Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Une alternative à la grève

En Autriche comme en Allemagne, le dialogue social est pris au sérieux. Alors qu’en France, il est d’usage de se mettre en grève avant toute négociation, dans les pays germaniques la grève est considérée comme le dernier recours. Récemment, des conducteurs de tram ont été agressés à Vienne. Bien que les chiffres restent très en-deçà de ce qu’on peut connaître à Paris, Lyon ou Marseille, des actions intéressantes on été mises en place (même si le réseau est plus réduit, on a compté officiellement à Vienne « que » 77 agressions de conducteurs en 2013, agressions qui vont de crachats ou insultes aux coups et blessures).

En avril 2014, une réunion interne avait été organisée, créant pour la première fois depuis 10 ans que je vis à Vienne un long (?) dysfonctionnement du service aux voyageurs : de 4h à 6h30 du matin, une grande partie des bus, trams et métros étaient restés aux dépôts pour permettre aux employés de se rendre à cette réunion (à 5h du matin la réunion !). La veille, un affichage exhaustif prévenait les voyageurs et un service minimal était organisé avec des compagnies de bus privées, assurant aux usagers des intervalles de 7,5 à 15 minutes. Tous les journaux avaient décrit en détail les alternatives proposées aux usagers et le mot ‘grève’ était absent des articles (voir par exemple dans le Standard).

Suite à cette réunion, deux millions ont été débloqués pour la sécurité dans les transports en commun mais les conducteurs de matériel roulant ont tout de même tenu à mettre en place une nouvelle action, soutenue d’ailleurs par la maire-adjointe aux transports. Le vendredi 13 juin à 11h, conformément à l’affichage présent depuis les trois jours précédents (cf. ci-dessous), tous les bus, trams et métros se sont figés pendant trois minutes (oui, 180 secondes !) aux arrêts les plus proches et cette annonce a été diffusée : Lire la suite

25 juin 2014 Posted by | Uncategorized | , , , , | 4 commentaires