Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Homo Austriacus communismus

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPetit essai d’anthropologie imagée, la VolksstimmeFest 2013

Le 31 août c’était la fête du (petit) parti communiste autrichien, le KPÖ (très implanté à Graz). De nombreux groupuscules politiques étaient représentés, ainsi que les Verts. Il y avait aussi un petit village international semblable dans l’esprit à ce que l’ont peut (pouvait) trouver à la Fête de l’Humanité en France. Connaissant le paysage politique de l’Autriche, cette population semblait presque surréelle. Je vous invite à consulter l’album des photos prises à cette fête de la voix du peuple, la « VolksstimmeFest« .

8 septembre 2013 Posted by | Uncategorized | , | Laisser un commentaire

Graz la rouge ?

Ce n’est pas montre communiste qui envahit la ville mais le musée d’art moderne inauguré en 2003 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kunsthaus_Graz)

C’est habituellement la capitale, Vienne, que l’on surnomme « Vienne la rouge« , en référence à la période de l’Entre-deux-guerres, avant l’Austrofascisme qui débute en 1934. Cette période qui fit récemment l’objet d’une exposition remarquable, « Kampf um die Stadt » (« Combat pour la ville », cf. cet article en anglais), était marquée par la construction de logements sociaux. Vienne détient d’ailleurs avec la Karl-Marx-Hof le record officiel du plus long bâtiment réservé à des logements sociaux (1100 m de long !).  Le ‘rouge’ de Vienne la rouge, c’était la couleur du parti social-démocrate, le SPÖ, aujourd’hui au pouvoir, en coalition avec les chrétiens-démocrates de l’ÖVP au niveau national, avec les Verts au niveau de la ville de Vienne.

A Graz, le ‘rouge’ est celui du Parti communiste autrichien, le KPÖ, qui lors des élections municipales du 25 novembre 2012 a atteint le score étonnant de 20,1% (contre 11,2 aux dernières élections). C’est une des spécificités de l’Autriche, alors que le KPÖ a obtenu 0,76% aux dernières élections législatives (sept. 2008), ils ont une longue histoire à Graz, la capitale de la Styrie et deuxième ville du pays (avec 270 00 habitants, derrière Vienne, 1,7 million, et devant Linz, 190 000). Ce succès du KPÖ est dû sans nul doute à l’adjointe au maire chargée du logement, Elke Kahr, à la tête d’une liste réellement paritaire. Alors que le parti s’était surtout profilé au début des années 1990 avec une ligne hostile à la construction européenne, allant jusqu’à comparer l’adhésion de l’Autriche à l’Union européenne, effective en 1995, à l’Anschluss de 1938, depuis quelques années le KPÖ s’est rapproché de la gauche européenne représentée par le Front de Gauche en France ou die Linke en Allemagne. Lire la suite

26 novembre 2012 Posted by | Uncategorized | , | 6 commentaires