Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Comment Red Bull envahit les campus

RB Wing

Deux “wings”

 

Le marketing de l’entreprise autrichienne Red Bull est agressif. Voici le témoignage de François Martin(*), un étudiant en école d’ingénieur actuellement en stage en Autriche.

 

Quelles sont les techniques de vente et de marketing utilisées sur le campus de l’Ecole ?

Red Bull a diverses techniques de vente et de marketing, selon qu’il s’agisse de campus ou de secteurs géographiques. La marque embauche des « Student Brand Managers » (SBM) qui ont pour mission de promouvoir la marque en invitant les étudiants à des évènements sportifs estampillés « Red Bull ». Ils gèrent également la distribution et la promotion de la marque sur leur campus et le secteur environnant incluant les commerces. Il est intéressant de savoir que le choix des SBM est fait en grande partie sur leur capacité à être un « opinion leader », en plus des autres critères de recrutement. Lors des séminaires festifs organisés par la marque, des études « démontrant » l’absence de risques pour la santé liés à la consommation de cette boisson leur sont exposées ainsi que les méthodes de marketing à employer. Ces séminaires ont pour vocation la fidélisation, si ce n’est le formatage, du SBM. Cela se fait par la fête, la mise à disposition gratuite de Red Bull et le matraquage sur les chiffres, les réussites et les événements de la marque. Lire la suite

12 mai 2016 Posted by | Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

Un grand bond… pour la pub et les voyeurs

Qui l’ignore encore ? Un Autrichien a sauté de très très haut (39km), a dépassé la vitesse du son en chute libre (plus de 1 200 km/h), a failli mourir et a ouvert son parachute pour atterrir sain et sauf au Nouveau-Mexique, d’où il était parti. Cette « Mutprobe » (en français quelque chose comme « prise de risque infantile et inutile ») n’est à mes yeux qu’un gros coup de publicité pour cet empire lié à une boisson énergétique toxique (voir aussi cet article). Cela n’apporte absolument rien sur le plan scientifique et cela donne aux pauvres gens un petit divertissement malsain, la plupart des « suiveurs » ayant inconsciemment espéré assister à une mort en direct avec force caméras à bord. Il y avait 7,3 millions de personnes à suivre l’exploit sur Youtube, un record !

Sur l’une des deux chaînes nationales autrichiennes (ORF), le reportage en direct a duré près de six heures. Au moment du saut, vers 20h10, la chaîne de télé privée Servus TV de la marque qui organisait l’événement était vue par 830 000 personnes et l’ORF avait 2,3 millions de téléspectateur, soit pour cette dernière une part de marché de 59%, un record depuis le témoignage de Natascha Kampusch le 6 septembre 2006, cette jeune femme séquestrée par son ravisseur pendant plus de huit ans. Le même voyeurisme animait les cyber-badauds le 14 octobre pour Felix Baumgartner. Ah, le regard apeuré de la maman lorsque son grand fiston allait se jeter, que c’était émouvant, que c’était bon ! Lire la suite

15 octobre 2012 Posted by | Uncategorized | , , | 12 commentaires