Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Alexander Van der Bellen réélu dès le premier tour avec 57 % des suffrages

A l’Est de l’Europe des 27, et plus précisément en Autriche, rien de nouveau, le président soutenu par les Verts, Alexander Van der Bellen, rempile pour six ans. Si sa fonction est, comme en Allemagne, surtout honorifique, il est non seulement le chef des armées mais il peut aussi dissoudre le Parlement ou destituer le gouvernement. C’est également lui qui nomme le chancelier et valide le choix de ce dernier lorsqu’il forme un gouvernement, une attribution qui s’est révélée essentielle lors de la période d’instabilité politique qui a suivi l’affaire d’Ibiza, en mai 2019, puis la démission du chancelier Kurz, en octobre 2021 suite à des corruptions avérées.

Fin 2016, le vote avait été serré. Au premier tout l’extrême droite représentée par Norbert Hofer menait avec 35% des suffrages exprimés, contre 21% pour Alexander van der Bellen. Au second tour, le candidat écologiste ne l’avait emporté que par 54% des suffrages. Le score de 46% pour l’extrême droite était inédit dans l’histoire européenne… Cette année, les deux principaux partis de gouvernement, les sociaux-démocrates du SPÖ et les conservateurs de l’ÖVP avaient préféré ne pas présenter de candidats. Même les libéraux (NEOS) avaient renoncé à toute candidature. Il était donc assez certain que van der Bellen allait être réélu et tenant compte des nombreux votes par correspondance, il l’a été dès le premier tout avec 57% des voix.

Lire la suite

12 octobre 2022 Posted by | Autriche | , , , | Laisser un commentaire