Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Renforcement de la droite grâce aux Verts

droite / sociaux-dém. / verts / extr. droite / libéraux

En France, Yannick Jadot lance une opération de séduction vers la frange nationaliste réactionnaire Macron-compatible, sur le mode « Oui oui, il faut de la 5G, mais européenne et pas chinoise » (Cf. « [J]e suis convaincu que même la 5G pourrait contribuer à la transition écologique (…) Moi je ne veux pas de Huawei en Europe ») ! Rien sur le coût écologique de la 5G, sur les déserts numériques délaissés au profit des gogos qui pourront ainsi voir leur porno en 4k sur leur smartphone, rien sur les millions de téléphones qui vont être jetés, les autres millions qui vont être construits pour être compatibles, aux milliers d’antennes qui vont être montées, avec des effets sanitaires encore mal connus…
Pour voir à quoi ressemblerait un accord de gouvernement entre la droite (menée par E. Macron depuis son élection) et les Verts, il suffit de regarder en Autriche où une telle alliance préside aux destinées du pays depuis le début de l’année 2020.
Ce lundi 14 septembre, une session extraordinaire avait lieu au Parlement. Le site kontrast.at Lire la suite

15 septembre 2020 Posted by | Autriche, Réfugiés | , , | 3 commentaires

L’état emblématique des cimetières juifs en Autriche

« Nous sommes en 2020 en Autriche. La majorité des cimetières juifs sont toujours à l’abandon. Tous ? Non ! Une association d’irréductibles volontaires agit toujours et encore… ».

Il y a exactement dix ans, un article de ce blog intitulé « Des cimetières juifs toujours à l’abandon… » relatait la façon dont l’Autriche peinait à faire face à son passé, plus précisément son antisémitisme. L’accord de Washington signé par l’Autriche le 17 janvier 2001 prévoyait dans son point 8 une restauration et un entretien des cimetières juifs mais ce n’est qu’en 2010 que l’État fédéral a débloqué 20 millions d’euros sur 10 ans, à condition que la Communauté juive (IKG) trouve des fonds propres à la même hauteur. La ville de Vienne a soutenu l’IKG dans cet objectif avec 340 000 euros par an jusqu’en 2013, puis 860 000 par an. Au total, entre 2011 et 2016, plus de deux millions d’euros ont été versés. Cette somme importante a surtout servi à restaurer des cimetières en province – il y a une soixantaine de cimetières juifs en Autriche, dont six à Vienne – mais aussi a établir une base de données en ligne visant à répertorier et localiser toutes les tombes (objectif qui n’est pas encore atteint). Lire la suite

6 septembre 2020 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Religion | , | Laisser un commentaire