Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Du nazi Murer à l’identitaire Sellner, « Österreich über alles ? »

Murer Film

Graz, 1963. Franz Murer (1912-1994) est jugé pour ses responsabilités dans le ghetto de Vilnius où, de 1941 à 1943, il était en charge des « affaires juives » en tant que représentant du commissaire territorial. Une vingtaine de témoins oculaires, rares rescapés du ghetto, défilent à la barre et racontent le sadisme de Murer, connu sous le nom de « boucher de Vilnius ». Sous son règne, la population juive passe de 80 000 à 600 personnes, seuls subsistent les quelques Juifs autorisés à travailler. A la fin de la guerre il y aura 250 survivants. Les femmes enceintes sont avortées ou exécutées, quiconque tente de ravitailler le ghetto ou ramener du bois pour se chauffer est froidement abattu, un père devant son enfant, un enfant devant son père.

Pendant les deux heures et quart du film exceptionnel de Christian Frosch, Murer, Anatomie d’un procès, la tension est telle et la photo si réussie, qu’on ne voit pas le temps passer. Les témoignages sur la vie dans cette ville autrefois appelée « la Jérusalem du nord » sont bouleversants et les langues parlées par les témoins reflètent chacune une histoire. Encore beaucoup de yiddish, de l’hébreu, de l’anglais… et l’avocat de la défense se montre d’ailleurs outré qu’avec l’argent des contribuables autrichiens on ait fait venir des Juifs du monde entier raconter des « mensonges » dans des « discours incohérents ». Lire la suite

Publicités

29 avril 2018 Posted by | Antisémitisme, Autriche, Extrême droite, France, Uncategorized | , , , | Un commentaire