Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Quand la tradition fait perdre la raison

KONSTITUIERENDE-SITZUNG-DES-NATIONALRATES-PRSIDIUM-pt

Grand sourire de connivence entre Norbert Hofer (FPÖ, ici à gauche) et la présidente du Parlement, Barbara Prammer (SPÖ)

En janvier 2012, lorsque Marine Le Pen s’était rendue au grand « Bal des fachos », j’avais signalé dans un article de rue89 que le deuxième vice-président du Parlement autrichien, Martin Graf, du parti d’extrême droite FPÖ, avait été élu avec les voix des sociaux-démocrates (SPÖ) et des chrétiens-conservateurs (ÖVP). Aucun texte ne l’exige mais c’est la tradition qui veut que les deux vice-présidents soient issus des partis arrivés en deuxième et troisième positions. De même, c’était par « tradition » que la présidente du Parlement, Barbara Prammer (SPÖ), avait approuvé la décoration d’Heinz-Christian Strache, qui devait recevoir les plus hautes distinctions honorifiques du pays, la « grande décoration en or avec étoile ». Suite aux dernières élections législatives (analysées ici), on a assisté à l’élection (à bulletin secret) au poste de président(e) et vice-président(e)s. Barbara Prammer a été réélue avec 83,5% des voix (183 députés). Karlheinz Kopf (ÖVP) a obtenu 141 des 178 suffrages exprimés (79%) et, pour le FPÖ, Norbert Hofer a été élu avec 118 voix (soit 66%). Lire la suite

2 novembre 2013 Posted by | Autriche, Extrême droite | , , , , | Un commentaire

Un bal qui donne la nausée

Cliquez sur la photo pour en voir d'autres

Cliquez sur la photo pour en voir d’autres

Version en ligne sur rue89 « Autriche : qui sont ces fachos avec qui Marine Le Pen est allée danser ? » , plus de 70 000 visiteurs 🙂

Comme en 2010 et en 2011, encore un article sur le bal WKR… espérons que ce soit le dernier !

En Autriche, la tradition des bals témoigne d’une splendeur passée, liée à l’Empire austro-hongrois. Il y a le Bal de l’Opéra bien sûr – le plus connu –, mais aussi le Bal des chasseurs, le Bal des juristes, des médecins, des sous-officiers… et encore, depuis 1952, celui de la Fédération des corporations pangermanistes (‘Burschenschaften’) qui regroupe chaque année la fine fleur de l’extrême droite européenne. Historiquement ces associations liées aux universités ont joué un rôle positif dans l’unification de l’Allemagne (1871) et dans la défense de la liberté d’expression. Seulement, avec la montée du nazisme, la plupart d’entre elles se sont mises au service du grand Reich… et en ont conservé l’idéologie ! En 1945, alors que les corporations Lire la suite

28 janvier 2012 Posted by | Uncategorized | , , , , , , , , , | 18 commentaires