Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

La jeunesse autrichienne contemporaine…

chess-ptLes résultats du championnat d’échecs d’Autriche (poussins et petits poussins) ont de quoi faire pâlir l’extrême droite. Il y avait d’abord très peu d’enfants nés de parents autrichiens et les résultats sont amusants : chez les 8 ans et moins, les champions sont Marc Morgunov (Ukrainien de Vienne, ses deux parents sont ukrainiens) et Dorothea Enache (Roumaine de Vienne, idem, ses deux parents sont roumains). En ce qui concerne les 10 ans et moins, les champions sont Angelina Zhbanova (Russe de Styrie) et Khanh Do Quoc (Vietnamien de Styrie). Et encore, sur les 10 enfants qui représentaient Vienne, il y avait  – outre le jeune Ukrainien et la jeune Roumaine – deux autres Roumaines, un Serbe, une Turque, un Austro-croato-canadien… et un Français (mon fils Anton !), soit 80% d’enfants avec une nationalité étrangère.

4 juin 2013 Posted by | Uncategorized | , , , | Un commentaire

Encore et toujours : ce passé qui est occulté…

Cliquez pour zoomer

A Vienne, les grands matchs de foot se jouent au Ernst-Happel-Stadion, du nom du joueur autrichien Ernst Happel (1925-1992) qui commença sa carrière en 1942 pour l’équipe du Rapide de Vienne. A côté, depuis juillet dernier, il y a une petite bicoque en bois vert de style préfabriqué, la Maison des échecs (« Schachhaus »), sur un espace baptisé Place Rudolf Spielmann. Une plaque commémorative retrace la vie de ce joueur d’échecs né à Vienne en 1883 et mort à Stockholm précisément en 1942, lorsqu’Ernst Happel commençait à tendre le bras droit dans les stades enthousiastes.

Cette plaque ne mentionne QUE les performances du joueur et ses qualités de jeu. PAS UN MOT sur les raisons de sa mort en 1942, ni sur le fait qu’il était juif. En mars 1938, Rudolf Spielmann était aux Pays-Bas, jouant un tournoi en simultanée. Ne pouvant pas rentrer en Autriche à cause de son passeport devenu obsolète, il s’est rendu à Prague pour y retrouver la famille de son frère. En décembre 1938,  il adresse une lettre désespérée au président de la fédération suédoise des échecs, l’implorant de lui trouver un moyen de l’accueillir dans ce pays.

Lire la suite

12 octobre 2011 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Mémoire, Nazisme, Sport | , , , | 2 commentaires