Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Familles décomposées et taxis de la honte

Cliquez pour agrandir

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

La situation à la frontière entre l’Autriche et la Hongrie évolue. Depuis un peu plus de deux semaines, une haie de barbelés empêche le passage des exilés, de la Serbie vers la Hongrie. Ces derniers se déroutent en général vers la Croatie et de là, entrent en Hongrie. Une carte dynamique nommée « Refugee Help Map« , actualisée plusieurs fois par jour (avec une page Facebook dédiée), décrit les conditions de passage sur toute la Route des Balkans en précisant les difficultés et les besoins des différents centres d’aide. La politique actuelle, côté hongrois, est d’acheminer en train les demandeurs d’asile qui souhaitent poursuivre leur voyage vers l’Autriche, souvent en direction de l’Allemagne voire plus loin (Grande-Bretagne, Suède, Norvège…). Les autorités hongroises prévenant au dernier moment les Autrichiens lorsqu’un train arrive, ceux-ci doivent rapidement préparer le centre d’accueil temporaire de Nickeldsorf, à 4km d’Hegyeshalom, la dernière ville en Hongrie où les trains arrivent. Les demandeurs d’asile mettent entre 1h et 1h30 pour traverser la frontière à pied. Mardi 6 octobre, j’y ai passé six heures en accompagnant une équipe de France télévision préparant un sujet pour l’émission “Envoyé spécial”. Lire la suite

8 octobre 2015 Posted by | Uncategorized | , , | Un commentaire