Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Le FPÖ et l’idéologie nazie, des centaines de “cas isolés” ?

Photo © Bernhard Odehnal

Photo © Bernhard Odehnal

« Einzelfall », en français « cas isolé », c’est la réponse des représentants du principal parti d’extrême droite autrichien, le FPÖ, lorsque, régulièrement, des proximités sont établies entre leurs membres et des glorifications du passé nazi du pays. Le Comité de Mauthausen, chargé de la mémoire du principal camp du pays, a ainsi publié l’an dernier une petite brochure de seize pages recensant 59 « cas isolés » survenus ces dernières années.

L’un des derniers « cas isolés » concerne l’hôtel Stefanie de Bad Vöslau, à une quinzaine de kilomètres au sud de Vienne. Bad Vöslau est une ville thermale très célèbre pour sa source et la ville a donné son nom à une marque d’eau très connue en Autriche, un peu comme Vichy d’ailleurs ! L’hôtel Stefanie est situé juste à côté de l’entrée des thermes, je passe devant à chaque fois que je vais courir dans les collines avoisinantes et il m’est même arrivé de le prendre en photo.

Stefanie

Cet hôtel est géré par le couple Herbert et Kerstin Witzmann et il se trouve que cette dernière est membre du FPÖ, représentant ce parti à la mairie de Bad Vöslau. Pendant quelques jours, ils ont affiché un portrait de Rudolf Witzmann, le père d’Herbert, qui était maire de la ville de 1940 à 1942. Dominik Zgierski qui a publié avec Gregor Brezina un livre sur Bad Vöslau à la période nazie, estime que Witzmann soutenait nécessairement les spoliations, expulsions et arrestations de Juifs ou d’opposants politiques. Après la guerre,  ce dernier n’a pas du tout été inquiété et vers la fin de sa vie le titre de conseiller commercial (Kommerzialrat) lui a été attribué (cf. mon billet « Homo Austriacus titulus » sur la folie des titres). Il est décédé en 1994 à l’âge de 86 ans.

Signe intéressant, la citation placée au-dessus du vieux maire – « Votre travail et votre engagement pour le bien-être de notre chère ville était exemplaire » – est signée d’Alfred Flammer. Une rapide recherche montre qu’il était maire de cette même ville de 1985 à 2003 ! Il y avait donc une parfaire continuité. Le maire actuel, Christoph Prinz, n’a rien entrepris pour que cet étendard du plus mauvais goût soit retiré. Il a lui-même été élu sur une liste qui s’intitule « Liste Flammer »… Pas très disruptif tout ça !

StefanieHHStefanie Göring

Sources et compléments

Publicités

14 mai 2018 - Posted by | Autriche, FPÖ, Mémoire, Nazisme, Uncategorized | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :