Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

De Robert Menasse, au sujet des cérémonies du 27 janvier à Auschwitz

KZ_Dachau_Denkmal_Nie_wieder-ptA nouveau un invité sur ce blog, l’écrivain autrichien Robert Menasse, qui a autorisé la traduction et la publication de son texte paru le 28 janvier, « La commémoration des 70 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz ». Un texte essentiel sur Auschwitz, sur l’identité juive, sur les ravages du pragmatisme politique (de « Je suis Charlie » aux hommages rendus au roi Abdallah), mais aussi sur les médias. Un cri du coeur et de la raison à lire et partager.

La retransmission en direct m’a choqué. À tel point qu’il serait probablement préférable que je ne m’exprime pas spontanément. D’un autre côté je veux crier, crier à tout le monde : la complaisance inconsciente de l’histoire et bigote de cette « cérémonie », sa mise en scène et les commentaires me donnèrent envie de vomir.

Qu’est-ce que c’est petit et absurde de faire monter sur scène les représentants des communautés religieuses et de les faire entonner des chants ! Auschwitz était l’endroit où l’absence de Dieu s’est le plus radicalement manifestée. Invoquer Dieu, prier Dieu, réconforter au nom de Dieu – Auschwitz est certainement le plus mauvais endroit pour cela. Personne, pas un seul homme ne fut tué à Auschwitz à cause de sa foi ou de sa religion. Les Juifs furent assassinés parce qu’ils étaient juifs, religieux ou pas, c’était une décision à caractère RACISTE, et non une guerre de religion. Lire la suite

29 janvier 2015 Posted by | Uncategorized | , | 17 commentaires