Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Corruption et manipulation mènent à la démission

kurzistweg2

Une descente avant de remonter ?

Samedi 9 octobre au soir, le jeune chancelier autrichien Sebastian Kurz a annoncé sa démission après trois journées mouvementées depuis la perquisition du siège de son parti, l’ÖVP (parti populaire autrichien), le mercredi 6 au petit matin, par le parquet anticorruption. Des documents saisis, il apparaît que dans le cadre d’un plan aussi ambitieux que détaillé visant à faire élire M. Kurz au poste de chancelier (bien décrit par l’hebdomadaire Falter), ses affidés ont mis en place une pratique régulière de corruption et manipulation avec le tabloïd Österreich.

Ce « Projekt Ballhausplatz » qui aurait en France pour équivalent un « projet Elysée », reposait en partie sur le placement d’encarts importants achetés dans ce journal, au nom des ministères dirigés par l’ÖVP (notamment celui de l’Intérieur), en échange de quoi ce quotidien devait publier des sondages biaisés en faveur de M. Kurz et se montrer très laudateur dans les commentaires sur ses déclarations (voir les SMS accablants reproduits dans le Standard). Lire la suite

10 octobre 2021 Posted by | Autriche | , | Laisser un commentaire