Le petit flambeau

L'Autriche vue par un universitaire français…

Du NSDAP au FPÖ, au bal des chasseurs

Das neue Deutschland Bauernbündler 26 mars 1938 page 2

Bauernbündler, 26.3.198, p. 2

Le principal parti d’extrême droite autrichien, le Parti de la liberté (FPÖ) a été fondé à Vienne le 7 avril 1956. Selon le politologue Anton Pelinka, tous les membres fondateurs à l’exception d’un seul étaient d’anciens nazis. C’est parmi ces fondateurs qu’on trouve le premier président du FPÖ, Anton Reinthaller, né à Mettmach, en Haute-Autriche, en 1895, et dont l’histoire est typique de l’Autriche. Dès le 11 mars 1938, il est nommé ministre de l’agriculture et des forêts dans le gouvernement d’Arthur Seyß-Inquart chargé de mettre en place « l’Anschluss » (le mois suivant il sera également député au Reichstag puis secrétaire d’Etat à Berlin). Dans l’édition du 26 mars 1938 du journal Bauernbündler, page 2, il est présenté comme ayant adhéré au NSDAP dès 1923, ayant « courageusement » poursuivi, dans une période de « résistance », la politique du parti lorsque le NSDAP était interdit en Autriche, de 1933 à 1938. Sur cette page du journal, la carte du Reich (ci-dessus) est éloquente.

Lorsqu’Anton Reinthaller préside le comité d’honneur du Bal des chasseurs, le lundi 13 février 1939, son arrivée à 21h30 dans la salle de bal est présentée dès le lendemain, dans le Neues Wiener Tagblatt, comme un triomphe, .

Neues Wiener Tagblatt (Tages-Ausgabe) - 14 février 1939

Anton Reinthaller est non seulement ministre mais aussi Landesjägermeister, responsable de la chasse pour la « Ostmark », l’ancienne Autriche (en janvier 2009 des assistants parlementaires du FPÖ se sont fait livrer des t-shirts néonazis au Parlement en indiquant comme pays de livraison « Ostmark », cf. ce billet). Au moment du bal, Anton Reinthaller était depuis trois mois dans la SS où il finira SS-Brigadeführer et décoré du Symbole d’or du parti nazi. Malgré cela, il n’est condamné à qu’à deux ans de prison après-guerre (1950-1952) et devient de 1956 à sa mort, en 1958, le premier président du FPÖ. C’est alors Friedrich Peter (1921-2005) qui lui succède, pour une durée de 20 ans, jusqu’en 1978. Ce dernier a adhéré à l’âge de 17 ans au NSDAP et s’est aussitôt engagé dans la SS, combattant sur les deux fronts (occidental puis oriental où son unité a exécuté sommairement des milliers de Juifs).

En Haute-Autriche, lorsqu’en 2016 le responsable du FPÖ pour ce Land a commémoré les 60 ans du parti, il l’a fait en rendant hommage à Anton Reinthaller, et sous un portrait de celui-ci.

16nov2016

Le 29 janvier 2018, au Jägerball, c’est encore le président du FPÖ qui était l’invité d’honneur, cette fois-ci il s’agissait de Heinz-Christian Strache, vice-chancelier du pays (il est à la tête du parti depuis bientôt 13 ans).

Strache

H.-C. Strache (FPÖ), Jägerball, 29.1.2018

C’est également lui que l’on voit ci-dessous faisant le Kühnengruß, geste introduit dans le milieu néonazi au cours des années 1980 pour remplacer le salut hitlérien, interdit en Allemagne comme en Autriche. Les trois doigts forment le “W” de “Widerstand”, « Résistance », la même « Résistance » que celle d’Anton Reinthaller de 1933 à 1938 ?

kuehnen

Cette photo des années 1980 est apparue en 2007, Heinz-Christian Strache s’est défendu en expliquant qu’il commandait trois bières. La devise de sa corporation, Vandalia, est « allemands, unis, fidèles et sans peur » (Deutsch, einig, treu – ohne Scheu). « Allemands » et pas « Autrichiens »… pour le vice-chancelier de l’Autriche !

Sources et compléments

  • Anton Pelinka, « La leçon de l’Autriche », Libération, 14 septembre 2000
  • Brigitte Bailer-Galanda, „Partei statt Metapolitik. Neue Rechte und FPÖ in Österreich“, in: Wolfgang Gessenharter, Thomas Pfeiffer (Hrsg.), Die neue Rechte: eine Gefahr für die Demokratie?, VS-Verlag für Sozialwissenschaften, 2004, p. 168.
  • Une page excellente de kontrast.at montrant l’emprise des corporations pangermanistes dans le pays, avec chaque membre, au gouvernement, au parlement, dans les instances des grands groupes industriels autrichiens…
  • Et sur le bal des chasseurs cru 2018, de votre serviteur, « Autriche : le bal des chasseurs consacre le retour de l’extrême droite au pouvoir », Le journal du dimanche, 3.2.2018
Publicités

5 février 2018 - Posted by | Autriche, Extrême droite, FPÖ, Uncategorized | , ,

Un commentaire »

  1. Quelle M…

    Ces mauvais jours ne finiront pas.

    Amicalement,

    N

    Commentaire par Norbert | 9 février 2018 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :