Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Un musée viennois unique au monde

dav

Christian Fialla dans son musée

Près de la gare de l’Ouest (Westbahnhof), à Vienne, on peut découvrir un musée unique en son genre, le Musée de la contraception et de l’avortement. Le gynécologue Christian Fiala qui a fondé ce musée en 2007 avec Susanne Krejsa MacManus et Barbara Sommerer, reste très enthousiaste et engagé pour son musée. Il explique que le contrôle de la fertilité est sans doute la deuxième plus grande conquête de l’humain après la maîtrise du feu. Une citation d’un des Viennois les plus célèbres, Sigmund Freud, insiste en effet, à l’entrée du musée, sur l’importance d’une séparation entre le choix de procréer et l’acte sexuel :

[…] ce serait théoriquement l’un des plus grands triomphes de l’humanité, l’une des libérations les plus tangibles à l’égard de la contrainte naturelle à laquelle est soumise notre espèce, si l’on parvenait à élever l’acte responsable de la procréation au rang d’une action volontaire et intentionnelle, et à le dégager de son intrication avec la satisfaction nécessaire d’un besoin naturel. (dans « La Sexualité dans l’étiologie des névroses », 1898)

Mais pour accéder au musée, au premier étage d’un immeuble, il faut passer devant un manifestant opposé à l’avortement, les yeux fermés, concentré sur ses chapelets, car sur le même palier se trouve l’une des rares cliniques pratiquant l’avortement à Vienne. Lire la suite

12 mars 2018 Posted by | Autriche, Catholicisme, Féminisme, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

500ème billet : le petit flambeau à l’Assemblée nationale

500emelpfMercredi 21 février, l’auteur de ce blog était invité à l’Assemblée nationale par le groupe d’amitié France – République d’Autriche pour éclairer les députés pendant une heure sur la situation politique en Autriche. Vous trouverez sur ce blog le fichier de la présentation et le compte-rendu officiel.

Par ailleurs, ceci est la 500ème entrée de ce blog, ouvert le 8 mai 2008 (soit en moyenne un billet par semaine sur 10 ans). Il vit grâce à vous, cher.e.s lectrices et lecteurs, par vos lectures et vos retours. Un grand merci à vous tou.te.s !

6 mars 2018 Posted by | Uncategorized | Un commentaire