Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Hans Dichand n’était pas qu’un magnat de la presse, l’or dure…

nonfiction.fr a repris cet article (ici) dans la rubrique actualités

C’est la citation ci-contre qu’a choisi le groupuscule d’extrême droite « Parti populaire national » pour rendre hommage à Hans Dichand, l’homme qui a fait la Kronen Zeitung (ou Krone comme l’appellent les Autrichiens). Cette citation d’abord : « Je ne suis pas raciste ni contre les étrangers. Je suis simplement contre le fait qu’on soigne un certain dilettantisme d’humanité, aux crochets des contribuables, simplement parce qu’on soutient des parasites sociaux et des criminels. » Évidemment, on a du mal à imaginer cela dans les écrits de l’homme le plus puissant des médias autrichiens… mais il suffit d’entrer « Dichand Sozialschmarotzer » dans un moteur de recherches pour voir les sources les plus sérieuses reprendre cette citation parmi de nombreuses autres, du même acabit.

Dichand a pris le contrôle de la Kronen Zeitung en 1959 et en a fait le tabloïd (ou « journal de caniveau », au choix) le plus populaire au monde, eu égard à la proportion de lecteurs dans le pays. La Krone c’est un tirage à 820 000 exemplaires pour 2,9 millions de lecteurs… dans un pays de 8,4 millions d’habitant (un adulte sur deux !). Même la Bild Zeitung, en Allemagne, feuille de chou tout aussi nauséabonde, ne tire qu’à 3 millions d’exemplaires et ne touche que 11,6 millions d’Allemands.

Lire la suite

22 juin 2010 Posted by | Autriche, Catholicisme, Uncategorized | , , , , , | 13 commentaires

Populismes viennois – Wienerische Populismus

Hier unten auf Deutsch!

La mairie de Vienne, fief social-démocrate du pays, organise du 11 au 13 février une consultation électorale pour savoir quel est l’avis des Viennois sur cinq questions qui concernent le quotidien des habitants (pour ou contre le métro toute la nuit le week-end, pour ou contre l’introduction de permis pour les chiens dangereux, le retour des concierges, un péage urbain, l’école toute la journée…). Au niveau national, le parti est pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, mais pour cette consultation, seuls les Autrichien-ne-s ont le droit de se prononcer. D’où le groupe idoine sous Facebook, « Nous aussi nous sommes Viennois-es« . Le SPÖ viennois cherche-t-il, avec cette hostilité affichée vis-à-vis des étrangers, à flatter l’électorat  xénophobe qui a tendance à voter FPÖ (parti d’extrême-droite) ? La campagne électorale (les élections au Landtag de Vienne sont prévues en octobre) commence-t-elle par une concurrence entre deux programmes populistes ?

Entsetzt haben wir festgestellt, dass das Wiener Rathaus uns bei der kommenden Volksbefragung nicht als mitbestimmende BürgerInnen anerkennt.  « Blinde Hetze gegen AusländerInnen! »: Das war die prompte SPÖ-Reaktion auf das freiheitliche Nein zum Wahlrecht für Ausländer von Integrationssprecher Kai Jan Krainer. « Wien will’s wissen », wir möchten’s wissen: ist es die neue Strategie der SPÖ ausländerfeindliche Zeichen zu setzen? Auch wir fühlen uns von dieser Befragung betroffen!
SETZT EIN ZEICHEN UND TRETET DIESER GRUPPE BEI! Wenn die Gruppe groß genug ist, informieren wir das Rathaus.

2 février 2010 Posted by | Autriche | , , , | Laisser un commentaire