Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un exemple de courage civique

La Cour européenne des droits de l’homme a accepté la requête de Georg Zanger, l’avocat d’Ousmane Camara, le 17/12. La mobilisation a été efficace ! 🙂

Ousmane Camara est un jeune Guinéen aujourd’hui âgé de 22 ans qui a été arrêté dans son pays à cause de son engagement politique. Pendant qu’il se faisait torturer, les militaires sont allés tuer ses parents. Il a demandé l’asile politique en Autriche, mais lundi 13 décembre, la ministre de l’intérieur a décidé de le renvoyer dans son pays, où la mort l’attend. Cette expulsion devait se faire en passant par la Belgique, pour bénéficier du réseaux FRONTEX visant à faire des économies d’échelle dans les expulsions. Une manifestation a été organisée le soir-même (grâce notamment au groupe No Border. No Nation. Stop Deportation. sur Facebook), devant le centre de rétention de la police (comme la dernière fois, lorsque des sans-papiers avaient été raflés au stade). Ousmane Camara a été l’objet de traitements dégradants de la part de la police (selon son avocat, il a été laissé nu, une journée entière, avec une caméra de surveillance dans la cellule). De nombreuses photos rendent compte de la manifestation de soutien (il y a aussi une vidéo).

Les policiers ont tout de même pu l’emmener à l’aéroport mais là – surprise – deux militants avaient réussi à acheter des billets sur le même vol et sont parvenus, en manifestant leur émotion, à empêcher le décollage !

Lire la suite

17 décembre 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Journalisme, Uncategorized | , , , , , , , , | 2 commentaires

Raflés au stade !

Ce billet risquerait de donner des idées en France, où depuis le passage de M. Hortefeux au ministère de l’immigration et de l’identité nationale, on rafle les sans-papiers à la sortie des écoles. Le 29 avril dernier, ce sont deux joueurs du club de foot « FC Sans Papier » qui ont été arrêtés pendant leur entraînement, sur le terrain de la Marswiese, par pas moins de 130 policiers. Environ 250 personnes se sont aussitôt rassemblées devant le centre de rétention où ils ont été amenés et des manifestants ont réussi à crever les pneus de la camionnette devant les amener dans un autre centre. Il y a eu 42 arrestations. Le président de ce club, Di Tutu Bokasa, déplore déjà l’arrestation de 9 joueurs depuis le début de l’année. Les compte-rendus filmés sont éloquents :

Lire la suite

8 mai 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Immigration | , , , , , , , | Laisser un commentaire