Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Du passé faire table rase ?

braunauEn 2016, Hitler est encore gênant pour les autorités autrichiennes. Que faire de sa maison natale, à Braunau, non loin de Linz, en Haute-Autriche ? Depuis cinq ans l’État autrichien paye un loyer à une propriétaire peu scrupuleuse, simplement pour que cette dernière ne loue pas plutôt à des gens qui risqueraient d’attirer les néonazis et autres nostalgiques du Troisième Reich, comme c’était le cas jusqu’en 1989, avant que la stèle ci-contre soit apposée. Pendant longtemps la maison était louée par les autorités autrichiennes pour qu’une résidence pour handicapés occupe les lieux, mais la propriétaire a refusé les travaux qui auraient été nécessaires pour un fonctionnement conforme aux besoins des résidents. De ce fait, le gouvernement autrichien a décidé au Parlement l’expropriation de la locataire (avec dédommagement bien sûr), mais pour tenter d’exister politiquement face à l’encombrant ministre des Affaires étrangères (le sémillant Sebastian Kurz dont j’avais dressé le portrait), le ministre de l’Intérieur qui a en charge les questions de mémoire, Wolfgang Sobotka, a annoncé la veille de cette décision que la maison serait « rasée », alors même que la commission d’experts avait statué différemment. Les associations de victimes, elles, n’ont même pas été consultées. J’ai donné le mardi 18 octobre un entretien en direct à Fabienne Sintès (France Info) à ce sujet.  Lire la suite

Publicités

20 octobre 2016 Posted by | Uncategorized | , , | Laisser un commentaire

Faut-il enlever à Hitler ses titres de citoyen d’honneur ?

Hitler accueilli avec enthousiasme à Amstetten, en 1938

Pour beaucoup, la question n’a pas lieu d’être posée… mais dans certaines villes d’Autriche, la discussion est sérieuse ! Un député du parti des Verts, Karl Öllinger, s’est rendu compte qu’Hitler était encore citoyen d’honneur de la ville d’Amstetten (où s’est déroulée l’affaire Fritzl, il y a trois ans). Un vote a eu lieu en urgence, le 24 mai, lors du conseil municipal et les deux conseillers municipaux du FPÖ (parti d’extrême droite dirigé par M. Strache) se sont abstenus, ce qui équivaut selon la procédure à un refus. Bien sûr, la motion fut tout de même adoptée puisqu’il y avait bien majorité qualifiée pour retirer à Hitler le titre de citoyen d’honneur de la ville. La réaction du parti social-démocrate (SPÖ) n’est pas très glorieuse. Au lieu de remercier le conseiller municipal vert (Raphael Lueger) qui a demandé le vote, le SPÖ l’a accusé d’avoir causé de gros dégâts pour l’image d’Amstetten en s’adressant rapidement aux journaux (« wegen einer populistischen schnellen Botschaft in den Zeitungen großen Schaden für Amstetten angerichtet »).

Lire la suite

26 mai 2011 Posted by | Autriche, Extrême droite, Mémoire, Nazisme | , , , , , | 8 commentaires