Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Le business des passeurs

Es2 ES1Début octobre, j’ai servi de fixeur (*) pour l’émission “Envoyé Spécial” de France 2. La journaliste Virginie Vilar préparait un sujet sur le business des passeurs. En raison de l’actualité en France (13 novembre), le sujet n’a pu passer que le 3 mars. Il prend pour point de départ le camion des 71 victimes retrouvé le 27 août dernier près de Parndorf, à 60 km de Vienne et nous emmène aussi en Turquie et en Bulgarie. Avec la fermeture récente des frontières, ce type de traffic d’êtres humaines reprend son envol le long de la route des Balkans, de la Turquie à l’Autriche. Pour voir l’émission, suivez ce lien.

Voir aussi sur ce blog, écrit au moment du tournage, « Derniers hommages à neuf victimes du camion » et sur le camion, « Ecrire après ‘Parndorf’« .

(*) Un “fixeur” s’occupe de préparer le tournage, d’organiser les journées, de caler les rendez-vous, de proposer des sujets et bien sûr de traduire (traduction simultanée ou consécutive).

4 mars 2016 Posted by | Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

Derniers hommages à neuf victimes du camion

DSC04116-ptIl y a un “avant” et un “après” Parndorf, ce lieu où, le 27 août 2015, un camion charnier a été retrouvé avec 71 corps de demandeurs d’asile en voie de décomposition (cf. ce billet). A ce jour, tous les corps n’ont pas encore été identifiés. Certaines victimes ont été enterrées en Irak, quatre Syriens ont été enterrés à Vienne le 7 octobre et le vendredi 16 octobre dernier, neuf personnes ont été inhumées au cimetière musulman de Vienne. Les membres des familles des défunts ont été prévenus au dernier moment et c’est la veille au soir, vers 20h, que j’ai appris la nouvelle : l’enterrement devait avoir lieu le lendemain à 15h. Mon contact syrien, un cousin d’une des victimes, acceptait qu’une équipe de télévision française se rende à la cérémonie. Après de longs échanges avec l’équipe d’Envoyé spécial que j’avais accompagnée la semaine précédente (cf. ce billet), et qui revenait juste d’un tournage en Bulgarie dans le camp de Roms d’où venait le chauffeur du camion, les journalistes français sont arrivés et j’ai pu recruter comme interprète pour l’arabe un demandeur d’asile du centre de mon quartier. Nous étions les seuls journalistes sur place pour trois heures bien chargées en émotion. Sept Afghans et deux Syriens étaient enterrés à tour de rôle après quelques discours et une prière. Lire la suite

19 octobre 2015 Posted by | Autriche, Religion | , , , | 3 commentaires