Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Carton rouge pour la carte « rouge-blanc-rouge »

(c) Mathias Cremer

En signe de protestation devant l'aggravation des droits des enfants, des organisations humanitaires ont déposé des peluches devant le ministère de l'intérieur (photo Mathias Cramer)

Les Autrichiens sont souvent enclins à reprendre chez eux ce qui se fait aux États-Unis. Ils sont déjà tellement fiers d’avoir eu jusqu’en janvier dernier un de leur ressortissants comme gouverneur de la Californie… qu’ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Les États-Unis disposent d’une « green card » pour appliquer leur conception de l’immigration choisie ? Et bien qu’à cela ne tienne, l’Autriche s’équipera dès cette année d’une carte aux couleurs de son drapeau, la « rot-weiss-rot-card ».

Cette carte rouge-blanc-rouge va être introduite dans un nouveau dispositif législatif qui comporte d’autres articles méritant l’attention. Le paragraphe 79 stipule par exemple que la détention des enfants étrangers devient « proposée » aux parents… et qu’en cas de refus les parents sont privés de leurs enfants ! Les conditions de ressources sont aussi réévaluées de façon continue et de ce fait, un étrangers qui, suite par exemple à la naissance d’un enfant, tomberait sous le seuil de pauvreté, défini en fonction du revenu « par tête », devient immédiatement expulsable !

Lire la suite

11 février 2011 Posted by | Autriche, Expulsions, Uncategorized | , , , , | 3 commentaires

Bonjour détresse…

(c) Österreich

Alors que l’office du tourisme de Vienne a lancé une campagne intitulée « Hello Vienna« , jeudi 16 décembre c’était plutôt « Bonjour détresse ». Un Égyptien de 39 ans s’est assis avec deux couteaux sur la voie du métro, à la station Landstrasse, sur la ligne 4. Auparavant, il a distribué des tracts expliquant son désarroi : après avoir rompu avec sa femme autrichienne (après plus de cinq ans de mariage), et bien que vivant depuis plus de 10 ans en Autriche,  il se retrouve dans une impasse légale car la nationalité autrichienne lui est refusée depuis 6 ans. Sur son tract on pouvait lire : « le problème c’est cette loi merdique et injuste qu’on doit subir tous les jours, nous les étrangers » (Das Problem ist das Scheiße Ungerechtes Gesetz, des wir Ausländer jeden Tag schlucken« , sic.).

Avec les couteaux, il menaçait de se blesser. Le trafic a bien sûr été interrompu et des policiers sont intervenus. L’un d’entre eux lui a envoyé un coup de taser. 50 000 Volts. Il a été paralysé sur le coup et évacué… vers un hôpital psychiatrique. 😦 Là encore, les réactions des internautes sur krone.at ou oe24.at (le site du tabloïd Österreich), sont tout à fait abjectes, je n’ai pas le courage cette fois-ci de les traduire (cf. ce billet).

20 décembre 2010 Posted by | Autriche, Expulsions, Immigration, Uncategorized | , , , | Un commentaire