Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Une politique rouge-verte des transports… bien décevante !

Pendant la campagne électorale pour les élections à Vienne (à la fois ville et Land), les Verts annonçaient une carte annuelle pour les transports en commun à 100 € (au lieu des 449 € actuels – cf. illustration ci-contre).  A mon avis, les transports en commun devraient être gratuits (comme l’éducation et la santé, cf. l’action du RATP à Paris et cet article), mais cette mesure allait dans le bon sens (notons qu’à Berlin le parti des Pirates récemment entré au Parlement s’est aussi prononcé en ce sens – prenant en exemple la ville de Hasselt en Belgique, 70 000 habitant, qui a déjà des transports en commun gratuits).

Les Vert sont actuellement au pouvoir à Vienne, avec les sociaux-démocrates, et c’est en grande pompe qu’ils ont annoncé les nouveaux tarifs qui entreront en vigueur en mai 2012 : 365€ la carte annuelle payée comptant (+10€ pour les personnes à revenus modestes qui payent en dix fois), 45 € pour la carte mensuelle (contre 49 actuellement) et augmentation des tarifs pour la carte à la semaine (de 14 à 15€), la carte ‘Klima’ utilisable sur huit journées au choix (de 28,80 à 33,80€, +17%), le ticket simple 2€ (au lieu de 1,80€), etc. Celui ou celle qui est habitué à prendre son vélo et n’utilise le métro que les jours de grand froid ou de forte pluie (comme votre serviteur)… se retrouve pénalisé par cette politique prétendument écologique. Pire encore, l’amende pour les voyageurs sans ticket passe de 70 à 100 € ! Il faut savoir qu’un automobiliste qui passe un feu au rouge ne paye en Autriche que 36 € (cf. ce tableau), alors qu’il met en jeu la vie d’autrui. A Vienne, voyager sans ticket coûte environ trois fois plus cher que brûler un feu rouge… cela donne à réfléchir.

6 décembre 2011 Posted by | Autriche | , , | 5 commentaires