Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Naturalisations refusées pour 30km/h de trop ou cinq jours d’illégalité sur 10 ans

Pour 15 euros on peut déjà apprendre 560 questions... mais il reste de nombreux obstacles !

Pour 15 euros on peut déjà apprendre 560 questions… mais il reste de nombreux obstacles !

L’Autriche est un des pays d’Europe où la nationalité est la plus difficilement accordée aux étrangers. En 2005, pendant la période de coalition entre la droite et l’extrême droite – lorsque Jörg Haider était probablement l’Autrichien le plus connu en Europe –, une loi très restrictive a été votée. Différents aménagements ont été décidés depuis, mais rien de substantiel n’a été voté. Ramené au nombre d’habitants, l’Autriche naturalise deux fois moins que la France et se situe bien en-dessous de la moyenne européenne

Cliquer pour agrandir

Fin octobre 2012, le cas d’un jeune Afghan a défrayé la chronique : Wahidollah A., 26ans, entendait obtenir la nationalité autrichienne après avoir séjourné légalement pendant 10 ans dans la république alpine, ce qui est une condition dans certains cas nécessaire mais loin d’être suffisante (pour les stars comme la chanteuse d’opéra Anna Nebretko, le pays est bien plus conciliant). Wahidollah avait d’abord disposé du statut de réfugié, en qualité de mineur isolé, avant d’être adopté par une famille autrichienne. Son allemand étant parfait, n’ayant jamais été condamné et n’ayant jamais touché l’équivalent du RSA (‘Sozialhilfe’), disposant en outre d’un emploi sûr, il avait, pensait-il,  toutes les chances de son côté. Las ! Sa demande a été rejetée car en examinant tous les justificatifs, l’administration a estimé que du 19 au 24 août 2005, il n’était pas en règle ! Sa mère, Mme Kovacs, explique que Lire la suite

14 janvier 2013 Posted by | Uncategorized | , , | Un commentaire