaire, c’est l’expression imagée utilisée en France pour éviter toute alliance avec l’extrême droite. Aux régionales de 1998, en France, Charles BaurJean-Pierre Soisson et Jacques Blanc s’étaient tous les trois fait élire au poste de président de région (resp. en Picardie, Bourgogne et Languedoc-Roussillon) avec une majorité absolue des sièges comprenant le FN. Ils ont cependant subi les conséquences politiques de ces alliances et ces élections ont suscité un tollé.

En Autriche, aux élections régionales de Styrie du 26 septembre 2010,  le gouverneur sortant du parti social-démocrate (SPÖ), Franz Voves, est arrivé en tête. Les résultats sont représentés ci-dessous (ils sont encore provisoires car on attend le décompte des votes par correspondance). Voves a déclaré qu’il envisageait AUSSI BIEN une alliance avec les conservateurs de l’ÖVP… qu’avec le FPÖ de Strache (l’extrême droite). Précisons qu’il y a des liens étroits entre le SPÖ et le FPÖ. Un article de Wikipédia sur l’alliance rouge-bleue (couleurs attribuées aux partis) rappelle que le SPÖ de Carinthie avait élu un certain Jörg Haider au poste de gouverneur…

Lire la suite

28 septembre 2010 Posted by | Autriche | , , , , | Un commentaire

L’aristophilie autrichienne, du refoulement au transfert

L’Autriche n’est qu’un petit pays d’un peu plus de 8 millions d’habitants, une « tête sans membres » (selon S. Zweig) qui n’en finit pas de porter les stigmates liés à la chute de l’empire austro-hongrois, à la fin de Première Guerre mondiale. Plus de François-Joseph ! Le port de la particule ‘von’ est interdit tout comme l’ensemble des titres de noblesse (selon la loi du 3 avril 1919, Adelsaufhebungsgesetz) ! Les descendants des Habsburg n’ont pas le droit de se présenter aux élections et – drame absolu – il n’y a plus de Sissi en Autriche !

Le processus de refoulement est important mais grâce à la Suède, un bon transfert a pu s’opérer. Le mariage de la princesse héritière de Suède, Victoria de son prénom, avec son prof de tennis, le dénommé Daniel Westling qui l’a sauvée de l’anorexie, a été retransmis le samedi 19 juin 2010 pendant NEUF HEURES sur une des deux chaînes de la télévision d’État. Selon les études médiamétriques, plus d’un MILLION d’Autrichiens ont regardé et sagement écouté, en direct, le consentement des époux (selon le tabloïd Österreich, ils n’étaient que 680 000 à « 14h02 » (sic), au début du très noble marathon).

Inquiétant non ? Même pour l’enterrement de Haider (ici mes articles à ce sujet), il n’y avait eu que deux heures de direct !

PS/ En Allemagne, les taux d’écoute étaient presque aussi inquiétants, avec cinq heures de direct (cf.  cet article). On peut penser à d’autres explications dans le cas de l’Allemagne…

21 juin 2010 Posted by | Autriche, Mémoire, Uncategorized | , , , , , | 6 commentaires