Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

L’Autriche paradis du secret bancaire (suite) : un pays au service des dictateurs

Le président autrichien Heinz Fischer avec Bachar el-Assad (c) AP - Et dire que c'est là que je cours le plus souvent (Parc de Schönbrunn !)

En 2009, de peur de figurer sur la liste noire des paradis fiscaux, l’Autriche avait accepté « de fournir des informations bancaires si des soupçons justifiés et argumentés lui [étaie]nt présentés, y compris en l’absence de procédure pénale», ainsi que l’avait déclaré le ministre autrichien des finances de l’époque, Josef Pröll (cf. ce billet). C’était surtout, à l’époque, l’argent placé par les Russes – souvent sous forme d’investissements immobiliers – qui faisait scandale. Des journalistes s’étaient émus de l’origine des fonds et  l’exemple du « clan Loujkov », du nom de l’ancien maire de Moscou,  avait fait couler beaucoup d’encre dans les rédactions. Seulement, aujourd’hui, avec les révolutions en cours au Moyen-Orient, on réalise que ce sont les familles Kadhafi et Assad qui avaient en Autriche de solides bases arrières. Bien entendu, en Europe, la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne ont aussi servi pour les investissements de dictateurs de toute sorte (et se sont servis par la même occasion !). Il est cependant intéressant de noter que l’Autriche a aidé à préparer la fuite du clan Kahadafi et imprimé les billets syriens (cf. articles ci-dessous de Blaise Gauquelin, tels qu’on peut les lire sur son site).

Lire la suite

15 septembre 2011 Posted by | Uncategorized | , , , , | Laisser un commentaire

L’égoïsme occidental et les torchons « gratuits »

Heute, 3 mars 2011Alors que des révolutions sont en cours au Maghreb et que le monde musulman est en ébullition, le torchon « gratuit » nommé Heute (Aujourd’hui) ose titrer « A cause de Gaddafi : l’essence chère comme jamais ! » avec comme sous-titre « l’automobiliste est en colère : un litre de super coûte déjà 1,356 €. Pendant ce temps les Libyens se font massacrer par leur dictateur 😦

En-dessous, l’annonce du grand événement du mois : le Ball de l’Opéra, où l’une des invitées sera « Ruby », l’ancienne prostituée de M. Berusconi (du temps où elle était mineure)…

Sur le traitement médiatique de ce qui se passe en Libye et dans les pays voisins, la correspondante du Monde en Autriche, Joëlle Stolz, était invitée le 2 mars à un débat sur la liberté de la presse et elle a fait l’observation suivante, que je trouve très pertinente : ce qui se passe est comparable à l’effet du 11 septembre. A l’époque, l’occident découvrait, effaré, des hommes prêts à mourir pour instaurer la charia. Aujourd’hui, ces musulmans sont prêts à mourir… pour la liberté de la presse, pour l’égalité, pour la liberté et l’abolition des privilèges. Au lieu de soutenir clairement ces mouvements, les torchons populistes et la majorité des Européens qui les lisent  1°) se soucient de rapatrier leurs ressortissants, 2°) s’inquiètent des conséquences économiques pour leur confort habituel et 3°)  se demandent quand il pourront repartir bronzer à bas prix dans ces pays…

[Sur Heute et les gratuits autrichiens, voir ce billet ou celui-là.]

3 mars 2011 Posted by | Autriche | , , , | Un commentaire